Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

mercredi 15 février 2017

François Fillon / Nicolas Sarkozy : un déjeuner en tête à tête

canard

canard à manger

Posté par jourstranquilles à 13:16 - Elections Présidentielles 2017 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le drapeau tricolore...

Le 15 février 1794, la Convention adoptait le drapeau tricolore comme emblème national de la République française. #france #culture #mcc

Une publication partagée par Ministère Culture Com (@ministerecc) le 14 Févr. 2017 à 22h37 PST

Posté par jourstranquilles à 08:08 - In memorem - Commentaires [0] - Permalien [#]

Nice : Helmut Newton pour le nouveau Musée de la Photographie

Nice_HelmutNewton_MuseePhoto1702_500

12414 Helmut Newton 2197

12415 Helmut Newton 2190

12416 Politiciens italiens M2201

12417 Andy Warhol M2200

12418 Karl Lagerfeld M 2199

C'est le nouveau Musée de la Photographie Charles Nègre de Nice au 1, Place Pierre Gautier, qui sera inauguré jeudi 16 février à 12h30 avec en prime une exposition du célèbre photographe Helmut Newton. Ce musée remplace le Théâtre de la photographie et de l’image installé auparavant, boulevard Dubouchage, et qui a fermé ses portes fin 2015 pour laisser place à la troupe et à l'école que lance le comédien Francis Huster. Désormais installé dans le vieux Nice, le musée présentera des expositions temporaires monographiques des plus grands noms de la photographie ou des expositions thématiques sur les tendances de la photographie de l'origine à l’image numérique. A sa charge aussi de rassembler une collection photographique sur Nice et sa région et de devenir ainsi la "mémoire photographique" du territoire.

Pour l'inauguration, et bien dans la ligne que le musée s'est fixée, est proposée une exposition consacrée à l'œuvre d'Helmut Newton, baptisée "Icônes" et ouverte au public du 17 février au 28 mai 2017. Né en 1920 à Berlin, de père juif allemand et de mère américaine, Helmut Newton, est arrivé en France au début des années soixante, et s'est fait connaître pour ses photos de mode et ses nus féminins. Ses travaux apparaissent dans de nombreux magazines, en particulier dans Vogue. Son style, parfois d'une subjectivité sensuelle, est marqué par l'érotisme, par des scènes stylisées et, souvent, par une violence sous-jacente.

Conçue spécialement pour le Musée de la Photographie, l'exposition réalisée en collaboration avec la Fondation Helmut Newton à Berlin montre pour la première fois à Nice un ensemble d’images devenues iconiques. Le musée sera inauguré par Christian Estrosi, Président de la Région PACA et de la Métropole, Philippe Pradal, Maire de Nice, Marie-France Bouhours, Directeur Artistique du Musée de la Photographie et Matthias Harder, Conservateur de la Fondation Helmut Newton.

Posté par jourstranquilles à 08:04 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Revolver pour futur(e) suicidé(e)...

16465598_1466413716725229_7392078568311750656_n

Posté par jourstranquilles à 07:27 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Extrait d'un shooting

DSC_3936

Posté par jourstranquilles à 07:20 - MES SHOOTINGS - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sans suite et sensuelle - lingerie Coco de Mer

16583431_477090246013194_8452032791377346560_n

Posté par jourstranquilles à 07:00 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

«Vogue» Paris consacre sa couverture à un mannequin transsexuel pour la première fois

vogue en

Un mannequin transgenre en une de Vogue Paris, une première en France

Le magazine de mode Vogue Paris met en Une un mannequin transsexuel, une première pour un magazine français, la brésilienne Valentina Sampaio, « étendard glam d’une cause en marche ».

« Rien ne la différencie de Gisele, Daria, Edie ou Anna. A un détail près. Valentina, la femme fatale, est née garçon. Un détail qu’on aimerait ne pas révéler tant il relève de l’accident dans la vie de ces femmes et tant on imagine qu’elles aimeraient l’oublier », souligne Emmanuelle Alt, rédactrice en chef du magazine, en kiosques le 23 février.

« Un combat séculaire et douloureux »

« Si Valentina truste la couverture de Vogue ce mois-ci, au-delà de l’évidence de ses qualités plastiques et de l’éclat de sa personnalité, c’est qu’elle incarne malgré elle un combat, séculaire et douloureux, pour ne plus être perçue comme une "exilée du genre" ou une créature à part », estime Emmanuelle Alt dans son éditorial.

« Valentina est l’étendard glam d’une cause en marche », ajoute la rédactrice en chef de Vogue Paris, rendant hommage à d’autres personnalités transgenres dont Lea T, muse du couturier Riccardo Tisci et Caroline Cossey, la « James Bond girl » de Rien que pour vos yeux (1 981).

« Dans un monde post-genre que de plus en plus de créateurs soulignent sur les podiums, les trans, symboles ultimes du refus du faux-semblant, deviennent des icônes que Vogue soutient et choisit de célébrer », souligne encore Emmanuelle Alt qui a choisi comme titraille de Une : « La beauté transgenre, comment elles bouleversent le monde ».

Une cause en marche du côté des médias

Pour la rédactrice en chef de Vogue Paris, « le jour où une transsexuelle posera en Une d’un magazine et qu’il ne sera enfin plus nécessaire d’écrire un édito sur le sujet, on saura que la bataille est gagnée ».

Fin décembre, le magazine américain National Geographic a consacré sa Une à la « Révolution du genre » avec Avery Jackson, une fillette américaine transgenre âgée de 9 ans. Laverne Cox, l’une des actrices de la sérieOrange Is the New Black avait fait la « Une » de Time en juin 2014.

Il y a quelques semaines, le groupe L’Oréal Paris a choisi le mannequin et actrice transgenre Hari Nef, 24 ans, comme égérie de son dernier fond de teint pour une campagne de publicité mondiale.

En octobre 2015, le mannequin transgenre américain Caitlyn Jenner, ancien athlète masculin de décathlon avant un changement de sexe, a été élu femme de l’année par le magazine Glamour US.

Posté par jourstranquilles à 06:31 - Presse - Commentaires [0] - Permalien [#]

Oncle Donald est en colère après Trump !

16585513_243219972804292_2474033194085646336_n

Posté par jourstranquilles à 05:33 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Helmut Newton

nn1

De père juif allemand et de mère américaine, le jeune Helmut suit ses études au lycée Werner von Trotschke de Berlin, puis à l’École américaine de Berlin. Il s’intéresse très tôt à la photographie et, dès 1936, devient l’élève de la photographe allemande Else Simon, dite « Yva », à qui il doit son style de photographie. Il quitte l’Allemagne nazie en 1938. Après avoir travaillé pendant un temps à Singapour, il émigre en Australie. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, il rejoint l’armée australienne où il est affecté à la logistique.

En 1948, il épouse l’actrice australienne June Brunell. Après la guerre, il travaille comme photographe en indépendant, en réalisant des photos de mode ainsi que des travaux pour le magazine Playboy. À la fin des années 1950, il se concentre davantage sur les clichés de mode. Il s’installe à Paris en 1961 et devient un photographe de mode très productif. Ses travaux apparaissent dans de nombreux magazines, en particulier dans Vogue. Son style, parfois d’une subjectivité sensuelle, est marqué par l’érotisme, par des scènes stylisées et, souvent, par une violence sous-jacente. À partir de 1970, sa femme June se lance aussi dans la photographie, sous le nom d’Alice Springs

1920 : Naissance d’Helmut Newton à Berlin

1930 – 1934 : Helmut Newton étudie au Heinrich von Treitschke Realgymnasium à Berlin-Schöneberg.

1934 – 1938 : Il réside à Berlin-Halensee.

1934 – 1935 : Il suit les cours à l’école américaine de Berlin-Schöneberg puis à l’école secondaire de Berlin-Grunewald.

1936 – 1938 : Il devient l’élève de la photographe de portrait, de nu et de mode Yva à Berlin-Charlottenburg.

1938 : Il s’enfuit de Berlin par le train vers Trieste, emmenant avec lui deux appareils photos. Il trouve du travail au Straits Times de Singapour.

1940 : Il arrive en Australie et sert pendant cinq ans dans l’armée australienne.

1946 : Il devient un citoyen australien.

1947 : Il rencontre l’actrice June Brunell, qui pose comme modèle pour lui. Ils se marient un an plus tard.

1956 : Il voyage à travers l’Europe. A Londres, il décroche un contrat d’un an à Vogue britannique et quitte le magazine 11 mois après. Puis il va à Paris avant de retourner à Melbourne où il obtient un contrat avec Vogue Australie.

1961 : De retour à Paris, il s’installe dans le quartier du Marais et travaille à temps plein avec Vogue France. Il collabore occasionnellement pour Vogue britannique.

1964 – 1966 : Il est éditorialiste pour Elle France.

1964 : Il acquiert une maison et de la vigne à Ramatuelle, non loin de Saint-Tropez, où le couple passe ses vacances.

1966 : Il renouvelle son contrat avec Vogue France, avec Francine Crescent comme rédacteur en Chef.

1970 : June Newton (alias Alice Springs) commence sa carrière en tant que photographe. Lorsque son mari est malade, elle intervient pour une publicité pour des cigarettes.

1971 : Helmut Newton fait une crise cardiaque à New York. Il passe sa convalescence à l’hôpital de Colline Lennox, New York.

1975 : Il monte ses premières expositions dont sa première exposition personnelle à la Galerie Nikon à Paris. Le succès commercial ne se fait pas attendre.

1976 : Il publie son premier volume de photographies de femmes blanches.

1981 : Helmut et June Newton déménagent de Paris à Monaco, puis passent les mois d’hiver à Los Angeles.

1990 : Il obtient le Grand prix national de la photographie.

1992 : Il est décoré « Officier de l’Ordre des Arts, Lettres et Sciences » à Monaco, ainsi qu’à la Cérémonie de la Grande Croix du Mérite de la République Fédérale d’Allemagne.

1996 : Il est décoré « Commandeur de l’Ordre des Arts et Lettres » par le ministre français de la culture.

2000 : Une grande rétrospective itinérante est organisée pour son 80ème anniversaire, à la nouvelle galerie nationale Neue Nationalgalerie à Berlin, suivie de Londres, New York, Tokyo, Moscou et Prague, entre autres.

2003 : Un accord est signé pour la création de la fondation Helmut Newton à Berlin, avec la fondation du Patrimoine culturel prussien Stiftung Preussischer Kulturbesitz.

2004 : Helmut Newton meurt à Los Angeles. La fondation Helmut Newton ouvre peu de temps après sa mort.

nn2

hnewton

Posté par jourstranquilles à 04:29 - Photographe - Photographie - Commentaires [0] - Permalien [#]