Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

dimanche 7 octobre 2012

BRUXELLES : save the date.... si vous êtes en Belgique

Emilie Dujat :

"La Galerie Libertine vous convie au vernissage de sa nouvelle exposition.

"les dessous chics"; jeudi 18 novembre de 18h00 à 21h00 à la galerie, 22 rue Ernest Allard, 1000 Bruxelles au Sablon.

Performances de Albane Courtière et Yael Landman."

AG_galerielibertine_AlexVarenne

Carton_dessous_chics_recto

"Les dessous chics" selon Gainsbourg

Posté par jourstranquilles à 06:51 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Extrait d'un shooting - nu

1069_450533694985185_955471513_n

56561

Photo prise dans mon studio - Paris 15

Extraits de mes shootings

Posté par jourstranquilles à 05:43 - MES SHOOTINGS - Commentaires [0] - Permalien [#]

Actuellement à la Concorde Art Gallery : exposition " Femin'Art " jusqu'au 12/11/2012 - vu hier

061020122345Arielle Lange

Peintre.

Artiste autodidacte, éclairagiste / régisseur de théâtre, c'est par accident que je peins, la peinture en tant que telle n'est pas vitale pour moi par contre ce qui l'est c'est de raconter des histoires, mon histoire, les moments de ma vie passée ou présente qui me ravissent ou me troublent, mes peurs ou espoirs de demain.

Si j'avais la capacité d'écrire, je ne peindrai pas, j'écrirai.

C'est tout d'abord le photomontage et la peinture numérique qui se sont imposés car ce sont des outils tout à fait naturels pour moi, mais les supports d’impressions ayant un rendu trop ‘lisse’ l’association de la peinture en tant que médium devint indispensable.

Je ne peins pas que des nus, mais ce que j’aime et que je recherche dans le nu ou sa suggestion au-delà de tout charme érotique c’est la fragilité et la force émotionnelle qu’elles apportent aux personnages.

Mon travail peut se résumer par : Une mise à nue avec des histoires simples

061020122346

061020122361

061020122352

061020122358

=========================================

Karine Romanelli

Peintre.

Mon travail récent, est un mélange de collage et de peinture, les uns et les autres se fondent et se confondent pour vous emmener dans des univers, des atmosphères....réveiller vos souvenirs et faire naître des émotions. Les ambiances sont d'ici, d'ailleurs, souvent citadines.

C'est une promenade dans le monde, un voyage immobile !

061020122347

061020122366

Détail de la peinture ci-dessus

061020122348

061020122349

061020122364

Détail de la peinture de droite (ci-dessus)

061020122365

Détail de la peinture de gauche (ci-dessus)

061020122355

==================================================

Danielle Burgart

Peintre.

J'aime le corps.

Pour autant ce n’est pas pour moi une simple thématique. Le corps devient pour moi non objet mais sujet. Plus même : langage.

Il s’agit d’un corps plein qui veut empoigner la vie dans ce qu’elle a de plus profondément tragique, heureux et sensuel. Ombre et lumière, jeu du noir et du blanc (mais aux couleurs sombres s’adjoignent parfois des éléments plus vifs qui font vibrer l’ensemble) entraînent dans ce qui tient de la sarabande mais aussi de la hantise de la chair.

Expositions en France et à l'étranger. Présente dans de nombreuses collections particulières.

061020122362

061020122356 

061020122363

===============================================

Hélène Maïdanatz

Plasticienne.

Née en 1967 à Paris, d'origine Serbe, c'est dès l'enfance qu'Hélène Maïdanatz gribouille et adolescente fait le projet d'être décoratrice d'intérieur. Les arts plastiques prennent rapidement le dessus, et elle suit une formation artistique à l'école Met de Penninghen ( ESAG ), puis un diplôme à l'école du Louvre.

Après une formation poussée dans un atelier de la région parisienne et des rudiments de techniques de sculpture, elle ouvre son atelier de peinture où elle enseigne les arts plastiques à des adultes pendant 15 ans.

Aujourd'hui, Hélène se consacre exclusivement à son travail de plasticienne, peinture et sculpture.

" C'est par l'émotion, le contraste, puis l'impulsion que mon travail chemine pour prendre vie. Emerveillée par le fonctionnement humain dans ses différences culturelles, ses rapports avec autrui et sa dimension spirituelle, je n'ai de cesse de les exprimer avec une passion dévorante. La vérité et le sens d'une vie enfantent l'art. Ils me portent.

Les différents médiums utilisés me permettent d'explorer les facettes de l'humain avec un net parti pris pour l'élan vital et la réflexion intérieure afin de rendre hommage à cette épopée qui est la nôtre. Vaste ambition mais quel terrain de jeux pour la création. Tout est possible."

061020122350

061020122351

====================================================

Florence Roussilhe

Peintre.

L’art est une vibration. L’artiste peut être traversé par toutes sortes de vibrations plus ou moins transcendées.

Elevée à Bordeaux dans un milieu musical et artistique, j’ai mené de front des études au conservatoire national de musique et aux Beaux-Arts. Puis l’Ecole Normale de musique de Paris et l’Ecole de l’Opéra de Nice m’ont ouverte à une carrière de chanteuse lyrique pendant laquelle j’ai créé des décors de théâtre et deux lignes de bijoux vendues aux « Artisans parfumeurs », au couturier « Féraud », à des clients de l’Hôtel Ritz à Paris où j’ai exposé six mois. C’est alors que la peinture de bébés, d’hommes et de femmes s’est imposée totalement à moi.

Grâce à différentes expositions dans la région parisienne et ma participation au groupe de peintres « Courants d’Art » à Saint Maur des Fossés, j’ai pu évoluer, vendre, recevoir des commandes, échanger.

C’est ainsi que les femmes sont restées mon terrain de prédilection. C’est avec une énergie purement vitale que je trace la géographie de leur vie. Y-a-t-il vie sans exotisme, sans lyrisme, sans érotisme ? J’ai gardé de mon enfance en Afrique cette interrogation sur la réalité de la femme, semi-reine – semi-esclave….

Je porte toutes les femmes en moi.

061020122353

061020122354

061020122357

061020122360

====================================================

CONCORDE ART GALLERY

Exposition " Femin'Art "
jusqu'au 12/11/2012

061020122367

061020122368

Posté par jourstranquilles à 03:54 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 6 octobre 2012

Nuit Blanche

bureu

Posté par jourstranquilles à 22:54 - Visites - Salons - Reportages - Tourisme - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sophie Marceau rend hommage à Claude Pinoteau

Posté par jourstranquilles à 21:39 - In memorem - Commentaires [0] - Permalien [#]

Nuit Blanche au Palais de Tokyo

La Nuit Blanche, ce n'est pas que des artistes afghans qui jouent d'une harpe à une corde dans la froideur du béton parisien. Au Palais de Tokyo est organisée une exposition autour des Guignols de l'Info, où il est possible de voir toutes les marionnettes de l'émission. Dont celle de Nicolas Sarkozy. 

A4i9qINCEAAAAIP

http://palaisdetokyo.com/fr/exposition/performances/la-nuit-blanche

sarko

507085931cc6f03389000f9c

A4haT0hCUAEgA_X

Les cartons des guignols

Le site du Palais de Tokyo

Mes précédents billets sur le Palais de Tokyo

Posté par jourstranquilles à 21:33 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ce soir c'est la NUIT BLANCHE

Parcours choisi

Paris à l'infini (la danse). La chorégraphe Julie Desprairies rend hommage aux forces vives de la capitale en faisant danser des agents de la Mairie de Paris à intervalle régulier, le long des berges, sur une dizaine de kilomètres. Un geste fédérateur et sculptural! De 19 h à 23 h 10.

Obélisque en lumière Le Parc. Six ans après l'Obélisque bleu Klein pour la Nuit blanche 2006, Julio Le Parc remet en lumière ce monument emblématique. À l'aide de projecteurs et de jeux de disques en mouvement, la lumière, découpée et transformée, offre un spectacle sans cesse changeant. Place de la Concorde (VIIIe). De 20 h à 7 h.

Bouquet Final 2. De grosses pompes électriques déversent lentement une épaisse mousse blanche sur le sol de la place Baudoyer. Une œuvre de Michel Blazy, qui interroge ainsi avec humour sur le rapport entre la surconsommation et l'abondance. 2, place Baudoyer (IVe). De 19 h à 7 h .

Le parcours du feu. Composée d'un ensemble de générateurs de flammes contrôlées, cette œuvre pyrotechnique déambulera le long de la Seine jusqu'au bout de la nuit. Une initiative de Groupe F, célèbre pour ses spectacles visuels. Sur les berges de Seine, de 22 h à 6 h.

The Clock. Christian Marclay a imaginé une horloge cinématographique d'une durée de 24 heures, réalisée à partir de milliers d'extraits de films et de séries célèbres. Idéal pour ne pas perdre le fil du temps! Théâtre national de Chaillot (XVIe). Toute la soirée.

Vue d'ensemble. Perché en haut de la colline de Chaillot, on découvre la maquette du futur bâtiment de la Fondation Louis Vuitton pour la création dont l'ouverture est prévue en 2014. En profiter pour visiter la suite Trocadéro et sa terrasse donnant sur la tour Eiffel. 1, place du Trocadéro et du 11-Novembre (XVIe ). De 19 h à 2 h.

Bubble Your Life. Cette installation visuelle et sonore envahit la cour du Musée des Archives nationales avec ses ballons. Une fois la nuit tombée, le jeu des lumières donnera au lieu des airs de féerie. 60 , rue des Francs-Bourgeois (IIIe ). De 19 h à 4 h.

Petits pains et viennoiseries. Arpenter les rues de Paris creuse l'appétit. Pour ­réconforter les valeureux, la chambre professionnelle des artisans boulangers pâtissiers ouvre les portes d'un laboratoire de fabrication. Qui résistera à l'envie de mordre dans un croissant tout chaud? 7, quai d'Anjou (IVe ). De 19 h à 7 h.

Du soleil dans la nuit. La Samaritaine n'aura pas attendu la fin des travaux pour entrer dans la danse. Pour l'occasion, Laurent Grasso a imaginé un néon de 25 mètres installé sur son toit. L'inscription «Du soleil dans la nuit» illuminera le ciel, faisant écho à l'identité du bâtiment, entre un passé brillant et un futur plein de promesses. 2-12, quai du Louvre (Ier). De 19 h à 7 h.

All-in. Deux figures se croisent. D'un côté, Booba et Mohamed Bourouissa ; de l'autre, la Monnaie de Paris. Une vidéo projetée sur la façade du bâtiment - ouvert exceptionnellement - raconte la réali­sation et la frappe de médailles à l'effigie du rappeur, ainsi que les techniques de maîtres graveurs. 11 , quai Conti (VIe ). De 19 h à 7 h.

Of Two. L'artiste Oidem transforme la passerelle Simone-de-Beauvoir (XIIIe). Le dispositif lumineux installé est équipé de capteurs qui signalent la présence des promeneurs, formant un chemin lumineux qui interagit avec leurs mouvements. De 19 h à 5 h.

Calderpillar . Les frères Ripoulain investissent le chantier des Halles. De cet immense terrain de jeux naît ­Calderpillar en hommage à Alexander Calder. Ici, les formes utilisées par l'Américain sont remplacées par des véhicules, mobiliers et matériaux de chantiers suspendus à plusieurs grues. Place Maurice-Quentin (Ier ). De 19 h à 4 h.

Posté par jourstranquilles à 14:58 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Extrait d'un shooting - mode

clemence__33_

clemence__34_

clemence__35_

clemence__36_

Photos prises dans mon studio - Paris 15

Extraits de mes shootings

Posté par jourstranquilles à 13:32 - MES SHOOTINGS - Commentaires [0] - Permalien [#]

Save the date : Galerie Kamel Mennour

Gina Pane

12 octobre - 24 novembre 2012

Vernissage le vendredi 12 octobre de 19h à 21h30

Galerie Kamel Mennour

47 rue Saint-André des Arts

Paris 75006

ginapane_ph_annemarchand

Figure centrale de l’art corporel en France, Gina Pane a marqué les années 1970 par des « actions » à forte charge symbolique. De l’émotion suscitée par la blessure à laquelle elle soumettait son corps face au spectateur « anesthésié », aux critiques passionnées qui entourèrent ses gestes radicaux, Gina Pane a bâti un mythe. L’exposition à la galerie kamel mennour présente des travaux de l’artiste choisis dans toutes les périodes de son œuvre, permettant de saisir, au-delà de l’art corporel, la cohérence conceptuelle du propos dans son entier.


Un Hommage au travail de Gina Pane par Lyine

Posté par jourstranquilles à 13:26 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

FEMEN France au Louvre le 3 octobre (video) - Suite de l'affaire....

Voir mon précédent billet

6a6dPuMolI

Tunisie

Le président présente les excuses de l'État à la femme violée

Par : Imed O

L’affaire de la jeune fille tunisienne violée qui continue de faire un tôlé n’a pas laissé indifférente la présidence de la République. Le soutien qu’elle a eu même à l’étranger, en France notamment, par des touristes ukrainiennes au musée du Louvre à Paris en montrant leurs seins, a poussé même le président tunisien Moncef Marzouki à présenter ses excuses à la jeune fille. Après l’avoir reçu au palais de Carthage, Moncef Marzouki a ainsi présenté, jeudi, les excuses de l'Etat à la jeune fille violée par deux policiers et qui risque d'être inculpée pour atteinte à la pudeur, a indiqué la Présidence dans un communiqué. Mais rien n’est moins sûr tant que le chef du gouvernement a sous-entendu dans sa dernière déclaration que les policiers seront sanctionnés par la justice. Une sorte d’un avant-verdict qu’il a rendu. Selon un communiqué de la Présidence rendu public avant-hier, “le président tunisien a reçu la jeune fille violée par des policiers (..) et après avoir entendu les détails de cette douloureuse affaire (..), il a exprimé sa totale sympathie (à la femme violée) et présenté les excuses de l'Etat”. Moncef Marzouki n’a pas manqué en revanche de dénoncer “fortement” ce viol et salué les agents de police qui ont refusé de couvrir leurs collègues, ce qui montre, selon lui, que “le dérèglement n'est pas dans l'institution sécuritaire mais dans la mentalité de certains de ses membres”. “Il n'y a plus de tolérance, ni pour les violeurs, ni pour ceux qui les couvrent ou qui veulent voiler la réalité. La Présidence suivra de près cette affaire pour qu'aucun intérêt partisan n'emporte sur la primauté de la loi et pour que les Tunisiens soient rétablis dans leur droit”, a ajouté la Présidence. Il faut dire que cette affaire a suscité un vaste scandale, des opposants, des ONG et des médias tunisiens considérant que ces poursuites qui placent la victime en position d’accusée illustrent la politique à l'égard des femmes menée par les islamistes qui dominent le gouvernement. En revanche, le ministre tunisien de la Justice, Noureddine Bhiri, a défendu mercredi les procédures en cours contre elle, s'en prenant en outre aux médias. “Le viol de cette fille est horrible (...), la justice est sérieuse dans son examen du dossier”, a-t-il déclaré dans une vidéo mise en ligne sur la page Facebook du ministère. Avant de critiquer les organes de presse qui ont dénoncé le fait que la victime était “transformée en accusée”. “Ce genre d'allégations portent atteinte à l'image de la Tunisie, de la justice, à sa crédibilité et à la confiance des gens en elle”, a estimé le ministre. “S'il vous plaît, dites la vérité et ne donnez pas de poids à des allégations erronées, de bonne ou mauvaise foi”, s’est exclamé le ministre. Ce n’est pas le cas du Premier ministre, Hamadi Jebali qui, lui, a dénoncé “avec force” le viol, dans un entretien au quotidien belge le Soir et promis que les policiers “seront jugés sévèrement”. Il ne s'est par contre pas prononcé sur les déboires judicaires de la victime, relevant simplement qu'il y avait “peut-être, selon l'autorité judiciaire, un cas d'attentat à la pudeur”.

Posté par jourstranquilles à 13:12 - Réflexion - Commentaires [0] - Permalien [#]