Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

samedi 4 février 2017

Mario Testino - Towel series

Posté par jourstranquilles à 21:15 - Photographe - Photographie - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sylvio Testa

Posté par jourstranquilles à 21:08 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les Champs-Elysées rendus aux piétons demain

Comme chaque premier dimanche du mois, de 11 heures à 18 heures, les Champs-Elysées seront rendus aux piétons demain. Du rond-point des Champs-Elysées à la rue de Presbourg (VIII  e), chacun pourra gambader ou courir à sa guise, à moins que vous ne préfériez chevaucher un Vélib’. Cette mesure de piétonnisation mensuelle décidée par Anne Hidalgo, avec l’accord de la préfecture de police, s’inscrit dans le cadre de la politique de réduction de la place accordée aux voitures dans la capitale. En début d’année, l’Hôtel de Ville a aussi lancé un « plan piéton » doté de 90 M€ prévoyant notamment d’élargir et de multiplier les passages protégés sur l’avenue des Champs-Elysées.

Posté par jourstranquilles à 20:14 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Donald Trump - No comment

Posté par jourstranquilles à 20:12 - Etats Unis - Commentaires [0] - Permalien [#]

Tempête Kurt

Posté par jourstranquilles à 20:10 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les militaires de Sentinelle, une cible privilégiée

dd6

Les soldats opèrent de plus en plus en patrouilles. Mais ils assurent une présence quasi permanente sur certains sites très fréquentés, comme le Louvre.

L'opération Sentinelle, dont quatre soldats ont été attaqués, hier, représente une mobilisation sans précédent de l'armée sur le territoire national depuis la guerre d'Algérie.

En France et à l'étranger. Au total, 7.000 militaires sont déployés en permanence en France - pour moitié en région parisienne - depuis l'attentat contre Charlie Hebdo, en janvier 2015. Ces moyens, fournis par l'armée de Terre, peuvent être portés à 10.000 hommes en cas d'attentat ou d'événement d'envergure à protéger. Ce à quoi il faut ajouter 6.500 hommes engagés dans des opérations extérieures, principalement au Sahel (opération Barkhane) et au Levant contre le groupe État islamique (Chammal).

Agressions : des précédents. Les militaires protègent des sites religieux (synagogues, mosquées...), particulièrement exposés au risque terroriste, ou très fréquentés (lieux touristiques, gares...). Ils représentent, comme les policiers, une cible privilégiée.

En février 2015 (deux ans, jour pour jour, après l'attaque d'hier au Louvre), trois militaires en faction devant un centre communautaire juif avaient été agressés au couteau, à Nice (Alpes-Maritimes). Et, en janvier 2016, un Français d'origine tunisienne avait foncé en voiture sur quatre militaires en faction devant la mosquée de Valence (Drôme).

Davantage de patrouilles. Les soldats, qui étaient à l'origine postés à l'entrée des sites sensibles, opèrent beaucoup plus, désormais, en patrouilles, un mode opératoire jugé plus efficace par l'armée et qui les rend moins repérables et vulnérables. Ils sont toutefois présents « de manière quasi permanente » sur certains sites très fréquentés, comme le musée du Louvre.

Un engagement très prenant. En attendant le recrutement de 11.000 soldats supplémentaires en 2016-2017, l'opération Sentinelle, montée dans l'urgence, pèse fortement sur les militaires. Entre opérations extérieures et Sentinelle, ils sont éloignés jusqu'à 220 jours par an de leurs familles et ont vu le nombre de leurs jours d'entraînement chuter à 65, en 2015, et environ 70-75, en 2016, loin de l'objectif de 90 défini dans la loi de programmation militaire. « Les familles sont soumises à rude épreuve », souligne le chef d'état-major de l'armée de Terre, le général Jean-Pierre Bosser.

Après l'attentat de Nice, le 14 juillet 2016, 3.000 soldats ont été rappelés en 24 heures, 2.000 n'ont pas pris de congés et certains ont cumulé jusqu'à trois mois consécutifs de mission Sentinelle.

Des forces terrestres sur la corde raide. Cet emploi massif de soldats sur le territoire national fait débat, certains politiques - surtout à droite - et militaires s'interrogeant sur son efficacité par rapport à l'effort demandé aux armées. L'opération a aussi posé un gros problème d'hébergement des soldats, notamment sur Paris, où nombre de sites militaires ont été vendus pour renflouer les caisses de l'État.

Posté par jourstranquilles à 20:07 - Attentat - Terrorisme - Commentaires [0] - Permalien [#]

Affaire Fillon

dd9

La méthode Coué de Fillon

Charleville-Mézières (Ardennes), jeudi. François Fillon est persuadé que le « basculement » dans l’opinion pourrait intervenir dans les prochains jours.

Droite Le candidat à l’Elysée assure qu’il tiendra bon, même s’il dit « comprendre » le « trouble » provoqué par les révélations sur les emplois présumés fictifs de sa femme Penelope.

Olivier Beaumont

L’enquête judiciaire a beau se poursuivre, et même s’intensifier, François Fillon, contre vents et marées, reste imperturbable. Hier, le candidat de la droite a participé à une séance photo pour sa prochaine affiche de campagne présidentielle, puis a discuté avec quelques ténors de son parti, et enfin enregistré un message vidéo à l’attention des militants. Objectif : démontrer qu’il n’a pas l’intention de céder, malgré les soupçons d’emplois fictifs qui pèsent sur plusieurs membres de sa famille.

Le Sénat va fournir des documents concernant ses enfants

Et en dépit aussi des intentions de vote, en chute libre, pour le premier tour de la présidentielle, avec seulement 18,5 %, désormais loin derrière Marine Le Pen (25 %) et Emmanuel Macron (20,5 %), dans le dernier sondage en temps réel de l’Ifop pour « Paris Match ».

« Il refuse d’entendre la colère et les doutes de l’opinion. Certains diront qu’il s’aveugle, qu’il n’a plus de prise avec la réalité. Mais d’une certaine manière, quand on est dans une telle broyeuse médiatico-judiciaire, ça préserve aussi et ça lui permet de tenir », estime un membre de sa garde rapprochée.

« Je mesure ce que vous vivez. J’ai parfaitement conscience de ce que vous endurez : les attaques qui sont lancées, la pression que vous subissez, les doutes que certains cherchent à distiller et le trouble que tout cela suscite », a-t-il néanmoins réagi dans la vidéo pour ses militants mise en ligne hier soir sur son compte Facebook. Mais il ne bougera pas, persuadé que le « basculement » dans l’opinion pourrait intervenir dans les prochains jours. « L’hypothèse d’un plan B à sa candidature a bien circulé pendant quarante-huit heures, mais tout le monde a compris que ce n’était pas possible, admet un soutien parlementaire. Pour moi, on a 20 % de chances de gagner si c’est François Fillon le candidat. Mais c’est si c’est un autre, on a 100 % de chances de perdre… »

Un message que le principal intéressé a tenté de faire passer à Xavier Bertrand et à Gérard Larcher, qu’il a vu en tête-à-tête hier à son QG. Mais aussi auprès de Nicolas Sarkozy, Laurent Wauquiez, François Baroin, Christian Jacob et Jean-Pierre Raffarin qu’il a eu au téléphone. Le matin même, Larcher a révélé que le Sénat allait transmettre au parquet national financier les documents demandés concernant les emplois occupés par les enfants de Fillon, Marie et Charles, quand ils étaient ses collaborateurs.

Hier soir, c’est Igor Mitrofanoff, sa plume et ancien assistant parlementaire, qui était entendu à Nanterre par les policiers. Preuve que le rythme de l’enquête ne faiblit pas. Le désarroi des militants non plus : « Sur le terrain, c’est une boucherie. Tout le monde se barre chez Macron », vitupère un député francilien. Même les porte-parole de Fillon ne cachent plus leur vague à l’âme. « Ça fait trois jours qu’on ne nous dit rien, que personne dans son équipe rapprochée ne nous appelle pour aller le défendre dans les médias. François Fillon n’a même jamais pris le temps, dans cette séquence tourmentée, de nous appeler pour s’expliquer un minimum », s’exaspère l’un d’eux, plus dépité que jamais.

Posté par jourstranquilles à 19:46 - Elections Présidentielles 2017 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vu sur internet

wx7

Posté par jourstranquilles à 17:30 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Tulipes

tulipes

Posté par jourstranquilles à 17:15 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]