Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

mercredi 3 mai 2017

Kerouac et Gwernig sur la route de l'amitié

kerouac-et-gwernig-sur-la-route-de-l-amitie

 Le photographe brestois, René Tanguy, raconte l'amitié qui lia Jack Kerouac et Youenn Gwernig. 

Le rendez-vous

Jack Kerouac (1922-1969), l'auteur de Sur la route, a vécu une belle histoire d'amitié avec Youenn Gwernig, (1925-2006) écrivain, poète et chanteur exilé à New York. Kerouac, un nom qui sonne breton. Cela interpellera le Breton de Scaër. Dans un courrier au chantre de la Beat generation, Youenn écrit : « Cher monsieur et « compatriote », quand je suis arrivé dans ce pays, j'ai acheté un de vos livres, Sur la route, juste parce que votre nom me rappelait le nom d'un lieu-dit, Kerouarc'h, près de ma ville natale qui n'est pas loin de Quimper... »

Fort caractère

Jack Kerouac, le clochard céleste, avait des racines du côté de Lanmeur et Huelgoat avant que sa famille n'émigre au Canada puis aux États-Unis. Il n'aura de cesse de vouloir retrouver ses racines bretonnes, comme il l'écrira dans Satori à Paris, en 1966. Son père lui disait : « Ti Jean, n'oublie jamais que tu es breton ! »

Les deux hommes vont se fréquenter et picoler pas mal. Ils vont surtout entreprendre une correspondance assez fleurie. Youenn invitera Ti Jean à venir à Locmaria-Berrien, mais Kerouac ne partira pas. Billet d'avion en poche, il décédera d'une hémorragie suite à une bagarre trop arrosée.

Même si les deux hommes au fort caractère ne se sont pas toujours entendus, Kerouac écrira à Gwernig : « Tu es le seul homme que je connaisse aujourd'hui dont la conversation et la présence sont un cadeau. »

« Un voyage photographique »

Cette histoire, le photographe René Tanguy la raconte en images dans un ouvrage, Sad paradise. Avec la complicité d'Annaig Baillard, fille de Youenn, il a repris la route entre les deux continents.

Des lettres entre les deux gaillards sont publiées en regard de photos qui rappellent l'univers de la Beat generation.

Kerouac, « je l'ai connu jeune par la lecture, se souvient le photographe, mais aussi via le livre Les Américains de Robert Franck, photographe, dont Kerouac a signé la préface ». René Tanguy rencontre Youenn en 1999. La rencontre l'impressionne. Le poète lui montre alors la correspondance qu'il avait eu avec Jack.

En 2010, il prend contact avec Annaig, la fille de Youenn. Cela fait quatre ans que le poète a disparu. L'idée de l'ouvrage germe alors dans les esprits.

Suivent six années de travail, de lecture, de traduction et de cheminement sur les pas de Kerouac et de Gwernnig. « Un voyage photographique au Québec, au Canada, à Boston, New York, Locmaria-Berrien, inspiré des lettres, des lectures » pour retracer les humeurs les ambiances.

En noir et blanc comme en couleurs les photos de René Tanguy nous font pénétrer dans « l'univers sombre de Kerouac mais aussi une vraie amitié littéraire, une belle histoire mais triste ». René Tanguy jette un pont entre les deux côtés de l'Atlantique et raconte magnifiquement la rencontre entre deux cultures : américaine et armoricaine.

Exposition Sad paradise, la dernière route de Jack Kerouac, au Musée de la Cohue, place Saint-Pierre - Vannes.

expo troa (4)

expo troa (2)

expo troa (5)

expo troa (6)

expo troa (1)

expo ailleurs vannes (2)

expo ailleurs vannes (1)

expo ailleurs vannes (3)

expo ailleurs vannes (7)

expo ailleurs vannes (8)

Posté par jourstranquilles à 11:58 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Chambre rose - Erdeven

chambre rose

Posté par jourstranquilles à 11:47 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Quiberon

Posté par jourstranquilles à 09:11 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 2 mai 2017

ALIGNEMENTS DE KERZERHO - Erdeven

http://www.megalithes-morbihan.fr/site/alignements-de-kerzerho.html

erdeven (3)

erdeven (5)

erdeven (6)

erdeven (7)

erdeven (8)

erdeven (9)

Posté par jourstranquilles à 11:43 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 29 avril 2017

Le Men Du - Commune de La Trinité sur Mer

le men du

Je suis en Bretagne dans le Morbihan quelques jours

Posté par jourstranquilles à 07:35 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Aller au vert...en Bretagne (en TGV)

18094600_138980899974214_1954612351957204992_n

Posté par jourstranquilles à 07:20 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pontivy fête le Pondi Day ce week-end

La ville va célébrer le 60e anniversaire de la reconstruction du collège Charles-Langlais, où des résistants ont été torturés.

L’idée

Ce premier Pondi Day est organisé par la municipalité en lien avec l’association Souvenir militaire du Centre Morbihan et le collège. Pendant trois jours, le public pourra découvrir un camp militaire US dans le square situé en face de l’établissement.« Nous serons près de 130 reconstituteurs en tenue, issus d’une dizaine d’associations de passionnés de tout le Grand Ouest, venus avec des tentes, du matériel et surtout une quarantaine de véhicules d’époque », annonce Régis Toutain, le trésorier pontivyen de cette association locminoise. Parmi ceux-ci : des Jeep, des motos, mais également des chars, tous accessibles au public sur le camp ou dans la rue Nationale, samedi, lors d’une parade à 14 h.« Il y aura également des dioramas, la reconstitution d’un supermarché américain pour les soldats du camp, d’un poste de tir, un camion antiaérien avec un canon à 360° ayant appartenu à l’armée américaine… Que du très beau matériel dont un véhicule encore jamais présenté au public », assure Régis Toutain. Le week-end, qui correspond aussi à la Journée nationale du souvenir de la déportation, est dédié à ce collège, détruit par les nazis avant leur départ de Pontivy en août 1944.« Il faisait office de prison, de lieu d’interrogatoire, de torture. » Pour marquer l’événement, on pourra pour la première fois pénétrer dans les sous-sols de l’établissement et replonger dans l’histoire des lieux.

Samedi 29, dimanche 30 et lundi 1er : camp à Pontivy, commémorations dans la région pontivyenne, animations, visites, démonstrations, baptêmes, etc. Entrées gratuites.

Posté par jourstranquilles à 06:36 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 28 avril 2017

Carnac - Morbihan

carnac

Posté par jourstranquilles à 06:41 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 27 avril 2017

Les Sables Blancs - Gare du Tire-Bouchon - Presqu'ile de Quiberon

1c7w8Byc+SrwB14VaZKfQ+fEV9lHC9+A0300

Posté par jourstranquilles à 07:14 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 26 avril 2017

Pontivy. Un débarquement de véhicules militaires

À l'initiative des adhérents du Souvenir militaire du Centre-Morbihan, le Pondi-Day sera organisé dans le square Langlais, le week-end du 1ermai.

Pondi-Day. Le week-end prochain, plus de 40 véhicules militaires et 120 participants vont débarquer à Pontivy pour un rassemblement original à souhait. Reconstitutions de scènes de guerre, défilés en ville et concert rythmeront les trois journées.

Pondi-Day, un événement original mais pas inédit. Il y a deux ans, un premier rassemblement avait été initié sur un après-midi, avec une douzaine de véhicules. L'association SMCM (souvenir militaire Centre-Morbihan), associée à la mairie, a vu les choses en bien plus grand.

Plus de 40 véhicules de la Seconde Guerre mondiale et 120  participants, en provenance de toute la Bretagne, vont débarquer durant trois jours sur les rives du Blavet. « Nous avions la volonté et la détermination pour en faire un vrai événement. Ça va être compliqué de faire plus à l'avenir », annonce, non sans une certaine fierté, Georges-Yves Guillot, élu pontivyen délégué à la vie associative.

Visite rare des sous-sols du collège Langlais

Le programme est dense, en effet, riche en animations ouvertes au grand public. Car le but est bien « de permettre aux Pontivyens de se réapproprier leur histoire, de façon ludique », relève Richard Le Corf, vice-président du SMCM. À commencer par le collège Charles-Langlais, dont on célèbre les 60  ans de la reconstruction, suite à l'incendie déclenché par les Allemands avant leur fuite. Chose rare, les visiteurs pourront visiter les sous-sols de l'établissement scolaire à l'époque Kommandantur, utilisés alors comme geôles et salles de torture.

Dioramas, défilé et baptêmes

Les véritables vedettes de ce long week-end seront sans conteste les véhicules militaires. Du Halftrack (semi-chenillé) aux chars, jeeps et autres Wrecker (dépanneuse de char).

Sans oublier le canon antiaérien Bofors, ainsi que « le véhicule-surprise, qu'on voit rarement. Je ne l'ai jamais vu aux célébrations du D-Day en Normandie », annonce Régis Toutain, le trésorier de l'association centre-morbihannaise. Outre les défilés en ville, tous ces blindés seront exposés aux visiteurs durant les après-midi. Ceux-ci pourront même s'offrir un baptême moyennant une participation de deux euros. Des reconstitutions de scènes de guerre, autrement dit des dioramas, seront également organisées.

Concert gratuit

L'ambiance sera résolument américaine. Elle le sera aussi le samedi soir, lors d'un concert de rock-blues américain donné par Ronan one-man band. Et ce, jusqu'aux coiffures d'époque réalisées le dimanche après-midi par les élèves de l'école Emaé, qui créeront aussi les fausses blessures des militaires.

À noter, enfin, que les bénéfices de la buvette, tenue par l'amicale des sapeurs-pompiers, seront reversés aux associations Tandem pour la vie (promouvoir le don d'organes) et Adot 56 (donneurs organes et tissus).

Posté par jourstranquilles à 08:01 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]