Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

samedi 6 mai 2017

Dodo

unnamed

Posté par jourstranquilles à 22:19 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Nouvelle ère

L'édito de Charles de Saint-Sauveur - Le Parisien

Demain soir, la France connaîtra son nouveau président de la République. Son visage, quel qu’il soit, sera une révolution en soi. Si c’est Emmanuel Macron ? Il sera le plus jeune chef de l’Etat de l’histoire de notre République, et plus encore, un ovni qui aura su se faufiler entre des partis moribonds pour décrocher le pompon. Si c’est Marine Le Pen, les Français auront pour la première fois une femme à l’Elysée, mais le séisme sera évidemment ailleurs : une figure issue de l’extrême-droite (même édulcorée, comme le regrette son propre père) dirigera le pays avec un parti qui s’était jusque-là cantonné au rôle de trouble-fête. Une chose est sûre, l’histoire de cette présidentielle ne s’achèvera pas dimanche à 20h. En fonction du résultat, commencera à cette heure précise un chambardement politique tel que la France n’en a pas connu depuis 1958 et la « fin du régime des partis». Le troisième tour passera par les législatives (dont l’issue est totalement incertaine) et - qui sait ? - la rue où se déversera peut-être la colère venue des urnes. Demain soir, la France entre dans une nouvelle ère.

Posté par jourstranquilles à 19:44 - Elections Présidentielles 2017 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Actuellement à la Concorde Art Gallery - vu aujourd'hui

concorde

Posté par jourstranquilles à 18:29 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Extrait d'un shooting - en tenue de prisonnière (c'est l'effet Papillon ? )

10443363_10152569412985908_1252880719595336856_n

10505465_10152569412970908_9102289488637056752_n

Posté par jourstranquilles à 14:05 - MES SHOOTINGS - Commentaires [0] - Permalien [#]

17e festival européen de la photo de nu d’Arles

Initié à Arles en 2001 par les photographes français Bruno Rédarès et Bernard Minier, le festival européen de la Photo de Nu se présente comme la seule grande manifestation photographique, en France mais également en Europe, sur le thème du Nu et plus généralement sur le Corps.

Totalement indépendant des Rencontres Internationales de la Photographie, le festival fait un peu partie du paysage culturel arlésien et présente chaque année une quarantaine d’artistes venus de divers horizons. Sa fréquentation atteint les 15 000 visiteurs toutes expositions confondues.

Après quelques années de partenariat avec les Baux de Provence, cette manifestation est de nouveau concentrée sur Arles grâce à un partenariat local et à de nouveaux espaces d’accrochages.

Les expositions de cette année sont présentées dans les lieux les plus emblématiques de la ville d’Arles. Des animations, stages, conférences et rencontres sont également organisés durant toute la durée, dans un esprit convivial.

Durant quinze années, le festival s’est associé à des photographes tels que Jean-François Bauret, Georges Tourdjman, Uwe Ommer, Jeanloup Sieff, Hans Silvester… tout en proposant une sélection éclectique mêlant approche contemporaine du corps, démarches d’auteurs et travaux de jeunes talents.

Après la Chine en 2016, cette année le Festival ouvre un nouvel échange culturel avec l’Italie représenté par une dizaine d’artistes ; cela se traduit par une coopération avec l’Archivo Fotografico Italiano (AFI) et le Festival Fotografico Europeo de Milan et ses environs… une belle opportunité pour tous les photographes de cette édition 2017.

17e festival européen de la Photo de Nu d’Arles

Du 5 au 14 mai 2017

Arles

France

http://www.fepn-arles.com/

e23ba84bc2ffc7a6b27b35ea9c201e6b

Posté par jourstranquilles à 12:52 - Visites - Salons - Reportages - Tourisme - Commentaires [0] - Permalien [#]

Demain le MAC VAL est gratuit (premier dimanche du mois)

mac val

Posté par jourstranquilles à 12:31 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Election Présidentielle

Depuis vendredi soir minuit, les candidats, leurs soutiens ou les médias ont interdiction de diffuser des messages de propagande. Mais cela s'applique également pour vous. Explications.

La période de réserve vient de démarrer. Depuis vendredi soir minuit et jusqu'à dimanche 20h, il est interdit aux candidats à la présidentielle, à leurs soutiens et aux médias de diffuser des messages de propagande, selon l'article L49 du code électoral. Mais cette période de réserve s'applique également à l'ensemble des citoyens.

Les citoyens ne sont pas "exemptés du respect de ces règles. Il est donc préférable de s’abstenir de toute activité de propagande la veille et le jour du scrutin", estime le Conseil constitutionnel, cité par Libération. 

3750 euros d'amende

Publier un message de soutien au candidat que vous préférez, mettre son programme en avant ou relayer son affiche électorale sur les réseaux sociaux pourra alors coûter cher à ceux qui enfreignent cette loi : une peine d'amende de 3750 euros est prévue pour cela. Vous êtes seulement autorisé à dire pour qui vous allez voter, sans pour autant vous attarder sur le programme.

Si jamais vous avez tweeté ou publié un message de propagande sur Facebook durant cette période, le mieux est de le supprimer rapidement. Dans le cas contraire, vous vous exposez à des sanctions, même si le contrôle des réseaux sociaux s'annonce difficile. 

Posté par jourstranquilles à 12:22 - Elections Présidentielles 2017 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Erdeven - Plage de Kerminihy

kerminihy (1)

kerminihy (2)

kerminihy (4)

kerminihy (5)

kerminihy (6)

kerminihy (7)

kerminihy (8)

kerminihy (9)

kerminihy (10)

kerminihy (11)

Posté par jourstranquilles à 12:05 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]