Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

dimanche 7 mai 2017

"Je vous servirai avec amour" - Emmanuel Macron

Posté par jourstranquilles à 23:07 - Elections Présidentielles 2017 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Emmanuel Macron

Un moment dans l'histoire : la marche triomphale de Macron au Louvre - Jacques #Chirac accompagné de Bernadette, place de la #République à #Paris en #2002, Nicolas #Sarkozy à la #Concorde en #2007, François #Hollande à #Tulle sur un air d'accordéon en #2012 : chaque second tour de l'élection présidentielle a son image forte qui restera dans la mémoire collective. Après un passage à la brasserie La #Rotonde qui lui avait valu quelques critiques, le nouveau président de la #République Emmanuel #Macron avait choisi la sobriété pour célébrer sa victoire. Après un premier discours adressé de son QG de campagne dans le #XVe arrondissement de Paris, le leader d'#EnMarche s'est rendu au #Louvre où la foule l'attendait, devant la célèbre #pyramide. Il avait quelque chose d'unique qui flottait dans l'air, le sentiment de vivre un moment historique. La mise en scène était parfaite et évoquait le célèbre dépôt de roses rouges de François Mitterrand au #Panthéon en #1981 : le plus jeune président de la #VèmeRépublique marchait d'un pas lent, éclairé par la lumière des lampadaires, son ombre se projetant sur les murs du Louvre, l'ancienne demeure des Rois de France. La musique choisie - l'ode à la joie extrait de la Neuvième symphonie de #Beethoven, soit l'hymne européen depuis #1985 - donnait encore plus de solennité et de gravité à ce moment qui passera lundi sur les télévisions du monde entier. Photo: Philippe Lopez / AFP

Une publication partagée par Paris Match (@parismatch_magazine) le 7 Mai 2017 à 15h52 PDT

http://webe.emv3.com/liberation/PDF/liberation20170508.pdf

Posté par jourstranquilles à 23:06 - Elections Présidentielles 2017 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Soirée électorale

18298827_889131157893314_7709959740817670144_n

18298987_165404947321798_935457492115128320_n

18380165_215660065605144_1242847717374296064_n

18299278_1875239552692854_4667020276830044160_n

18380441_1644648528908847_4628292518067306496_n

18380946_429956070704632_311891561438773248_n

18382495_1776091869312887_1355186564140892160_n

Posté par jourstranquilles à 22:58 - Elections Présidentielles 2017 - Commentaires [0] - Permalien [#]

La liberté résiste

Dans l’ultime bataille, la République l’emporte. Ebranlée, fissurée, bousculée par un parti de l’intolérance qui a réuni jusqu’à 42% des intentions de vote durant la campagne, la France vient de signifier aux xénophobes – même s’ils restent forts, menaçants, actifs – qu’elle ne voulait pas d’eux, en élisant Emmanuel Macron avec 65,5% des voix. En fin de compte, une certaine idée de la liberté a résisté. Il est ainsi démontré, grâce à ce vote, que l’ascension nationale-populiste est résistible. Dénouement paradoxal d’une campagne sans exemple : ce pays qu’on dit vieillissant, nostalgique, calfeutré, amer, vient de porter au pouvoir un homme de 39 ans sans passé politique, amoureux de l’Europe et fasciné par le grand large. Un jeune premier est premier en France : il lui reste à tenir le rôle. Emmanuel Macron le doit à son talent, qui lui a permis de passer en revue ses concurrents blanchis sous le harnois et de laisser sur place tous les anciens partis. Il faut remonter à Bonaparte pour trouver un chef d’Etat plus jeune.

Président alors qu’il s’est lancé il y a moins de deux ans… Cette marche était un sprint et le car Macron une Formule 1. La chance l’a servi plus que personne. Qui pouvait imaginer que le ­président sortant serait empêché par un livre et son Premier ministre, que le favori naturel après cinq de gauche impopulaire, François Fillon, trébucherait sur les affaires, ou que Marine Le Pen, passant le premier tour, se suiciderait en direct en montrant avec tant de candeur agressive la vraie nature de son parti ? Mais c’est aussi un calcul suprême que de saisir sa chance… Macron l’a fait : il est à l’Elysée.

Cette chance ne devra pas le quitter. Sur les plus de 65 % d’électeurs qui l’ont choisi, plus des deux tiers auraient sans doute préféré voter pour ­quelqu’un d’autre. Ces électeurs de raison ont une créance sur lui. Celle que Jacques Chirac, en son temps, n’avait pas honorée, en refusant de rassembler au-delà de ses partisans. C’est le républicanisme, autant que le macronisme, qui a porté Emmanuel Macron au pouvoir. Il a donc pour devoir impératif d’incarner les valeurs qui expliquent, plus que son programme, son insigne succès. Un succès assorti d’un gros bémol : selon toutes probabilités, les voix qui se sont portées sur Marine Le Pen, et celles qui ont choisi le bulletin blanc ou l’abstention, sont en majorité des voix populaires.

C’est le défi principal du nouveau président : combler peu à peu le fossé qui sépare France heureuse et France en colère, France d’en haut et France décrochée. Une République qu’une bonne partie du peuple abandonne n’est plus une République. Emmanuel Macron a toute ­légitimité pour mettre en œuvre, s’il gagne les ­législatives, le programme qu’il a présenté aux Français. Mais si ce programme ne favorise pas le peuple, s’il se contente de satisfaire les ambitions réformatrices de ceux d’en haut, seraient-ils bien ­intentionnés, sa présidence tournera mal. ­La République est confortée. Pour le rester, elle doit être juste.

LAURENT JOFFRIN

Posté par jourstranquilles à 21:34 - Elections Présidentielles 2017 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Election Présidentielle : QUI VA GAGNER ?

18096193_1549896691688491_276267985994252288_n

Posté par jourstranquilles à 19:04 - Elections Présidentielles 2017 - Commentaires [0] - Permalien [#]

2ème tour : une tête va tomber....

16465126_791345477683938_162399813042700288_n

Posté par jourstranquilles à 19:02 - Elections Présidentielles 2017 - Commentaires [0] - Permalien [#]

J'ai voté !

vote

Posté par jourstranquilles à 13:35 - Elections Présidentielles 2017 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Elections Présidentielles - Deuxième Tour

elections presidentielles

Posté par jourstranquilles à 10:00 - Elections Présidentielles 2017 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 6 mai 2017

Nouvelle ère

L'édito de Charles de Saint-Sauveur - Le Parisien

Demain soir, la France connaîtra son nouveau président de la République. Son visage, quel qu’il soit, sera une révolution en soi. Si c’est Emmanuel Macron ? Il sera le plus jeune chef de l’Etat de l’histoire de notre République, et plus encore, un ovni qui aura su se faufiler entre des partis moribonds pour décrocher le pompon. Si c’est Marine Le Pen, les Français auront pour la première fois une femme à l’Elysée, mais le séisme sera évidemment ailleurs : une figure issue de l’extrême-droite (même édulcorée, comme le regrette son propre père) dirigera le pays avec un parti qui s’était jusque-là cantonné au rôle de trouble-fête. Une chose est sûre, l’histoire de cette présidentielle ne s’achèvera pas dimanche à 20h. En fonction du résultat, commencera à cette heure précise un chambardement politique tel que la France n’en a pas connu depuis 1958 et la « fin du régime des partis». Le troisième tour passera par les législatives (dont l’issue est totalement incertaine) et - qui sait ? - la rue où se déversera peut-être la colère venue des urnes. Demain soir, la France entre dans une nouvelle ère.

Posté par jourstranquilles à 19:44 - Elections Présidentielles 2017 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Election Présidentielle

Depuis vendredi soir minuit, les candidats, leurs soutiens ou les médias ont interdiction de diffuser des messages de propagande. Mais cela s'applique également pour vous. Explications.

La période de réserve vient de démarrer. Depuis vendredi soir minuit et jusqu'à dimanche 20h, il est interdit aux candidats à la présidentielle, à leurs soutiens et aux médias de diffuser des messages de propagande, selon l'article L49 du code électoral. Mais cette période de réserve s'applique également à l'ensemble des citoyens.

Les citoyens ne sont pas "exemptés du respect de ces règles. Il est donc préférable de s’abstenir de toute activité de propagande la veille et le jour du scrutin", estime le Conseil constitutionnel, cité par Libération. 

3750 euros d'amende

Publier un message de soutien au candidat que vous préférez, mettre son programme en avant ou relayer son affiche électorale sur les réseaux sociaux pourra alors coûter cher à ceux qui enfreignent cette loi : une peine d'amende de 3750 euros est prévue pour cela. Vous êtes seulement autorisé à dire pour qui vous allez voter, sans pour autant vous attarder sur le programme.

Si jamais vous avez tweeté ou publié un message de propagande sur Facebook durant cette période, le mieux est de le supprimer rapidement. Dans le cas contraire, vous vous exposez à des sanctions, même si le contrôle des réseaux sociaux s'annonce difficile. 

Posté par jourstranquilles à 12:22 - Elections Présidentielles 2017 - Commentaires [0] - Permalien [#]