Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

lundi 21 novembre 2016

Le dessin du jour....Belle revanche pour François Fillon !

Posté par jourstranquilles à 06:55 - Elections Présidentielles 2007 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 22 avril 2010

22 avril 2007 : il y a trois ans !

12301379

Posté par jourstranquilles à 01:08 - Elections Présidentielles 2007 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 16 mai 2007

Nicolas Sarkozy : sixième Président de la Cinquième République


Premier discours de Sarkozy en tant que Président
envoyé par VeilleCitoyenne

Posté par jourstranquilles à 19:43 - Elections Présidentielles 2007 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Une famille (recomposée) à l'Elysée ?

sarkozy_famille
Come back sur le style JFK...

Posté par jourstranquilles à 13:05 - Elections Présidentielles 2007 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 15 mai 2007

Pourquoi Cécilia n'a pas voté pour son mari...

Vu sur le site "Rue 89"

cecilia_pas_vote

RSF_vigilance

Posté par jourstranquilles à 09:57 - Elections Présidentielles 2007 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 13 mai 2007

STERN titre sur le "nouveau Napoléon" ..... !

nouveau_napoleon

Moi je lis cela ....

Sarko01web

Posté par jourstranquilles à 06:30 - Elections Présidentielles 2007 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 7 mai 2007

Pas de 8 mai pour le nouveau Président de la République

Contrairement à Jacques Chirac en 1995 qui, à peine élu, y avait assisté aux côtés de François Mitterrand, Nicolas Sarkozy ne participera donc pas aux cérémonies du 8 mai. Pas question, a-t-il prévenu, de donner l'impression d'une "République à deux têtes". Jacques Chirac, avec lequel il s'est souvent entretenu ces derniers jours, restera ainsi en première ligne jusqu'au 16 mai, date de l'expiration du mandat présidentiel. Si les détails de la cérémonie de passation des pouvoirs "simple" et "décontractée" restent à préciser, celle-ci devrait intervenir juste avant le pont de l'Ascension.

DSCN7060web


Posté par jourstranquilles à 11:10 - Elections Présidentielles 2007 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Y'en a marre ! Cela va t'il changer avec Sarkozy ?

367 voitures brûlées dans la nuit du second tour
 

PARIS (AFP) - Trois cent soixante-sept voitures ont été brûlées en France métropolitaine au cours de la nuit du second tour de l'élection présidentielle, et 270 personnes ont été interpellées, a-t-on appris lundi auprès de la direction générale de la police nationale (DGPN).

Sur l'ensemble des véhicules incendiés, "172 l'ont été en Ile-de-France, parmi lesquels moins d'une dizaine à Paris, selon un bilan arrêté lundi à 06H00, a-t-on précisé de même source, et qui ne devrait pas être réactualisé.

Police et gendarmerie ont interpellé "270 personnes, dont 136 en province, 46 à Paris et 88 dans le reste de l'Ile-de-France".

Concernant les voitures brûlées, "on est à peine au-dessus de la nuit du 14 juillet 2006 et en-deçà d'une nuit de Saint-Sylvestre", a relevé la DGPN.

Posté par jourstranquilles à 10:47 - Elections Présidentielles 2007 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Sarkozy va méditer

Aussitôt élu Sarkozy a fait savoir qu’il se retirerait, peut-être dans un monastère, « pour habiter la fonction, prendre la mesure de la gravité des charges qui pèsent désormais sur ses épaules, se reposer après le fracas de la campagne.. »

moine_meditation_alpes

Posté par jourstranquilles à 08:53 - Elections Présidentielles 2007 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sarkozy félicité dans le monde et rappelé à ses obligations en Europe

je_ne
BERLIN (AFP) - Les messages affluaient du monde entier dimanche pour féliciter Nicolas Sarkozy après son élection à la présidence de la République française, mais ses partenaires européens l'ont également rappelé à ses obligations envers l'Europe.

La chancelière allemande Angela Merkel, présidente en exercice de l'Union européenne, s'est dite convaincue qu'"avec le nouveau président, l'amitié entre la France et l'Allemagne continuerait à être le fondement pour assurer durablement la paix, la démocratie et le bien être en Europe".

"J'ai toute confiance en Nicolas Sarkozy, dont je connais les convictions (...) pour exercer un rôle moteur dans la résolution de la question institutionnelle et la consolidation de l'Europe politique", a pour sa part assuré le président de la Commission européenne, le libéral José Barroso.

Le nouveau président élu de la République française a dans sa première déclaration assuré ses partenaires de son engagement en faveur de la construction européenne.

"Après l'élection de Sarkozy, je m'attends à une clarification rapide du traité de l'UE", a lancé le Premier ministre libéral danois Anders Fogh Rasmussen et son homologue belge, le libéral flamand Guy Verhofstadt, a invité le président élu français à se rendre à Bruxelles "le plus rapidement possible".

"J'ai l'espoir de pouvoir travailler avec lui à une Europe où les gens se font confiance", a commenté le Premier ministre chrétien démocrate néerlandais Jan Peter Balkenende.

Les conservateurs autrichiens ont estimé que la victoire de M. Sarkozy allait permettre de "s'attaquer aux grandes tâches" qui attendent le futur président français.

La France et les Pays Bas ont rejeté par référendum le projet de constitution européenne, plongeant l'Union européenne dans une grave crise.

Les dirigeants européens de gauche ont également salué la victoire du candidat de la droite française, élu avec 53,06% des suffrages contre 46,94% à la socialiste Ségolène Royal.

Nicolas Sarkozy incarne "une droite ouverte et moderne capable de canaliser les désirs de changement d'un pays appelé à retrouver sa confiance en lui et à continuer à faire partie de la locomotive de l'Europe", a ainsi déclaré le chef du gouvernement socialiste espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero.

"Mon pays, son gouvernement et moi continuerons à considérer la France comme un allié central", a pour sa part assuré Romano Prodi, le chef du gouvernement de centre-gauche italien.

Sur le départ après dix ans au pouvoir, le Premier ministre britannique travailliste Tony Blair a également téléphoné à Nicolas Sarkozy pour le féliciter.

La présidente et ministre suisse des affaires étrangères, la socialiste Micheline Calmy-Rey, a adressé ses félicitations à M. Sarkozy en mettant en relief "l'amitié profonde" entre les deux pays.

Nicolas Sarkozy a assuré les Etats-Unis de l'amitié de la France, mais leur a demandé "d'accepter que des amis puissent penser différemment" et les a invités à ne "pas faire obstacle à la lutte contre le réchauffement climatique".

"Le président Bush a hâte de travailler avec le président Sarkozy pour la poursuite de notre alliance solide", a fait savoir un porte-parole de la Maison Blanche, en indiquant que le président américain avait téléphoné personnellement à M. Sarkozy pour le féliciter.

De nombreux messages de félicitations sont également arrivés du Proche-Orient et du continent africain.

"Je suis convaincu que notre coopération sera fructueuse et que nous pourrons oeuvrer à une politique de paix dans notre région", a affirmé le Premier ministre israélien Ehud Olmert.

Le président égyptien Hosni Moubarak a quant à lui assuré M. Sarkorzy de la "poursuite de l'excellence de la relation franco-égyptienne".

"Nous félicitons le nouveau président pour la confiance que lui a accordée le peuple" français, affirme le responsable des relations extérieures du Hezbollah Nawaf Moussaoui dans un communiqué dont une copie est parvenue à l'AFP.

Le Hezbollah libanais a félicité M. Sarkozy et souhaité une politique plus équilibrée et "moins alignée sur une partie au Liban ou dans la région", selon un responsable de la milice chiite.

Les dirigeants des pays du Maghreb proches de la France ont également très vite réagi.

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a invité le nouveau président français a "impulser les relations franco-algériennes" et le roi du Maroc, Mohammed VI a insisté sur "l'urgence à trouver des solutions à certaines crises persistantes dont l'acuité met en péril la stabilité, la sécurité et le développement de certaines régions, notamment en Afrique et au Proche-Orient".

En Afrique, le président du Sénégal Abdoulaye Wade a salué l'élection de M. Sarkozy comme "l'illustration de la confiance" dans son "projet de société".

Sur le continent sud-américain, les félicitations sont arrivées du Brésil où le président de gauche Luiz Inacio Lula a exprimé "sa ferme disposition" à "renforcer les liens historiques".

Posté par jourstranquilles à 07:32 - Elections Présidentielles 2007 - Commentaires [0] - Permalien [#]