Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

samedi 12 août 2017

Michael Wolf, l'émergence du projet photographique - Rencontres de la Photo d'Arles 2017

Posté par jourstranquilles à 11:08 - Film, Théâtre, Spectacle, TV, Clip, Court métrage - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vieux métiers. Demain c'est la fête à Crac'h

Les 120 bénévoles des vieux métiers sont fin prêts. La quinzième fête a lieu demain, dimanche, sur le site de Kérizac, en Crac'h.

Comme chaque année, le défilé des vieux tracteurs et des machines agricoles, va lancer la journée. Le départ est prévu à 9 h 30 de Kérizac, pour un passage à partir de 10 h devant l'église. À leur retour sur le site de la fête, les chauffeurs pourront assister à la première course de tracteurs-tondeuses, une des nouveautés de cette édition 2017.

De nombreuses animations seront proposées tout au long de la journée : fabrication de sabots, ébéniste, fileur de verre, battage de blé à l'ancienne, arrachage des pommes de terre avec le cheval, matelotage, broderies et dentelles, expositions, pain cuit au feu de bois, scierie à l'ancienne, vannier...

À midi, le repas cochon grillé (pâté de campagne, cochon grillé, légumes, fromage et tarte aux pommes, 12€) sera animé par l'Équipage de Saint-Goustan (chants de marin).

Autre nouveauté, le petit train « bidons » de Michel amusera petits et grands. Les organisateurs ont aussi prévu une surprise. Ils espèrent juste que le temps maussade de ces dernières semaines ne leur jouera pas un mauvais tour.

Le soir ce sera moules frites à partir de 20 h. Un bal populaire, animé par l'orchestre Jacky Franck, clôturera la journée.

Pratique

Dimanche 13 août, à partir de 9 h 30, sur le site de Kérizac. Buvette et restauration sur place. Entrée : 2€. Parking gratuit et surveillé.

Posté par jourstranquilles à 10:11 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Barack Obama

obama

Posté par jourstranquilles à 10:03 - Réflexion - Commentaires [0] - Permalien [#]

Coco de Mer

coco582

coco789

coco5493

coco6812

Posté par jourstranquilles à 10:01 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Exposition au cœur d’un bunker de 39-45

L’association Liberty Breizh memory group (LBMG) organise des visites du Mur de l’Atlantique, dimanche et lundi, dès 9 h 30, ainsi que du bunker de l’association, entre samedi et mardi.

« La visite couplée permet de voir l’exposition dans le bunker à la suite de la visite du Mur de l’Atlantique, avec le billet jumelé valable pour les deux », explique JeanPierre Morane, vice-président de l’association LBGM.« Après l’été, nous allons continuer d’améliorer l’intérieur du bunker. La scène de vie allemande a été reconstituée d’époque. Mais il nous reste encore beaucoup de travail, comme les couloirs, l’électricité, les peintures, et finaliser l’étanchéité. Dès le mois d’octobre, nous préparerons les manifestations du 8 mai 2019, avec une nouvelle reconstitution historique », annonce François Cailloce, président de l’association.

Le Mur de l’Atlantique et la batterie du Bégo

La batterie du Bégo, appelée VA300, et construite en trois ans, durant la Seconde Guerre mondiale par l’occupant allemand, avait pour but premier de couvrir l’entrée de la rade de Lorient. C’est, à l’époque, une place forte parmi 4 500 km d’ouvrage, soit plus de 12 000 points de défense, depuis la Norvège, jusqu’à la frontière espagnole. Quatre-vingt-deux à 95 constructions allemandes y sont recensées pour le moment, d’autres sont en cours d’inventaire par les membres de LBMG. Quatre grandes fosses, pouvant accueillir des canons de 340 mm, ont été construites par les Allemands, l’une d’entre elle est encore conservée, presque intacte. Le général Rommel, en visite au Bégo, qualifiera la zone de« lieu de villégiature » , alors que ses propres troupes sont à peine nourries. Plus de 72 ans plus tard, la tour de direction de tirs, construite en 1944 avec ses 20 mètres de haut, est toujours debout, comme un symbole de ce qu’il ne faut pas oublier. Les passionnés de LBMG, travaillent chaque jour à la transmission de cette connaissance.

Dimanche 13 et lundi 14 août, visite du Mur de l’Atlantique, à 9 h 30, rendez-vous à la clairière derrière le musée de la chouannerie, 5 € (gratuit moins de 12 ans). De samedi 12, à partir de 14 h, à mardi 15, jusqu’à 16 h, visite du bunker, 3 € (gratuit moins de 12 ans). Billet jumelé, 6 € (gratuit moins de 12 ans). Contact : tél. 06 09 18 43 60.

bego22

Posté par jourstranquilles à 09:15 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Crazy Horse de Paris

crazy555

crazy3172

crazy3722

crzay3487

Posté par jourstranquilles à 09:09 - Film, Théâtre, Spectacle, TV, Clip, Court métrage - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les seins nus à la plage : c’est (vraiment) fini ?

topless022

"Couvrez ce sein que je ne saurais voir". La pratique a explosé dans les années 1970-1980 mais depuis quelques années, elle ne semble plus séduire les Françaises. Chercheur au laboratoire Culture et Société en Europe, le professeur David Le Breton nous explique pourquoi les femmes sont aujourd’hui plus réticentes à montrer leurs seins à la plage.

David Le Breton : "Je pense que nous sommes entrés dans une phase beaucoup plus moralisée qu’il y a vingt ou trente ans. Un certain puritanisme a depuis émergé et touche aujourd’hui une grande partie de la société. Au cours de ces dernières années, on a aussi davantage entendu parler du harcèlement des femmes dans les lieux publics, comme les transports en communs. Cela contribue à créer un climat moins sécurisé et donc moins propice à ce que les femmes osent enlever leur haut de maillot de bain à la plage. Actuellement, certains ont tendance à penser, complètement à tort, que la pratique du monokini renvoie à une image de femme disponible et ouverte aux propositions…

De plus, depuis toujours, les femmes cachent et protègent leur poitrine sous des vêtements, et les seins semblent très fragiles. Ce sentiment de vulnérabilité est encore bien présent et il est sans doute accentué de nos jours par la prévention contre le cancer qui est plus présente qu’avant.

David Le Breton : Quand on est dans sa propre ville ou même dans son propre pays, on a le sentiment que l’on peut rencontrer une connaissance plus facilement qu’à l’étranger. De ce sentiment naît la crainte de s’exposer à moitié nu au regard d’un collègue, d’un ami ou d’un membre de sa famille. A l’extérieur de nos frontières en revanche, une certaine décontraction s’empare de nous. Plus besoin d’être dans le paraître ni d’être à la hauteur d’une quelconque réputation. La plupart des gens lâchent alors prise et se libèrent de leurs contraintes du quotidien. Certaines femmes, elles, se libèrent alors de leur haut de maillot de bain.

Il faut toutefois distinguer étranger et étranger. Dans certains pays ce sentiment de liberté est parfois moins grand qu’en France, et les Françaises ne s’y sentent pas plus libérées, même en vacances. Je pense notamment à l’Afrique du Nord et même au Brésil où, les femmes portent certes des mini-maillots de bain ficelles, mais veillent toujours à couvrir leur poitrine.

David Le Breton : Les premiers seins nus à la plage sont apparus en France dans les années 1960, avec la liberté sexuelle et les revendications des femmes à disposer de leur vie. Cette pratique a ensuite explosé dans les années 1970-1980, avant de s’essouffler au cours de ses dernières années. Mais il est tout à fait permis de penser qu’elle pourra connaître un second souffle d'ici vingt ans. A condition que les esprits se détendent et que le harcèlement dont les femmes sont victimes dans la rue diminue. C’est un facteur clé.

A contrario, on peut aussi tout à fait imaginer l’inverse : la société pourrait devenir hyper-moralisatrice et les crispations autour du corps des femmes encore plus grandes. Dans cette hypothèse, le bikini pourrait même devenir ultra-choquant".

 ===========================

Une enquête de l’Ifop révèle que les femmes sont de moins en moins nombreuses à s’adonner au topless .43 % des femmes exposaient leurs seins au soleil, il y a 30 ans ; elles ne sont plus que 22 % aujourd’hui. Pourtant pionnière dans cette pratique, la France est devancée par d’autres pays, comme l’Espagne (49 % d’adeptes), l’Allemagne (41 %) et les Pays-Bas (35 %). L’évolution des mœurs ou la prise de conscience des risques pour la santé pourraient expliquer cette tendance à la baisse.

Posté par jourstranquilles à 08:19 - Société et toute sa complexité - Commentaires [0] - Permalien [#]

Miles Aldridge

miles215

miles274

miles489

miles2134

miles2555

Posté par jourstranquilles à 08:17 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Patrick Demarchelier - photographe

demarchelier012

demarchelier028

Posté par jourstranquilles à 08:15 - Photographe - Photographie - Commentaires [0] - Permalien [#]

Trump vu par des psychiatres : "On est face à un malade, réellement dangereux"

D'après les plus grands médecins américains, le 45e président des Etats-Unis "souffre de graves troubles de la personnalité".

[Dans nos archives] Tout l'été, nous republions certains de nos meilleurs articles. Aujourd'hui, un éclairage sur la santé mentale du président américain, qui promet "le feu et la fureur" à la Corée du Nord, au risque de déclencher une guerre mondiale. Un "Frankenstein narcissique" qu'il est irresponsable de laisser en possession des codes nucléaires...

Le Dr John Gartner n’est pas un plaisantin. Cet éminent psychiatre qui a enseigné pendant plus de vingt ans à l’université Johns Hopkins de Baltimore (Maryland) est un spécialiste de la dépression et des troubles bipolaires. Pas le genre à poser un diagnostic à la légère. Mais pour lui, pas de doute : le président américain est psychiquement malade, inapte à exercer ses fonctions. Au téléphone, il explique très sérieusement :

"Donald Trump souffre de graves troubles de la personnalité qui en font un être potentiellement dangereux pour lui-même, pour les autres et pour le monde entier."

Le président de la première puissance mondiale est, selon lui, "un psychopathe narcissique, paranoïaque, détaché de la réalité", un "Frankenstein psychiatrique" qu’il est irresponsable de laisser en possession des codes nucléaires…

Posté par jourstranquilles à 08:10 - Monde - Commentaires [0] - Permalien [#]