Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

jeudi 8 février 2018

Happy Birthday Jules Verne !

« Jules Verne avait un quotidien très routinier »

Livres. Il y a tout juste 190 ans, le 8 février 1828, naissait Jules Verne, à Nantes. Son arrière-petit-fils, Jean Verne, évoque un homme « plein de paradoxes », en décalage avec son œuvre.

Entretien Jean Verne, inspecteur- conseiller pour la musique à la Drac de Strasbourg, arrière-petit-fils de Jules (ci-dessous).

Dans la préface d’une récente biographie de Jules Verne (1), vous évoquez un sentiment « entre rejet et admiration » à son égard. Comment vit-on avec un héritage familial aussi riche ?

Quand j’étais petit, c’était pesant dans la vie quotidienne. Entre la biographie que mon père a écrite sur lui et les conférences qu’il tenait, Jules Verne occupait toute notre vie familiale, tout tournait autour de lui. Et puis, il y avait le regard jaloux de certains, celui admiratif d’autres. On attendait de moi que je connaisse son œuvre par cœur, alors que je refusais de lire ses livres.

Ce n’était pas un héros pour vous ?

Enfant, c’est mon grand-père, Michel, qui était mon héros absolu. Jules, mon arrière-grand-père, était le méchant. Michel a eu une vie à l’opposé de ce que son père attendait de lui. D’une certaine manière, c’était un héros vernien. Il menait une vie de voyages et d’aventures. Les deux hommes avaient des rapports très compliqués. Michel a beaucoup souffert de la célébrité de Jules.

Comment avez-vous appréhendé son œuvre ?

Un jour, alors que je partais en voyage, je me suis dit : « Prends deux de ses livres, les plus gros et les moins connus, si tu n’aimes pas tant pis. » Et ça m’a beaucoup plu…

Mais je ne me sens pas héritier de quoique ce soit quand je lis Jules Verne, je me sens lecteur, parmi tant d’autres. Quand j’ai un coup de blues, ses livres me remontent le moral.

Son inspiration débordante trouve sa source à Nantes. Qu’est-ce qui a pu susciter cet imaginaire, selon vous ?

Comment, et pourquoi, je ne sais pas. Mais Nantes est bien le berceau de l’imaginaire de Jules Verne. C’est la source de son œuvre. La ville était au XIXe siècle un vrai port commerçant, ça l’a émerveillé. Sa fibre littéraire lui vient aussi de sa mère, qui était Nantaise, et l’a beaucoup encouragé.

Vous décrivez Jules Verne comme un « tranquille bourgeois de province ». Comment expliquer ce contraste entre l’homme et son œuvre ?

Beaucoup de personnes aimeraient qu’il ait eu une vie en relation avec ses livres. Une sorte de double vie farfelue. Mais, mon arrière-grand-père avait un quotidien très routinier. Il travaillait beaucoup, effectuait beaucoup de recherches. Il n’avait pas le temps d’avoir une vie romanesque, comme Balzac ou Victor Hugo. Les mondanités l’ennuyaient, il voyageait dans son imaginaire.

Il ne s’engageait pas ?

Il y avait aussi un paradoxe entre ses idées et ses romans. Dans sa vie, il n’était pas un homme engagé. Pourtant, dans ses histoires, il y avait de vrais engagements et des principes moraux.

Recueilli par Manon SIRET.

(1) Jules Verne, testament d’un excentrique, préface de Jean Verne. Édition Michel Lafon, paru en novembre 2017, 192 pages. 34,95 €.

Posté par jourstranquilles à 16:06 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Etel - Exercices de la SNSM. Hélitreuillages réussis

etel17

Spectaculaire, mais pas seulement ! Jeudi, les sauveteurs en mer de la station SNSM ont effectué un exercice de treuillage à Étel avec un hélicoptère SA 365N Dauphin SP, de la Marine nationale. Pour l'équipage, il s'agissait d'une première.

Cet exercice d'entraînement leur avait été proposé par le responsable de l'unité détachée à LaRochelle de la flottille 35F de l'aéronavale, à l'occasion d'une mission prévue au Crossa (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de l'Atlantique). À 13 h 30, l'équipage du canot SNS 205-Nohic était sur le pont, paré à appareiller pour l'exercice. À leurs côtés, les deux techniciens hélico de la base.

Un Dauphin impressionnant

À l'heure prévue, l'information est donnée d'une annulation pour cause de mission d'urgence avec le Samu... Mais peu après, l'hélicoptère est désengagé et l'exercice reprogrammé. Sur le quai, un public se forme pour suivre l'exercice, impressionnant avec le Dauphin, d'une envergure supérieure au canot : il mesure 13,68m et son rotor a un diamètre de 11,94m, alors que le SNS 205 mesure 11,80m. Plusieurs treuillages sont effectués face aux quais : un marin de la 35F, une civière et un sac de matériel.

Pour l'équipage actuel de la station SNSM, l'exercice a été particulièrement apprécié : « Nous avons souvent effectué des entraînements avec Dragon 56, mais avec un Dauphin, l'hélicoptère de la Marine nationale, c'est une première et c'est d'autant plus intéressant pour nous », confiait Bruno Theret, patron principal.

Sécurité. Les futurs marins se jettent à l'eau

À la veille des stages, une validation du cursus de sécurité en mer a été effectuée avec la SNSM, jeudi, pour un groupe d'élèves du lycée maritime et aquacole. Cette validation avait dû être reportée en raison d'une intervention de la SNSM, indiquait Stéphane Couturier, instructeur.

Au programme : passage de la combinaison d'immersion, déclenchement d'un radeau de survie, embarquement et retournement. Depuis les quais, un petit public de promeneurs a assisté aux exercices.

etel1

etel2

etel3

etel4

etel5

etel6

DSCN7247

DSCN7248

DSCN7249

DSCN7250

DSCN7251

DSCN7252

DSCN7259

DSCN7270

DSCN7271

DSCN7272

DSCN7256

DSCN7261

DSCN7266

DSCN7267

Photos et vidéos : Jacques Snap

IMG_1201

IMG_1217

Posté par jourstranquilles à 15:56 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Toiletpaper

toilet33

toilet34

toilet35

Posté par jourstranquilles à 08:32 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

La représentante de Chypre pour l'Eurovision...

eurovision chypre

Posté par jourstranquilles à 06:55 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]