Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

mercredi 3 janvier 2018

La tempête Eleanor arrive en France avec des vents à plus de 140 km/h

Ses rafales se sont abattues sur l’Hexagone dans la nuit. Face à cette nouvelle perturbation, 49 départements ont été placés en vigilance orange.

Les forts vents de Carmen à peine partis, une nouvelle dépression s’est abattue sur les côtes françaises : la tempête Eleanor, qui doit balayer la moitié de l’Hexagone a touché dans la nuit de mardi 2 au mercredi 3 janvier la Bretagne, la Manche, le nord de la France et la région parisienne avec des vents à plus de 140 km/h, a annoncé Météo France.

Des rafales de vents à 116 km/h à Anneville-sur-Mer, en Manche, à 109 km/h sur l’Ile-de-Bréhat, en Côtes-d’Armor, à 95 km/h au Havre (Normandie), touchées en premier par la tempête, ont été enregistrées à 2 heures du matin, a précisé Météo France Rennes.

Un skipper qui avait lancé un appel de détresse, les voiles de son bateau étant déchirées et dans l’eau, a été secouru dans la nuit de mardi à mercredi, dans le détroit des Casquets (Manche).

En raison du vent violent, la circulation des campings-cars, des véhicules tractant une caravane, des poids-lourds à vide, des motos et des piétons est interdite dans les deux sens sur le pont de Normandie et le viaduc du Grand Canal, a fait savoir Bison Futé.

Jusqu’à 200 km/h en Corse

Sur les régions côtières du nord du pays, où Eleanor est arrivée un peu après, des rafales maximales de 135 km/h au Cap-Gris-Nez, 129 km/h à Boulogne, 119 km/h à Abbeville et 108 km/h à Dunkerque, ont été enregistrées. Dans l’intérieur, ces valeurs ont atteint les 147 km/h à Cambrai-Epinoy (nord), 120 km/h à Saint-Arnoult (Oise), 111 km/h à Rouvroy-en-Santerre (Somme), 107 km/h à Aulnois-sous-Laon (Aisne), 106 km/h à Lillers (Pas-de-Calais), 107 km/h à Reims.

Eleanor poursuivra sa route mercredi dans la matinée vers le nord-est de l’Hexagone et la Corse.

Dans les Alpes du Nord, les vents vont se renforcer surtout à partir de mercredi matin pour atteindre 100 km/h en montagne, aux altitudes moyennes (stations de ski) et de 120 km/h à 180 km/h à de plus hautes altitudes. La station de Val Thorens (Savoie) a annoncé la fermeture de la partie haute de son domaine skiable mercredi et jeudi, le vent s’ajoutant aux chutes de neiges qui s’annoncent exceptionnelles.

En Corse, à partir de la mi-journée mercredi et dans la soirée, les vents deviendront « violents », avec des rafales attendues de 180 km/h à 200 km/h sur le Cap Corse et le Cap Sagro, et de 120 km/h à 150 km/h autour de Bastia et sur la côte sud-est de l’île, de Solenzara à Porto-Vecchio. « Une baisse d’intensité est prévue en fin de nuit de mercredi à jeudi », a précisé Météo France.

49 départements en vigilance orange

Face à cette tempête arrivant du nord de l’Irlande, 49 départements ont été placés en vigilance orange jusqu’à mercredi minuit, en Bretagne, en Ile-de-France, dans les Hauts-de-France, dans le Grand-Est, en Bourgogne-Franche-Comté, en Auvergne-Rhône-Alpes et en Corse.

Quarante-six d’entre eux sont concernés par une vigilance orange vent. Presque tous les départements du littoral Nord, du Finistère au Pas-de-Calais, sont d’autre part placés en vigilance orange « vagues de submersion ». Dans un contexte de forts coefficients de marée, la houle risque en effet de provoquer des phénomènes de submersion « particulièrement intenses ». Quatre départements sont également en vigilance orange inondations (Seine-Maritime, Eure, Charente-Maritime et Gironde).

Les risques météo ont déjà conduit la société France Galop à reporter à jeudi et à vendredi les huit courses hippiques prévues mercredi à l’hippodrome de Deauville (Calvados).

Eleanor est la quatrième tempête à toucher le pays depuis début décembre 2017, après Ana, Bruno et Carmen. Cette dernière, qui a fait un mort, a quitté la France dans la nuit de lundi à mardi, après avoir balayé notamment la Bretagne, le littoral atlantique et la Corse, avec des rafales à plus de 130 km/h.

Posté par jourstranquilles à 07:53 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 2 janvier 2018

Dita von Teese

dita221

Posté par jourstranquilles à 12:24 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sous cloche...

SOUS CLOCHE

Posté par jourstranquilles à 12:24 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Fétichisme

masque1

masque2

Posté par jourstranquilles à 05:01 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 1 janvier 2018

Good Year

good year

Posté par jourstranquilles à 19:21 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Coco de Mer

coco200

coco201

Posté par jourstranquilles à 19:17 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Bonne Année 2018

bonne année 2018 bis

Posté par jourstranquilles à 17:50 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Hum... tout un programme...

bdsm66

bondage (1)

Posté par jourstranquilles à 16:46 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sautons de 2017 à 2018.....

2017 vers2018

Posté par jourstranquilles à 12:46 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Roche de Solutré

solutré

La Roche de Solutré, en Bourgogne, fut gravie chaque année, au printemps, pendant des décennies par le président François Mitterrand.

L'ensemble formé par la spectaculaire Roche de Solutré, celle de Vergisson et le Mont de Pouilly, sommets emblématiques de Saône-et-Loire, vient de faire l'objet d'une mesure de classement, entraînant une « reconnaissance nationale », a annoncé le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot.

Ce site bourguignon « se trouve à présent doté d'une protection cohérente, qui couvre l'ensemble du paysage formé par ces monuments naturels », précise le signataire de ce décret qui constitue l'aboutissement d'un travail de protection commencé au début du XXesiècle.

Phénomène géologique rare, et l'un des plus grands gisements préhistoriques européens, la Roche de Solutré a aussi été médiatisée par le président François Mitterrand qui en faisait l'ascension rituelle, chaque dimanche de Pentecôte. Ces trois sommets calcaires dominent les vignes du Mâconnais renommées dans le monde entier, terres notamment du fameux vin blanc Pouilly-Fuissé.

Posté par jourstranquilles à 11:59 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]