Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »


Le Jury du 70e Festival de Cannes dévoilé !

unnamed (2)

Sous la présidence du réalisateur, scénariste et producteur espagnol Pedro Almodóvar, le Jury du 70e Festival de Cannes se compose de huit personnalités du 7e Art, venant comme de tradition du monde entier. Ainsi, quatre femmes et quatre hommes entoureront Pedro Almodóvar lors des délibérations autour des films de la Compétition. Ils révéleront le palmarès le dimanche 28 mai au cours de la cérémonie de Clôture à l’issue de laquelle sera projetée la Palme d’or, en présence de l’équipe du film récompensé.

LE JURY 2017

Pedro Almodóvar – Président

(Réalisateur, Scénariste, Producteur – Espagne)

Maren Ade

(Réalisatrice, Scénariste, Productrice – Allemagne)

Jessica Chastain

(Actrice, Productrice – États-Unis)

Fan Bingbing

(Actrice, Productrice – Chine)

Agnès Jaoui

(Actrice, Scénariste, Réalisatrice, Artiste-Interprète – France)

Park Chan-wook

(Réalisateur, Scénariste, Producteur – Corée du Sud)

Will Smith

(Acteur, Producteur, Musicien – États-Unis)

Paolo Sorrentino

(Réalisateur, Scénariste – Italie)

Gabriel Yared

(Compositeur– France)

http://www.festival-cannes.com/fr/infos-communiques/communique/articles/le-jury-du-70e-festival-de-cannes-devoile

Posté par jourstranquilles à 19:33 - Festival de Cannes - Commentaires [0] - Permalien [#]

Studio photo

studio

Posté par jourstranquilles à 08:04 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Libération

Posté par jourstranquilles à 08:03 - Elections Présidentielles 2017 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pontivy. Un débarquement de véhicules militaires

À l'initiative des adhérents du Souvenir militaire du Centre-Morbihan, le Pondi-Day sera organisé dans le square Langlais, le week-end du 1ermai.

Pondi-Day. Le week-end prochain, plus de 40 véhicules militaires et 120 participants vont débarquer à Pontivy pour un rassemblement original à souhait. Reconstitutions de scènes de guerre, défilés en ville et concert rythmeront les trois journées.

Pondi-Day, un événement original mais pas inédit. Il y a deux ans, un premier rassemblement avait été initié sur un après-midi, avec une douzaine de véhicules. L'association SMCM (souvenir militaire Centre-Morbihan), associée à la mairie, a vu les choses en bien plus grand.

Plus de 40 véhicules de la Seconde Guerre mondiale et 120  participants, en provenance de toute la Bretagne, vont débarquer durant trois jours sur les rives du Blavet. « Nous avions la volonté et la détermination pour en faire un vrai événement. Ça va être compliqué de faire plus à l'avenir », annonce, non sans une certaine fierté, Georges-Yves Guillot, élu pontivyen délégué à la vie associative.

Visite rare des sous-sols du collège Langlais

Le programme est dense, en effet, riche en animations ouvertes au grand public. Car le but est bien « de permettre aux Pontivyens de se réapproprier leur histoire, de façon ludique », relève Richard Le Corf, vice-président du SMCM. À commencer par le collège Charles-Langlais, dont on célèbre les 60  ans de la reconstruction, suite à l'incendie déclenché par les Allemands avant leur fuite. Chose rare, les visiteurs pourront visiter les sous-sols de l'établissement scolaire à l'époque Kommandantur, utilisés alors comme geôles et salles de torture.

Dioramas, défilé et baptêmes

Les véritables vedettes de ce long week-end seront sans conteste les véhicules militaires. Du Halftrack (semi-chenillé) aux chars, jeeps et autres Wrecker (dépanneuse de char).

Sans oublier le canon antiaérien Bofors, ainsi que « le véhicule-surprise, qu'on voit rarement. Je ne l'ai jamais vu aux célébrations du D-Day en Normandie », annonce Régis Toutain, le trésorier de l'association centre-morbihannaise. Outre les défilés en ville, tous ces blindés seront exposés aux visiteurs durant les après-midi. Ceux-ci pourront même s'offrir un baptême moyennant une participation de deux euros. Des reconstitutions de scènes de guerre, autrement dit des dioramas, seront également organisées.

Concert gratuit

L'ambiance sera résolument américaine. Elle le sera aussi le samedi soir, lors d'un concert de rock-blues américain donné par Ronan one-man band. Et ce, jusqu'aux coiffures d'époque réalisées le dimanche après-midi par les élèves de l'école Emaé, qui créeront aussi les fausses blessures des militaires.

À noter, enfin, que les bénéfices de la buvette, tenue par l'amicale des sapeurs-pompiers, seront reversés aux associations Tandem pour la vie (promouvoir le don d'organes) et Adot 56 (donneurs organes et tissus).

Posté par jourstranquilles à 08:01 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Extrait d'un shooting - lingerie

DSC_8323-ANIMATION

Posté par jourstranquilles à 08:00 - MES SHOOTINGS - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sensuelle - J'adore !

17932427_366321767095263_3522390202293157888_n

Posté par jourstranquilles à 07:57 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Shelbie Diamond - Impossible Project Space Paris

Présenté pour la première fois en France, le travail de Shelbie Diamond est une série de portraits dans lesquels elle se met en scène ou fait poser des jeunes femmes.

Histoire étonnante que celle de cette photographe américaine née dans une communauté de témoins de Jéhovah dans laquelle elle a été élevée jusqu’à l’adolescence. A l’âge de 15 ans, Shelbie se rebelle contre ce culte protectionniste, ce qui a pour effet de renforcer l’emprise de sa famille qui la déscolarise. Totalement isolée du monde extérieur, Shelbie se tourne alors vers la photographie et commence à documenter son imaginaire à l’aide d’un Canon A-1 avec lequel elle photographie le ciel, de nuit. Au fur et à mesure de ses expérimentations photographiques, et face au peu de sujets disponibles, Shelbie retourne l’appareil contre elle et commence à réaliser des autoportraits.

A 18 ans, elle s’enfuit de la communauté et part vivre à San Francisco où, face à la désapprobation des autres témoins de Jéhovah, et ne connaissant personne en dehors de ce cercle, elle vit dans sa voiture sur un parking, photographiant le monde autour d’elle et tissant petit à petit des liens avec un monde extérieur inconnu. Rejetée par sa famille, Shelbie traverse des moments de grande dépression, une période d’adaptation au monde aussi. Elle découvre que l’apocalypse n’est pas au coin de la rue, que ses décisions et choix n’entraineront pas sa perte immédiate. C’est une libération douloureuse et irréversible. Toujours armée de son appareil photo, aujourd’hui un Polaroid, elle documente l’insouciance retrouvée sur fond de fin du monde.

Derrière la force de l’autoportrait et du corps féminin, ses images laissent transparaître une grande sincérité et une connexion directe avec le procédé photographique lui-même. Repérée grâce à son activité prolifique en film argentique instantané, Shelbie Di­mond est soutenue dans son travail par Impossible Project depuis de nombreuses an­nées qui l’expose pour la première fois dans son espace à Paris.

Shelbie Dimond

Du 14 avril au 5 mai 2017

Impossible Project Space Paris

77, rue Charlot

75003 Paris

France

www.the-impossible-project.com

http://www.moisdelaphoto-off.org/2017/

www.shelbiedimond.com/

she4

she5

she6

shelbie1

Posté par jourstranquilles à 07:55 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

François Fillon

C-R4ZM3XoAA7o1F

Posté par jourstranquilles à 07:49 - Politique - Commentaires [0] - Permalien [#]

Néon

wx6

Posté par jourstranquilles à 07:41 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]