Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

samedi 31 mars 2018

Crêperie Keroyal

keroyal1

keroyal

Posté par jourstranquilles à 19:44 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Bonjour la Bretagne !

breatgne

Posté par jourstranquilles à 15:32 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

BZH

bzh

Je viens d'arriver en BZH...

Posté par jourstranquilles à 13:50 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Isabelle Huppert photographiée par Jacques Henri Lartigue

huppert par JHL

Posté par jourstranquilles à 08:24 - Photographe - Photographie - Commentaires [0] - Permalien [#]

David Lunch - photographe

lynch

lynch1

lynch2

lynch3

Posté par jourstranquilles à 08:12 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Gainbourg photographié par William Klein - Galerie Polka

gainbourg klein

Posté par jourstranquilles à 08:12 - Photographe - Photographie - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 30 mars 2018

Décès de Christophe Salengro

Le comédien et danseur Christophe Salengro est mort

Par Rosita Boisseau - Le Monde

Connu du grand public pour le rôle du président dans l’émission « Groland » de Canal+, l’acteur est mort d’une crise cardiaque, vendredi, à l’âge de 64 ans.

Il avançait « sans balises » sauf celles de ses rencontres avec les gens, dansait en parlant et inversement, écrivait des textes ourlés de fine fantaisie en faisant des croche-pieds à la poésie. Quoi qu’il entreprenne, Christophe Salengro libérait des intensités jamais vues, entre humour, pudeur, émotion sans jamais lâcher la barre d’un physique unique qui déployait sous la toise son presque double mètre.

Le comédien, danseur et auteur est mort d’une crise cardiaque vendredi 30 mars, à Paris. Il avait 64 ans. Sa silhouette longue tige, son regard bleu suspendu entre ses grandes oreilles et son charme profond ont irradié dans tous les domaines.

Choc gestuel et textuel

La pub (Gerflor et son célèbre slogan « Et hop ! » au milieu des années 1980, France Télécom), le cinéma (il a joué pour Yves Boisset, Jonathan Demme, Benoît Delépine et Gustave Kervern), la télé avec Canal+ et son émission satirique « Groland » dont il était, depuis 1992, le président « auto-élu à vie et inmourable », selon la Constitution grolandaise, ont profité de son talent multi-outillé. « Il restera président pour l’éternité », a annoncé Canal+ dans un communiqué, et une soirée spéciale pour les 25 ans de l’émission sera diffusée le 14 avril.

Compagnon de création, dès 1985 et pendant plus de trente ans, du chorégraphe Philippe Decouflé, Christophe Salengro a illuminé plus d’une dizaine de pièces et de films sur le fil de scènes fracassantes et inoubliables auréolées par sa grâce d’échassier dansant.

Chacune de ses apparitions – un abat-jour en guise de couvre-chef ou glissé dans une barboteuse –, dilatait le temps autour d’un choc gestuel et textuel frais, inédit, drôle et émouvant. « Philippe m’a permis de développer toute une recherche sur les langues imaginaires auxquelles je suis très attaché, disait Salengro en 2004 à propos du chorégraphe. Et puis j’adore retrouver la bande de potes qui l’entoure. J’aime bien les gens. »

Le chorégraphe aimait, disait-il, qu’il « mette le bordel » dans ses spectacles. « Il a été l’une des grandes rencontres de ma vie et un de mes meilleurs amis, confie au Monde Philippe Decouflé. Il arrivait sur le plateau avec ses forces et ses fragilités et il était pareil au quotidien, complètement incroyable et drôle, très cultivé. Il m’a appris énormément de choses. »

« Faire l’andouille pour faire rire »

Christophe Salengro est né le 9 août 1953 à Lens (Pas-de-Calais). En 2004, lors d’une rencontre, il évoquait son grand-père, chapelier à Valenciennes qui lui avait donné le goût des déguisements. Il rappelait non sans gourmandise ses origines de gars du Nord. Il aimait les moules-frites avec de la mayo, vantait la braderie de Lille en parlant de la beauté des tas de moules qui « ressemblent à des terrils et puent quand il fait chaud ».

En 1973, il intègre l’Ecole supérieure d’architecture (ESA) à Paris puis bifurque vers le métier de comédien. En plus de Philippe Decouflé, il a collaboré avec le groupe Grand Magasin et les metteurs en scène Sophie Perez et Xavier Boussiron.

Converser avec lui ressemblait à un slalom hors piste où privé et public, confidences et commentaires s’intercalaient à la vitesse de la lumière. Il racontait franco son enfance, le temps où, dans la cour de récré, on l’appelait Simplet ou Mickey. Des quolibets qui lui avaient vite fait comprendre « qu’il fallait qu’il attaque ailleurs, en faisant l’andouille pour faire rire et ne pas rester dans le fond de la classe ».

Une « tronche un peu spéciale »

Il racontait aussi sa première audition, à 18 ans, pour Maurice Pialat, qui ne l’embauche pas car « trop bourgeois et sans accent du Nord »… Il citait volontiers ses amis : Yves, son copain de maternelle, avec lequel il inventait des sketchs lorsqu’ils étaient scouts, le Professeur Choron, avec qui il collabora à Hara-Kiri, Benoît Delepine et Jules-Edouard Moustic, les pionniers de « Groland », ce pays imaginaire et loufoque dont il reste l’un des citoyens les plus populaires.

Perle rare, Christophe Salengro, qui disait avoir développé sa « séduction naturelle » contre et en dépit d’une « tronche un peu spéciale », avait aussi mis en scène, en 2002, un spectacle intitulé Repassage et sous-titré « Sans vouloir vous froisser, y a un truc qui me chiffonne ».

Il se décrivait ainsi : « Comme je suis un discret au fond, je ne fonds pas sous la chaleur des projecteurs comme certains. Quant à ma façon de danser, c’est vrai que j’ai beau tenter d’imiter les autres, les vrais danseurs, je n’y arrive pas. Du coup, dans “Repassage”, ce sont les interprètes qui sont à leur tour obligés de bouger comme moi, et c’est plus difficile qu’on ne se l’imagine ! »

Posté par jourstranquilles à 19:09 - In memorem - Commentaires [0] - Permalien [#]

Treats Magazine

treats mag

Posté par jourstranquilles à 07:21 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Toilet Paper

toilet255

toilet547

Posté par jourstranquilles à 07:19 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Moscou expulse 60 diplomates américains et ferme le consulat des Etats-Unis à Saint-Pétersbourg

La Russie a pris, jeudi, des mesures similaires à celles décidées lundi par Washington. Les Etats-Unis disent examiner leurs « options.

Le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a annoncé, jeudi 29 mars, l’expulsion de soixante diplomates américains, en réponse à des mesures similaires prises lundi par Washington dans une action coordonnée avec de nombreux autres pays occidentaux.

Les mesures prises par Moscou « incluent l’expulsion du même nombre de diplomates et le retrait de l’accréditation du consulat général des Etats-Unis à Saint-Pétersbourg », la deuxième ville du pays, située dans le nord-ouest de la Russie, a déclaré M. Lavrov lors d’une conférence de presse. « En ce moment même, l’ambassadeur des Etats-Unis [Jon] Huntsman a été invité au ministère, où mon vice-ministre, Sergueï Riabkov, l’informe du contenu de ces mesures de représailles envers les Etats-Unis », a-t-il ajouté.

Le département d’Etat américain a répondu que Moscou n’avait aucune raison d’expulser des diplomates et que la Russie ne devait pas se poser en victime. « Il n’y a aucune justification à la réaction russe », a dit Heather Nauert, sa porte-parole, lors d’un point de presse. « Nous nous réservons le droit d’y répondre », a-t-elle poursuivi, soulignant que les « options étaient en train d’être examinées ».

Les mesures prises par le Kremlin « marquent une nouvelle étape dans la détérioration des relations » bilatérales, a pour sa part assené la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders. Evoquant l’affaire Skripal – du nom d’un ancien agent double empoisonné, ainsi que sa fille, à Salisbury (Royaume-Uni) le 4 mars – elle a jouté que « l’expulsion cette semaine par les Etats-Unis – et par plus d’une dizaines de nations partenaires ainsi que des alliés de l’OTAN – d’agents russes du renseignement non déclarés a constitué une réponse appropriée face à l’attaque russe sur le territoire britannique. » Et de conclure : « la réponse de la Russie n’était pas inattendue, et les Etats-Unis y feront face. »

D’autres mesures à venir

Le consulat des Etats-Unis à Saint Pétersbourg devra cesser ses activités dans les deux jours et les diplomates américains visés devront avoir quitté la Russie avant le 5 avril. « En ce qui concerne les autres pays, [la réponse de Moscou] sera aussi pour tous identique en ce qui concerne le nombre de personnes qui quitteront la Russie », a prévenu M. Lavrov.

Le ministère russe des affaires étrangères a par ailleurs annoncé qu’il demandait à ce que se tienne, mardi 3 avril, une réunion de l’Organisation internationale pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), en lien avec l’affaire de l’empoisonnement de l’ancien agent double russe Sergueï Skripal.

Les Etats-Unis avaient annoncé en début de semaine, et en même temps que d’autres pays occidentaux, leur intention d’expulser soixante diplomates et de fermer le consulat russe à Seattle (Etat de Washington), par solidarité avec le Royaume-Uni, qui a imputé l’empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille à Moscou.

Posté par jourstranquilles à 07:18 - Monde - Commentaires [0] - Permalien [#]