Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

vendredi 9 mars 2018

Plus d'une centaine de créateurs réunis pour un dîner exceptionnel à l'Élysée

createurs mode

Lundi soir, au Palais de l’Élysée, Emmanuel et Brigitte Macron recevaient à dîner 150 designers, fabricants et chefs d’entreprise de la filière française du prêt-à-porter. Un geste inédit envers une industrie aussi puissante que méconnue des institutions.

«J'ai cru que c’était un spam», ­raconte un styliste de même pas 30 ans à un homologue au sujet de l’étrange mail d’invitation de la présidence de la République reçu il y a une semaine. Ce n’est pas tant le protocole en version numérique qui a désarçonné ces jeunes gens experts ès réseaux sociaux (en témoigne l’avalanche de selfies avec le couple, durant la nuit qui a suivi, sur Instagram), mais le soudain intérêt pour la création de la part de l’Élysée sans qu’aucune rumeur n’ait auparavant bruissé.

«Ce n’était pas arrivé depuis le 17 octobre 1984 !» confirme Pierre-François Le Louët, président de la Fédération française du prêt-à-porter féminin, qui dégaine son téléphone pour montrer la photo de François Mitterrand et de Jack Lang, jeune ministre de la Culture, recevant à domicile Mme Grès, Thierry Mugler, Pierre Bergé, Jean Paul Gaultier… Trente-trois ans après, l’enfant terrible de la mode est encore présent rue du Faubourg-Saint-Honoré. Il fait office de parrain pour toute une ­génération de jeunes stylistes, qui réhabilitent depuis deux saisons son immense héritage. Marine Serre, la Corrézienne de 26 ans, qui, la semaine dernière, a envoûté la presse internationale avec son tout premier show, n’en revient pas de voir JPG. Autour d’elle, en attendant les locataires du Palais, les gens discutent de plus en plus fort : une haute concentration de talents et de quelques ego qui, s’ils ont l’habitude des honneurs et des lieux spectaculaires, paraissent impressionnés par les ors de la République (critiquant tout de même la moquette de la salle de réception, qu’aurait déjà prévu de changer Mme Macron).

Posté par jourstranquilles à 07:38 - Fashion Week - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire