Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

mardi 26 août 2014

Vu sur internet - J'aime bien

f1

Posté par jourstranquilles à 06:04 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Street Art

59590cafddd836b4ea60a28322e0226b

Posté par jourstranquilles à 05:41 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les toits de Paris vu de l'appartement

_AAA1775

Posté par jourstranquilles à 05:28 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Boire au sein de Kate Moss...

Here’s the closest that most of us will get to to a taste of Kate Moss: to celebrate her 40th birthday and 25 years in the fashion industry, 34 Restaurant in Mayfair worked with British artist Jane McAdam Freud to create a champagne coupe that was molded from the supermodel’s left breast. Legend has it that the first Champagne coupe was shaped around the breast of the legendary Marie Antoinette.  The coupe, complete with Kate’s signature engraved on the base, will be launched by Moss during a lunch at 34′s Emin Room.

treats-magazine-Kate-Moss-Champagne-Coupe_dezeen_3

Posté par jourstranquilles à 05:04 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 24 août 2014

La maison de Gainsbourg aujourd'hui...

Posté par jourstranquilles à 18:44 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les rayures, rayées de la plage ?

Si certaines stations balnéaires, comme Dinard ou Trouville, perpétuent la tradition des rayures, leur vieille romance avec la mer bat de l’aile, constate l’historien Michel Pastoureau. C’est dommage car elles ont longtemps constitué un attribut familier du bord de mer. Elles y foisonnaient sous le Second Empire et à la Belle Époque, et y étaient encore très présentes dans les années 1950. Bien des étoffes demeuraient rayées, associant le plus souvent le blanc et une autre couleur : maillots et serviettes de bains ; tentes et parasols ; jouets de plage et marinières des enfants ; ballons et cerfs-volants… Puis les rayures se sont faites rares, victimes des années 1970, de leurs couleurs criardes et de leurs motifs à fleurs, exotiques ou « psychédéliques ». Pour ma part, j’ai mal vécu la mode de ces années-là : palette agressive, vulgarité tapageuse, philosophie de pacotille. Le lien entre la mer et la rayure est ancien. Dès le XVIe siècle, des documents montrent des « gens de mer » en habit rayé. Trois siècles plus tard, les simples matelots (les « zèbres ») se reconnaissent à leurs rayures, les officiers n’en portant pas. Progressivement, on passe de la haute mer au bord de mer et, à l’horizon des années 1860-1880, la plage se couvre de rayures. Mais on les rencontre aussi sur les chemises, sousvêtements, tenues de nuits. Plus tard, caleçons, pyjamas, serviettes de toilettes, maillots sportifs. Pendant des siècles, les étoffes qui touchaient le corps nu devaient être absolument blanches, pour des raisons hygiéniques et morales. À la fin du XIXe siècle, on est passé lentement du blanc à la couleur, en utilisant deux relais : les teintes pastel (des « presque couleurs ») et les rayures, qui ont ainsi connu leur apogée entre 1880 et 1960. Article de Michel PASTOUREAU.

culotte-de-maillot-de-bain-a-rayures-fluos-pas-cher

Posté par jourstranquilles à 07:31 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Street Art

s26

s27

s28

s30

s31

s32

s33

Photos prises avec mon IPhone du côté des FRIGOS Paris 13

Posté par jourstranquilles à 07:14 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Librairie du côté de la rue de Buci

s4

Photo prise avec mon IPhone

Posté par jourstranquilles à 06:58 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Happy birthday to me...

42115640_p

Posté par jourstranquilles à 04:44 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 23 août 2014

Les frigos.... Paris

GOPR0055

s10

s12

s14

Photos : Jacques Snap

Posté par jourstranquilles à 13:59 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]