Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

samedi 9 octobre 2010

Galerie Pascal Vanhoecke : exposition

 

Pascal Vanhoecke présente

JOSÉ MANUEL BALLESTER

Vernissage le 14 octobre 2010 de 18h à 21h

Exposition les 15, 16, 22 et 23 octobre puis du 26 octobre au 23 décembre et du 6 au 15 janvier 2011

222222

Série Obscura 1396, Ed. de 5 + 1 EA, Le Jardin Inhabité, 2008, Photographie imprimée sur toile, 204 x 384,2 cm

Artiste madrilène né en 1960, José Manuel Ballester est connu pour son utilisation originale de la photographie d’espaces architecturaux vidés de toute présence humaine, ainsi ramenés à une pure contemplation esthétique des lignes, des lumières, des angles, des pleins et des vides. L’architecture déshumanisée, soit par dépeuplement des espaces, soit, comme dans ses photographies de Chine, par une mise en évidence de la démesure des constructions, donne naissance à des paysages irréels, inquiétants, d’une force visuelle surprenante, proche de l’abstraction. C’est cette même démarche de relecture et de réappropriation d’un espace commun et connu, ici des toiles historiques marquantes de l’histoire de l’art occidental, qui pousse José Manuel Ballester à effacer les personnages des toiles de maîtres comme celles du Prado. Passionné par la restauration de tableaux italiens et flamands des xvie et xviie siècles, José Manuel Ballester propose ici une revisite de grands tableaux classiques tels que Le Jardin des Délices de Bosch, L’Annonciation de Fra Angelico, Paysage d’hiver de Bruegel, La Vierge au Rocher de Léonard de Vinci ou L’art de la peinture de Vermeer. Vider la toile de ses personnages, et donc de son action et de son récit, plonge le spectateur dans un silence contemplatif : l’arrière-plan devient le sujet principal, des détails inaperçus prennent une nouvelle importance dans l’économie du tableau, la composition en est transformée, transfigurée par le regard du peintre et du spectateur contemporains. Par la suppression des figures, José Manuel Ballester fait dialoguer passé et présent et souligne l’intérêt des peintres de l’époque pour le paysage, alors que le genre n’était pas encore reconnu. Il pose ainsi la question du rôle des commanditaires dans les préoccupations picturales des artistes.

José Manuel Ballester est aussi exposé en ce moment au Meadows Museum de Dallas, Etats-Unis, jusqu’en décembre 2010 : http://smu.edu/meadowsmuseum/about_muse.htm

Pour plus d’informations visitez le site de l’artiste : http://www.josemanuelballester.com/

Galerie Pascal Vanhoecke – 21 rue des Filles du Calvaire – 75003 Paris – Code : 15B76

Du mardi au vendredi de 14h à 19h et le samedi de 11h à 18h

www.galeriepascalvanhoecke.com - 00 (33) 1 49 86 59 24 – 00 (33) 6 84 07 57 00

Du 21 au 25 octobre nous serons à CHIC ART FAIR,

CITE DE LA MODE ET DU DESIGN, Quai d'Austerlitz

www.chic-artfair.com

invitation_cocktail

 

 

 

Posté par jourstranquilles à 21:51 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire