Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

dimanche 25 septembre 2016

MAGRITTE - Centre Pompidou

magritte

magritte02

Posté par jourstranquilles à 12:24 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 24 septembre 2016

« Tintin au pays des Soviets », l’album mal aimé d’Hergé, prend des couleurs

tintin (5)

Peinte par Hergé à la gouache, la couverture est la seule image en couleurs, à ce jour, de « Tintin au pays des Soviets ».

« Tintin au pays des Soviets ».

Ce n’est certes pas une nouvelle aventure de Tintin. Ce n’est pas pour autant un petit événement pour les fans du célèbre héros de bande dessinée : les éditions Casterman et Moulinsart SA, la société de droit belge chargée de l’exploitation commerciale de l’œuvre d’Hergé, sortiront une version colorisée de Tintin au pays des Soviets au début de 2017.

Prépubliée dans Le Petit Vingtième – supplément du journal belge Le Vingtième Siècle – entre 1929 et 1930, cette histoire est la première de la série des « Aventures de Tintin ». Elle est aussi la seule à n’avoir jamais été remaniée par le dessinateur et à être restée dans sa forme originale : en noir et blanc.

tintin (6)

C’est dans « Tintin au pays des Soviets » qu’est créée la houppe du personnage, sous l’effet d’une accélération brutale de sa voiture.

Attendue pour le 11 janvier 2017, cette version colorisée a été réalisée par Michel Bareau, directeur artistique des Studios Hergé, et ancien directeur artistique de Casterman. C’est lui qui a eu l’idée du projet. Il a travaillé sur ordinateur pendant plus d’un an, dans le plus grand secret, à partir des planches originales – restaurées – qui ont été rescannées pour l’occasion.

« Le résultat est extraordinaire et respecte l’œuvre d’origine, tout en faisant une très bonne promotion de celle-ci, a indiqué au Monde Nick Rodwell, le patron de Moulinsart. On laissera bien sûr le public et les journalistes se faire leur opinion. Il y a toujours un petit risque quand vous vous lancez dans ce type de projet, car personne ne sait comment Hergé aurait colorisé telle case. »

M. Rodwell est, depuis 1993, le mari de l’ancienne épouse d’Hergé, Fanny Vlamynck, devenue la légataire universelle de l’œuvre du dessinateur à la mort de celui-ci, en 1983 : « Mon épouse est ravie du résultat », assure M. Rodwell.

tintin (2)

C’est dans « Tintin au pays des Soviets » que le reporter va écrire le seul article de sa carrière.

Près de 240 millions d’albums écoulés dans le monde

Cette « nouveauté » signera en quelque sorte le retour de Tintin en librairie. Hergé ayant décrété que son personnage ne lui survivrait pas, ses ayants droit doivent faire preuve d’imagination sur le plan éditorial afin d’entretenir le fonds et les ventes qui vont avec.

Près de 240 millions d’albums de Tintin ont été écoulés dans le monde à ce jour ; un million d’ouvrages en français, dont 600 000 dans l’Hexagone, continuent de s’acheter chaque année alors que la série n’est enrichie d’aucune aventure inédite.

Tout l’enjeu pour Casterman et Moulinsart sera de démontrer que cette mise en couleur n’est pas un « coup marketing » mais qu’elle a du sens sur le plan artistique. « Elle va rendre l’album plus lisible, estime Benoît Mouchart, le directeur éditorial du département bande dessinée de Casterman. L’histoire en noir et blanc est très peu contrastée, avec un trait uniforme : pour un lecteur habitué à la “ligne claire” d’Hergé et à son art de la profondeur de champ, les images peuvent apparaître plates. La mise en couleur donne de l’homogénéité à l’ensemble, et accroît en même temps le plaisir enfantin de lire un récit basé sur une course-poursuite. »

Hergé a entretenu une relation complexe avec les Soviets, dont il voyait les nombreuses imperfections graphiques et narratives. Commandée par l’abbé Norbert Wallez, alors rédacteur en chef du Vingtième Siècle, l’histoire est un brûlot anticommuniste assez primaire et se compose d’une suite de gags trouvés souvent au dernier moment, juste avant le bouclage de l’hebdomadaire d’obédience catholique.

Réapparue quarante-trois ans après sa création

Longtemps reniée par son créateur, l’aventure est tombée dans l’oubli avant de devenir introuvable, puis l’objet de nombreuses contrefaçons. Casterman – « où travaillait à une certaine époque un certain nombre de gens d’extrême gauche », selon Benoît Mouchart – a attendu 1973 pour la rééditer au sein d’un volume rassemblant quatre albums jeunesse d’Hergé (Archives Hergé tome I, Casterman), puis 1981 pour la mettre en vente sous la forme d’un élégant fac-similé.

« Tintin au pays des Soviets ».

« Hergé est passé de la gêne d’avoir commis un épisode si imparfait et critiquable au projet – jamais concrétisé – de le remanier comme les autres, puis à l’envie de le voir réédité tel quel sous forme d’archives, malgré les nettes réticences exprimées par Casterman », résume Philippe Goddin, grand spécialiste du maître bruxellois, qui publiera, en janvier 2017, Hergé, Tintin et les Soviets (Moulinsart).

L’annonce de cette version colorisée de Tintin au pays des Soviets coïncide avec le début d’une vaste exposition consacrée à Hergé au Grand Palais, à Paris (du 28 septembre au 15 janvier 2017). Des originaux de l’album en question y figureront, aux côtés de plusieurs centaines d’autres pièces. Frédéric Potet - Journaliste au Monde

tintin (3)

tintin (4)

Posté par jourstranquilles à 12:09 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

AI WEIWEI jusqu’au 8 octobre 2016 - Galerie Max Hetzler - Paris (75004)

Figure incontournable de la scène artistique indépendante chinoise, Ai WeiweI réalise des sculptures, photographies et installations. Fils du célèbre poète Ai Qing contraint à l’exil sous le régime de Mao Zedong, Ai Weiwei est un fin observateur de la société actuelle. Plus récemment, il s’est engagé pour la cause des réfugiés syriens.

Site officiel : http://www.maxhetzler.com

Lieu : Galerie Max Hetzler - Paris (75004)

Dates : du 15 septembre 2016 au 8 octobre 2016

Infos évenement : 57, rue du Temple 75004 - du mar. au sam., de 11 h à 19 h.

Posté par jourstranquilles à 11:43 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Au Grand Palais aujourd'hui...

snip_20160922215254

Posté par jourstranquilles à 07:00 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 23 septembre 2016

Hergé au Grand Palais très bientôt...

affichehergeok

Tintin et les 7 secrets de l’exposition Hergé

BD. C’est la première fois que le Grand Palais ouvre ses portes à un auteur du 9e art. L’occasion d’affiner ses connaissances sur Hergé et son héros fétiche.

Pionnier

« On a voulu traiter Hergé comme un grand artiste comme les autres » ,revendique Jérôme Neutres, commissaire de l’exposition Hergé au Grand palais, à Paris. Pour la première fois, la Réunion des musées nationaux, en étroite complicité avec le musée Hergé en Belgique, accueille un auteur de BD. Des centaines d’originaux, des peintures ou des agrandissements de cases investissent 2 000 m2 d’une scénographie ludique et pédagogique.

Houppette

Tintin au Pays des Soviets (1) , né en 1929, est la première des vingt-trois aventures du jeune reporter, traduites dans plus d’une centaine de langues à plusieurs centaines de millions d’exemplaires. Dans les premières pages, le reporter a la mèche rebelle penchée vers l’avant. Mais dès qu’il prend le volant, la houppette se rabat en arrière sous l’effet du vent. Elle restera telle quelle.

Cinéma

Le langage d’Hergé est très cinématographique, notamment en matière de découpage. Dans une vidéo de l’expo, le cinéaste Yves Robert décortique des cases de Tintin et les Picaros . Il repère un plan rapproché ici, une caméra subjective là, un gros plan plus loin.

Maquette

Dans son souci de réalisme, Renard curieux – son totem chez les scouts – faisait souvent construire des maquettes. La partie habitable de la fusée partie sur la lune et le château de Moulinsart, inspiré du château de Cheverny, sont ainsi exposés.

Couleur

Cécile Maisonneuve, conseillère scientifique de l’exposition, est formelle :« Ce n’est pas qu’Hergé n’aimait pas la couleur, mais l’impression de l’époque ne lui permettait pas d’atteindre son niveau d’exigence. » L’exposition fait découvrir« les vraies couleurs d’Hergé, puissantes, profondes, lumineuses. On parle toujours de sa ligne claire. Mais il a aussi inventé un style en couleurs. »

Paradoxe

La salle « Le succès et la tourmente » aborde la période de la guerre, pendant laquelle Hergé a collaboré avec le journal belge Le Soir , contrôlé par l’occupant.« Ce moment est sombre dans la vie de l’individu, mais très fort dans la carrière du créateur, qui arrive à maturité » ,estime Jérôme Neutres. À la Libération, aucune charge ne sera retenue contre l’auteur.

Peinture

« La peinture ? Il faudrait y consacrer sa vie » , confiait Hergé au spécialiste du 9e art Numa Sadoul.« Hergé est plus un graphiste qu’un peintre ,rebondit Jérôme Neutres.Mais un graphiste de génie ! » Le père de Tintin avait pourtant plus d’un point commun avec les peintres : il dialoguait avec Roy Lichtenstein, collectionnait des Warhol…« Il a remanié certaines séquences d’albums, comme un peintre sur son chevalet. » Pour le plus grand bonheur des collectionneurs ! Article de Laurent BEAUVALLET.

Du 28 septembre au 15 janvier , au Grand Palais, à Paris. Fermé le mardi. 13 €/9 €. (1) Tintin au pays des Soviets sera édité pour la première fois en couleurs le 11 janvier.

Posté par jourstranquilles à 07:19 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Tallon talonné aux Arts Décoratifs

Savez-vous que quand vous vous installez dans les fauteuils à rayures d’un TGV, vous êtes dans du Tallon ? Ce grand designer mort en 2011 a conçu des trains, des montres pour Lip, des bidons d’huile pour Elf, et légué ses archives au musée des arts déco, qui revient sur ses soixante ans de carrière. Roger Tallon, le design en mouvement , jusqu’au 8 janvier, au Musée des arts décoratifs, à Paris. lesartsdecoratifs.fr

218

2013

arton6105

montres_mach_2000_coll_mercier_jt_

ttacab5910092-01

m5051_gou_14

ttraci9710062-02

tallon

Posté par jourstranquilles à 07:16 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 22 septembre 2016

Hergé au Grand Palais très bientôt...

Une vidéo publiée par FRANCE 24 (@france24) le 23 Sept. 2016 à 5h56 PDT

Posté par jourstranquilles à 22:13 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

ARROMANCHES : Le Festival de la Pluie

Le Mur d’Arromanches face aux pontons du célèbre port artificiel est devenu en quelques années un espace d’expression pour les street-artistes mais aussi pour les jeunes peintres toujours à la recherche de nouveaux défis.

Le défi de Blanck

L’artiste Blanck a décidé en une nuit de faire une performance graphique

Il vous donne rendez-vous demain matin vendredi 23 septembre sur la plage.

Demain les Arromanchais vont se réveiller avec un nouveau MUR qui recouvrira le travail de Dominique Scaglia installé depuis le mois d’Aout. Le Mur sera démonté fin septembre.

Les artistes viennent spontanément à notre rencontre pour affirmer à travers leurs créations que les espaces d’expression sont absolument nécessaires. Je suis heureux de pouvoir leur donner ce qu’ils veulent.
VanLuc
Président Association Grand Ecart - Arromanches

https://www.facebook.com/festivaldelapluie/?hc_ref=NEWSFEED

Posté par jourstranquilles à 21:56 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]