Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

mercredi 13 septembre 2017

Concorde Art Gallery

assie

Carole Assié - Peintre

Née à Toulouse en 1977 fait ses études en arts en jurant à ses parents de devenir enseignante en arts plastiques.

Ma licence en poche …Je m’échappe …C’est sûr je veux devenir peintre avec toujours cet intérêt pour le corps féminin comme une musique enivrante…Un mystère à résoudre… D’abord très sage , la dentelle , les froufrous pour plaire et survivre à la vie d’artiste, une hypocrisie latente, beaucoup trop d’alimentaire…

Aujourd’hui j’en suis sûre tout le monde a une vie sexuelle et ce n’est pas une honte !

A une époque où les gens consomment, consument tout et cela sans tolérance pour autrui, belle contradiction ! Je m’exprime enfin dans une peinture sensuelle, féminine, la femme est présentée sous son meilleur jour, l’amour étant ce qu’il est, baignant dans une douce lumière mais aussi de fortes matières pour écraser des corps fragiles, des liens dont on ne se défait jamais .Ainsi chaque femme peut s'identifier dans cette peinture alliant matières brutes et finesses des traits, l'image d'une femme plurielle, fragile cachant un instinct de séduction, de désir cette maladie incurable dont on souffre tous…. Le tout dans une ambiance intime..

"Lorsque je vous parle de moi, je vous parle de vous..."Victor Hugo

L’intérêt de la peinture et j’ai mis du temps à l’accepter, chacun y trouve son interprétation par rapport à son vécu….

Posté par jourstranquilles à 04:43 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 12 septembre 2017

Exposition Design et artisanat d'art

design1

design2

design3

design4

 

Photos : J. Snap

Du 6 au 30 septembre 2017, 70 designers et artisans d'art originaires de Paris et Berlin investissent l'Hôtel de Ville de Paris le temps de l'exposition "Design et artisanat d'art". Une manifestation qui offre les cadres somptueux de la Salle des Prévôts et du Salon des Tapisseries comme écrin à leurs créations.

Après une édition inaugurale en 2015, l’exposition "Design & Artisanat d’art" revient du 6 au 30 septembre 2017 dans les salons de l’Hôtel de Ville de Paris. Organisée par la Chambre des métiers et de l'artisanat de Paris, en partenariat avec la Chambre des métiers de Berlin, l'événement a pour but de promouvoir le travail de designers et artisans d'art installés des deux côtés du Rhin. Pour cette deuxième édition, ce sont 70 créateurs contemporains parisiens et berlinois qui ont été conviés à participer à cet événement.

Ébénistes, céramistes, marqueteurs, laqueurs, couturiers, créateurs de luminaires ou de vélos, et bien d’autres, y présenteront leurs créations, entre savoir-faire ancestral et innovation, sur plus de 800 m2.

Ce sera aussi l'occasion d'échanger avec eux sur leur technique ou leurs inspirations puisque les créateurs se relaieront tout au long de l’exposition pour vous présenter leur travail. Vous apprendrez ainsi que la ficelle utilisée par Miriam Josi pour créer ses porte-revues est recyclée, et provient de l’industrie textile suisse, ou encore que Frédéric Jastrzebski a attendu la cinquantaine pour réaliser son rêve et relancer l’entreprise de cycles sur-mesure créée par son arrière-grand-père en 1912.

Des films sur les métiers d’art seront également projetés afin de vous faire découvrir l'envers du décor et peut-être de faire naître en vous des vocations.

Nouveauté de cette deuxième édition, l’exposition "Design & Artisanat d’art" sera intégrée à la Paris Design Week.

Infos pratiques :

Exposition Design et artisanat d'art

Jusqu'au 30 septembre 2017

Horaires : de 10h à 19, du lundi au samedi

Lieu : Hôtel de Ville - Salle des Prévôts et salon des tapisseries

Horaires : 10h-19h lundi-samedi

Entrée libre et gratuite

Posté par jourstranquilles à 06:28 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 11 septembre 2017

Les 500 ans du Havre

MUMA

Inauguré en 1961, le musée d’art moderne André Malraux abritel’une des plus riches collections françaises d’œuvres impressionnistes fauves, signées Boudin, Degas, Manet, Monet, Renoir, Pissaro, Dufy ou Van Dongen.

Tout en verre et métal, cet édifice à l’architecture novatrice construit en bord de mer, est l’œuvre des architectes Guy Lagneau, Michel Weill, Jean Dimitrijevic et Raymond Audigier. Il est chapeauté d’un paralume en aluminium imaginé par Jean Prouvé et sa façade est ornée d’une sculpture monumentale de Henri-Georges Adam, Le Signal. Cette œuvre pionnière en béton pèse 220 tonnes pour 23 mètres d’envergure.

Le Havre (36)

Le Havre (37)

Le Havre. L'œuvre de Monet retrouve son décor originel

C'est ce tableau, « Impression, soleil levant », qui a donné son nom au mouvement des impressionnistes.

640_000_s85jz

« Impression, soleil levant », l'emblématique toile ayant donné son nom à l'impressionnisme, est exposée, depuis hier et jusqu'au 8 octobre, auHavre où l'avait peinte Claude Monet, il y a 145 ans, posté devant la fenêtre de sa chambre d'hôtel donnant sur le port.

La venue auHavre du célébrissime tableau constitue le dernier temps fort des festivités du 500e anniversaire de la création du port et de la ville. Le chef-d'oeuvre, qui ne sort que rarement de Paris, a été prêté par le musée Marmottan Monet.

Le tableau, installé seul le long de la grande paroi vitrée du musée d'art moderne André Malraux (MuMa) avec, en toile de fond, la mer et le mouvement des navires, est baigné par la lumière naturelle. Cette lumière normande, tant prisée par Monet et les autres impressionnistes. « Il a toute sa place ici », a reconnu Christian Châtellier, le restaurateur du tableau.

Véritable icône de la peinture moderne, cette huile sur toile de petite taille (50 cm de hauteur sur 65 cm de largeur) a été longtemps sous estimée. Son histoire a été précisément retracée et détaillée dans une exposition qui lui était consacrée à Marmottan, en 2014.

On s'accorde désormais pour considérer que Monet, revenu de Londres, brosse en très peu de temps, le 13 novembre 1872 au matin, ce qu'il voit depuis sa chambre, face au port, à l'hôtel de l'Amirauté, aujourd'hui disparu : des barques au premier plan, des quais, des écluses, des voiliers, l'ensemble enveloppé par la brume et les fumées et transpercé par un soleil orangé se reflétant sur l'eau.

Reconnaissance tardive

« C'est une peinture très fluide, esquissée, d'un seul geste rapide, qui pose le motif. Cela ressemble à la façon de peindre des Japonais », explique Géraldine Lefebvre, historienne de l'art havraise.

En 1874, Monet propose cinq toiles, dont celle-ci, pour une exposition à Paris d'une trentaine de peintres, en rupture avec l'académisme de l'époque. On lui demande un titre et il suggère « Impression ». Le rédacteur du catalogue de l'exposition rajoutera « soleil levant ». C'est en voyant ce titre que le journal satirique Le Charivari dénigrera ces peintres avant-gardistes, les qualifiant d'« impressionnistes ». Les artistes s'approprieront cette appellation, faisant fi de son caractère péjoratif. Mais, pour eux, ce tableau ne sera jamais un modèle. Il restera d'ailleurs longtemps oublié, dans des collections privées, avant d'être légué à Marmottan en 1940. L'intérêt pour les Impressionnistes en général, et notamment pour ce tableau, sera relancé dans les années 60 par les Américains.

Posté par jourstranquilles à 16:49 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les 500 ans du HAVRE

CHIHARU SHIOTA - ACCUMULATION OF POWER (dans l'Eglise Saint Joseph)

Chicharu Shiota a habillé d'un tourbillon de laine rouge l’intérieur de l'église Saint-Joseph. L’artiste japonaise a coutume d’utiliser ce matériau comme moyen d'exploration des relations entre les êtres humains et leur sentiment d'appartenance. Elle a représenté son pays à la 56e Biennale de Venise en 2015 et son œuvre est exposée dans le monde entier.

«Une église est un lieu où les gens prient et se confessent. C'est également un lieu rempli d'énergie spirituelle, perceptible même pour les personnes qui ne sont pas croyantes. Dans mon esprit, chacun  conserve cette énergie au plus profond de soi. L'église, elle, symbolise un lieu de puissance collective, où se concentrent pensées, vœux, idées et prières.

Le tourbillon en laine rouge incarne ce pouvoir spirituel des personnes passées par l'église, accumulé comme dans une tempête. Sa position au-dessus de l'autel et du prêtre symbolise la puissance intérieure de ces personnes, chaque énergie individuelle venant renforcer l’ensemble » Chiharu Shiota

Le Havre (2)

Le Havre (3)

Le Havre (4)

Le Havre (5)

Le Havre (81)

Le Havre (83)

Le Havre (85)

Le Havre (86)

Le Havre (87)

Le Havre (88)

Eglise Saint Joseph

Erigée en mémoire des victimes des bombardements de la Seconde Guerre Mondial, l'église Saint Joseph est considérée comme l'oeuvre majeure d'Auguste Perret (assisté de RaymondAudigier et des Georges Brochard). Elle domine la ville de sa tour lanterne octogonale en béton brut qui culmine à 107 mètres. A l'intérieur, la lumière du jour filtre à travers 12768 verres colorés conçus par le maitre verrier Marguerite Huré.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Auguste_Perret

Posté par jourstranquilles à 10:02 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Musée Camille Claudel à Nogent sur Seine

Camille Claudel (2)

Camille Claudel (1)

Camille Claudel (3)

Camille Claudel (4)

Camille Claudel (5)

Camille Claudel (8)

Camille Claudel (14)

Camille Claudel (17)

Camille Claudel (20)

Camille Claudel (24)

Camille Claudel (27)

Camille Claudel (33)

Camille Claudel (43)

Camille Claudel (45)

http://www.museecamilleclaudel.fr/

Posté par jourstranquilles à 09:47 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 9 septembre 2017

Chloe Wise - ALMINE RECH GALLERY

wise2

wise3

wise4

wise5

wise6

L’exposition « Of False Beaches And Butter Money » à la galerie Almine Rech, à Paris, dévoile le travail pluridisciplinaire de Chloe Wise. Mêlant la sculpture, la peinture et le dessin, l’installation et la vidéo, la jeune artiste canadienne explore les rapports entre l’art, la société et la consommation.

Les œuvres de Chloe Wise mettent en lumière le mercantilisme de la vie contemporaine

Les œuvres hyperréalistes de Chloe Wise soulignent avec pertinence les innombrables fausses représentations sur lesquelles repose la société de surconsommation. En usant de multiples médiums comme la peinture, le dessin, la sculpture, l’installation et la vidéo, mais aussi dans une perméabilité constante entre la vie personnelle et son personnage public via les moyens modernes et numériques de communication, l’artiste s’intéresse aux liens entre la perception et l’amélioration de soi ou encore entre la création d’une image et son authenticité.

Les œuvres de Chloe Wise mettent en lumière la façon dont les individus s’adaptent au mercantilisme qui contamine toutes les facettes de la vie contemporaine. Pour cela, elles abordent en particulier les domaines de la mode et de la gastronomie, la nourriture servant de code à la plasticienne pour illustrer les rapports complexes entre la consommation, le bien-être et la jouissance ou encore les questions de genre.

La nourriture est au centre d’une exploration des fausses représentations

Les tableaux et sculptures réunis dans l’exposition « Of False Beaches And Butter Money » se réapproprient l’imagerie des produits laitiers en révélant un caractère inutile voire nocif pour la santé qui se pose en rupture avec l’iconographie traditionnelle véhiculant une vision pastorale et romantique idéale. Une dichotomie se pose comme emblème de la relativité de toute véracité. La nourriture est au centre d’associations surprenantes : les peintures intitulées Virgo Triennal et Gluten Freedom adoptent le style classique du portrait bourgeois pour mieux le détourner. Des femmes assises y posent en tenant élégamment dans leurs bras et leurs mains des fruits et des briques de lait d’amande ou de lait chocolaté.

Des sculptures en forme de natures mortes déforment elles aussi les représentations traditionnelles en insérant les notions de fugacité et de destruction annoncée dans ces compositions d’apparence raffinée. Sur de hauts socles recouverts de peaux de vache sont disposés d’élégantes pièces de vaisselle côtoyant des fruits, du lait dégoulinant sur le tout, évoquant la dégradation naturelle à venir.

wise7

wise8

wise13

wise12

wise15

wise16

wise17

wise18

Reportage photographique : J. Snap

http://www.alminerech.com/bibliography/3760-chloe-wise

Posté par jourstranquilles à 07:26 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Liu Bolin, Ghost stories - M.E.P.

liu22

liu23

Ghost stories présente des photographies issues des quatre grands thèmes abordés dans l'œuvre de Liu Bolin depuis plus de dix ans : la politique et la censure, la tradition et la culture chinoise, la société de consommation et la liberté de la presse. Sculpteur, performeur et photographe, l'artiste (surnommé « l’homme invisible ») déclare : « J’ai décidé de me fondre dans l’environnement. Certains diront que je disparais dans le paysage ; je dirais pour ma part que c’est l’environnement qui s’empare de moi ».

La première série de l'artiste Liu Bolin « Hiding in the City » (« Se cacher dans la ville »), en 2005, présente un autoportrait de ce dernier immobile et recouvert de peinture : son image se confond alors avec les décombres de son atelier situé dans le quartier d’artistes rasé par le gouvernement chinois. Depuis, il crée des œuvres mêlant photographie, body art, art optique et sculpture vivante : une protestation silencieuse dans laquelle il se rend invisible pour se faire remarquer.

Lieu : Maison Européenne de la Photographie

Date de début : 6 septembre 2017

Date de fin : 29 octobre 2017

Posté par jourstranquilles à 07:11 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 6 septembre 2017

Peter Lindbergh

Peter-Lindbergh-2002-Julia-Stiles

Peter-Lindbergh-2002-Mena-Suvari

Peter-Lindbergh-2002-Monet-Mazur

Le festival de St. Moritz Art Masters, qui se tient en Suisse du 26 août au 3 septembre, a lancé cette année sa dixième édition. Une fois de plus, ce festival d’art annuel a été le point culminant du programme d'été à St. Moritz: il offre non seulement un vaste programme artistique, mais aussi un lieu qui permet toutes sortes de rencontres créatives et professionnelles. Le célèbre photographe allemand Peter Lindbergh a exposé à l'hôtel Kempinski à Saint Moritz.

L'identité de la marque Pirelli est faite de passions: des pneus aux courses, de l'art au sport, du Design Pirelli au célèbre Calendrier. Formant un parcours bref mais évocateur dans l’univers de Pirelli, l'exposition se tenait dans le «salon Pirelli» de l'hôtel Kempinski à Saint Moritz du 25 août au 3 septembre.

L'exposition était en deux parties: la première comprenait soixante-dix images des trois Calendriers Pirelli photographiés par Peter Lindbergh dans une section spéciale consacrée à la collaboration du photographe avec The Cal ™, célébrant sa troisième contribution au célèbre calendrier: 1996, 2002, 2017. La seconde, "Pirelli Design", décrit l'évolution du projet Pirelli PZero, lancé par Pirelli au début des années 2000. Conformément à l'orientation stratégique de Pirelli sur la production de voitures haut de gamme, son objectif consiste à augmenter les capitaux de la marque Pirelli en s'appuyant sur son savoir-faire technologique pour développer des projets de conception ciblés, en collaboration avec un certain nombre de partenaires qui représentent l'excellence dans Leurs domaines d'activité respectifs. Au final, le but de cette opération est d'offrir des produits uniques et iconiques.

Peter Lindbergh

Du 25 août au 3 septembre 2017

Kempinski Hotel

Via Mezdi 27

7500 St. Moritz

Suisse

www.stmoritzartmasters.com

Peter-Lindbergh-2017-Alicia-Vikander

Peter-Lindbergh-2017-Julianne-Moore

Peter-Lindbergh-2017-Kate-Winslet

Peter-Lindbergh-2017-Penelope-Cruz

Peter-Lindbergh-2017-Robin-Wright

Posté par jourstranquilles à 19:30 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 5 septembre 2017

Galerie Templon - save the date

templon22

Posté par jourstranquilles à 21:10 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 4 septembre 2017

Vernissage à la CONCORDE ART GALLERY - save the date

CONCORDE ART GALLERY

Vous convie au VERNISSAGE

De l'expo de peintures

FEMMES, FEMMES, FEMMES

Le vendredi 08/09/2017 à partir de 19h

concorde

 

Posté par jourstranquilles à 06:12 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]