Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

lundi 10 septembre 2007

Publicité VUITTON

La nouvelle campagne Vuitton a pour égéries cette saison Catherine Deneuve, et encore plus étonnant Mikhaïl Gorbachev. Le malletier de luxe lance une campagne internationale sur le thème du voyage, "fondement de l'identité et des valeurs" de l'entreprise à ses débuts en 1854. Vuitton a voulu mettre en scène des personnalités importantes de notre siècle ; photographiées par Anne Leibovitz.

Le thème du voyage est évoqué de différentes manières, tout d'abord celui d'un homme revisitant un de ses voyages politiques, les plus marquants de la scène internationale (Gorbachev traverse les restes du mur de Berlin en voiture). Catherine Deneuve, assise sur une valise Vuitton, à la gare d'Austerlitz, nous emmène en voyage. Et enfin, le couple star de tennisman : Steffi Graf et André Agassi, qui sont également les nouveaux visages de la marque, nous dévoile un moment de leur voyage amoureux, enlacés dans une chambre d'hôtel de luxe à New York.

vuitton_gorbachev

vuitton_deneuve

Photos : Anne Leibovitz

Posté par jourstranquilles à 12:25 - Publicité - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lu dans la Presse : L’horodélateur

La disponibilité des places de parking en centre ville est un casse-tête pour la plupart des municipalités. Pour résoudre ce problème, un nouveau modèle de parcmètre est en cours de test à Issy-les-Moulineaux, Suresnes et Rueil-Malmaison, après avoir été installé dans une demi-douzaine de villes en province. Le principe de fonctionnement de ce «Statio'minute» est très simple : si vous dépassez le temps limite, il avertit directement la police qui viendra spécialement vous verbaliser.

Le principe

Installé près des «places-minutes», emplacements de stationnement gratuits pour une durée limitée, l’appareil détecte l’arrivée d’une voiture et déclenche un compte à rebours. Ce dernier est alors affiché à l’écran. L’horodateur vous indique ensuite que le temps est dépassé, que la police a été avertie, et même le montant de l’amende qui vous attend. Et ne croyez pas au bluff : un agent du stationnement va bel et bien recevoir un SMS, fax ou email signalant l’infraction. Ayant accès à l’état de toutes les bornes, la police pourra décider s’il est nécessaire de venir vous verbaliser. Une évolution de l’appareil est même envisagée, apportant à celui-ci un appareil photo immortalisant votre infraction, ou plutôt votre plaque d’immatriculation. En somme, le même principe que les radars automatiques.

Combien ça coûte?

Une différence toutefois entre le «Statio'minute» et les radars automatiques : la rentabilité. Avec un coût de 3.000 euros pour un appareil gérant deux places de parking, difficile de rentrer dans ses frais. «Mais la rentabilité n’est pas le but, précise Nicolas Lemaître, responsable de l’équipe ASVP (1) de Touquet-Paris-Plage. La ville a investi pour que les clients des commerçants puissent se garer facilement.» Le but n’est donc pas de verbaliser, mais de dissuader. A Suresnes par exemple, les deux bornes prochainement installées n’utiliseront pas la fonction de télétransmission à la police.

Point indubitablement positif, les horodateurs pourraient évoluer et devenir des « hot spots » Wi-fi gratuits, permettant aux passant d'accéder à Internet. Mais si l'on ne peut rester que quelques minutes sur sa place de parking...

(1) Agents de surveillance de la voie publique

Selim Miled

horodelateur

 

Posté par jourstranquilles à 05:42 - Presse - Commentaires [0] - Permalien [#]