Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

vendredi 1 juillet 2016

Helmut Newton : misogyne ou génie ?

h02

Yves Saint Laurent, French Vogue, Rue Aubriot, Paris 1975 

Une rétrospective du célèbre photographe Helmut Newton est actuellement exposée au Foam à Amsterdam durant laquelle on peut admirer plus de 200 photographies exclusives de l’artiste. L’occasion de faire un zoom sur « l’homme à femmes » adulé et détesté.

Helmut Newton est un photographe australien d’origine allemande. Artiste emblématique du 20e, il est connu pour ses photos polémiques de femmes, souvent nues, et pour ses célèbres portraits tels que Catherine Deneuve, Jean-Marie Le Pen ou encore Margaret Thatcher.

h01

Catherine Deneuve, Esquire, Paris 1976

Helmut Newton

Né à Berlin en 1920, il fuit l’Allemagne nazie en 1938 et immigre plus tard en Australie où il rejoint l’armée australienne. Après la guerre, il se lance comme photographe de mode, mais ce n’est que dans les années 70 qu’il décolle réellement, notamment grâce à ses photos pour Vogue.

Il collabore par exemple en 1975 avec Yves Saint-Laurent et réalise l’une de ses photographies les plus mythiques, celle d’une femme androgyne dans un smoking posant dans la rue Aubriot à Paris. Cette photo est à elle seule une réflexion sur la libération de l’orientation sexuelle – elle porte un smoking noir (Saint-Laurent bouleverse les codes en inventant le smoking pour femmes en 1966), elle fume, a les cheveux gominés, adopte une posture masculine. Dans la seconde photo, une femme nue pose derrière — analogie avec l’homosexualité ?

L’inventeur du porno chic

Une mise en scène incommodante, provocante, érotique et impétueuse, c’est ce qui caractérise son style. Il manipule ses modèles et n’hésite pas à les mettre dans des positions complètement désarticulées, vulnérables, exhibitionnistes et sans tabous. On retrouve dans ses photos toujours le même type de femme : des jambes infiniment longues, une poitrine généreuse, une silhouette svelte et le corps presque toujours nu.

Ses photographies mettent en scène des femmes nues, habillées, belles, charismatiques, androgynes, érotiques, puissantes et « triomphantes ». Et pourtant, certaines féministes ne sont pas du même avis.

Misogyne, dîtes-vous ?

Célèbre féministe allemande, Alice Schwarzer décrit le travail de Helmut dans EMMA (magazine politico-féministe allemand) comme n’étant « pas seulement sexiste et raciste, mais aussi fasciste ». Elle va même jusqu’à dire qu’« avec son œuvre, l’immigrant juif est passé du camp de victime à celui de bourreau ».

Face à l’écrivaine Susan Sontag dans une émission de 1979, il voit son travail affublé du terme misogyne. Il lui répond qu’au contraire, il aime les femmes. Mais pour Susan Sontag, c’est une excuse dont se servent tous les misogynes.

Doit-on rappeler ici la définition du mot misogyne ? Personne qui éprouve du mépris, voire de la haine, pour les femmes.

Comment un homme, qui a mis la femme au cœur même de tout son art pendant tant d’années, peut-il réellement être misogyne ? Voyeur, certes. Mais Newton déclare lui-même : « tout photographe affirmant ne pas être un voyeur est soit stupide soit un menteur ». On fait souvent référence au « male gaze » lorsqu’on mentionne son travail. Le « male gaze », c’est la façon dont les arts visuels dépeignent la femme d’un point de vue masculin. Souvent, la femme-objet est passive et exhibée au regard inquisiteur de l’homme. Le regard masculin prend la première place sur le regard féminin.

On pourrait se demander si tel est vraiment le cas dans les photographies de Newton. Ses femmes adoptent plutôt une posture dominante et un regard froid. Les femmes observées ne pourraient-elles pas être aussi puissantes que les hommes qui les observent ?

h03

Self Portrait with Wife and Models, Vogue Studio, Paris 1981

Plutôt un génie

Peu importe que son œuvre soit autant controversée, cet artiste a su dégager tous les tabous et a dévoué son art à la beauté, à l’émancipation des femmes et à la libération sexuelle. Ses photographies sont une véritable source d’inspiration artistique. Misogyne, dîtes-vous ? Pour moi, son art est une véritable ode aux femmes. Remettre les choses dans un contexte semble ici indispensable : il devient célèbre en 1970… Juste après 1968... Libération des mœurs, mise en circulation de la pilule contraceptive, révolution sexuelle, contestation du pouvoir patriarcal, revendication d’une orientation sexuelle… L’allégorie à l’indépendance des femmes me paraît incontestable. Toute cette controverse me pousse à la question suivante : si l’œuvre avait été créée par une femme, la traiterait-on elle aussi de perverse misogyne ?

A Retrospective at Foam Museum

Je ne peux que vous inviter à découvrir cette œuvre de vos propres aux yeux au Foam Museum à Amsterdam. La rétrospective a lieu du 17 juin au 4 septembre 2016 dans le musée consacré à l’art de la photographie. Article de Julie Zabinski

Posté par jourstranquilles à 09:15 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Exposition : seulement trois jours....

snip_20160701081845

Posté par jourstranquilles à 08:56 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

ARLES - Expo collective #ArlesOff2016 au cœur du quartier de la Roquette - save the date

Huit artistes photographes présents avec chacun leur vision du corps, invités de Peter Henri Stein: Marie Mons, Nathalie Bagarry, Kat Polin, Vincent Brugère, Véronique Bourgeois, Jean-Philippe Jover, Peau D'Âme

OÚ?

La Boucherie - 22 rue des Porcelet, 13200 Arles

QUAND?

Du 4 au 10 juillet 2016

Horaires: tous les jours 10h>12h et 14h>19h

VERNISSAGE le jeudi 7 juillet à partir de 19h30 pendant la nuit de la Roquette.

unnamed

f1b459bd-1596-4b54-9c39-55957eff574d

Peau d'âme

L'exposition fait partie du programme #VoiesOff#ArlesOff2016 

On vous attend à partir du 4 juillet à la Boucherie!

www.voies-off.com

13445611_526689404204927_5803939029512609511_n

 

Posté par jourstranquilles à 08:49 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 30 juin 2016

Toiletpaper

snip_20160629204112

snip_20160629204026

snip_20160629204226

snip_20160629204144

Posté par jourstranquilles à 07:59 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Araki au Musée Guimet

ara01

ara02

ara04

ara05

Posté par jourstranquilles à 06:07 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 29 juin 2016

Culture soir : Michel Houellebecq au Palais de Tokyo

houellebecq-tt-width-653-height-368-fill-1-crop-0-bgcolor-ffffff

 

Cliquez ici

Posté par jourstranquilles à 07:13 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Exposition...

expo

Posté par jourstranquilles à 06:51 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

A la rentrée au MAM... EVA et ADELE- save the date

http://www.evaadele.com/texts/fleckfr.html

Posté par jourstranquilles à 06:29 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Actuellement à la Concorde Art Gallery - Philippe Jacquot

DSCN2708

DSCN2709

DSCN2710

DSCN2711

Reportage photographique : Jacques Snap

Philippe Jacquot - Peintre

Né le 23 avril 1966 dans la Marne en France. Après un passage par la décoration, c’est en 1990 qu’il décide de se consacrer uniquement à la peinture. Son expérience passée lui permet de maîtriser la peinture sur verre, sur tôle, ainsi que sur matériaux collés, lui procurant ainsi la possibilité de sortir du support classique de la toile et du papier.

Parmi les différents thèmes qu’il a traités, les personnages et particulièrement les femmes demeurent son sujet de prédilection. Dans chaque toile, il recherche esthétisme, légèreté, douceur et subtilité par le biais de la courbe et du travail de la lumière. Sa maitrise technique de la peinture, lui permet de passer avec aisance d’un style réaliste composé de glacis successifs, à un autre plus abstrait créé par des coups de pinceau énergiques de couleurs vives. Ce mélange peut apparaitre sur la même toile.

Sa recherche permanente de nouveaux sujets, d’atmosphères et de techniques originales, l’entraîne à créer des séries de peintures qui peuvent n’avoir aucun lien entre elles. Il peint librement suivant son humeur et son inspiration en se moquant des conventions. Il ne veut pas s’enfermer dans un soit disant «style», l’ouverture amène à l’évolution. Certaines de ses toiles se trouvent dans des collections privées en France et à l’étranger. On peut les voir depuis une vingtaine d’années dans des expositions personnelles et collectives, dans des salons régionaux, nationaux et internationaux tels que le Salon des Indépendants et le Salon des Artistes Français à Paris,le salon d’Automne de Lunéville,le salon international du Puy en Velay,le salon Artoulouse à Toulouse, le Ve Salon privé de Dormans, le salon ADAC de Châtillon, le salon «Passerelle» maison des arts de Châtillon, le Grand Marché d'art Contemporain de la Bastille à Paris. Il expose à la galerie Cafmeyer à Knokke le Zoute en Belgique, à la galerie Ces- arts à Paris, à la galerie Mulot à St-Gilles Croix-De-Vie et à la finaosta galleria à Aoste (Italie). Différentes distinctions dont le prix du public et d’encouragement du jury au salon d’automne de Dormans 2005, premier prix au salon d’automne de Dormans 2006, grand prix du jury au salon international du Puy en Velay 2007 et invité d’honneur 2008,troisième prix à Artoulouse 2013 Cotation Artprice.

« Je peins pour vous montrer ce que j’ai vu de beau »

Posté par jourstranquilles à 06:18 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 28 juin 2016

Floating Piers de Christo

snip_20160625094713

Cliquez ICI

https://fr.wikipedia.org/wiki/Christo_et_Jeanne-Claude

Images

Christo et Jeanne-Claude, communément Christo, est le nom d'artiste sous lequel est identifiée l'œuvre commune de Christo Vladimiroff Javacheff, né le 13 juin 1935 à Gabrovo en Bulgarie, et de Jeanne-Claude Denat de Guillebon, née également le 13 juin 1935 à Casablanca au Maroc et morte le 18 novembre 2009 à New York.

Ce couple d'artistes contemporains (« qui emballe la géographie et l'histoire ») s'est rendu célèbre par ses objets empaquetés. Naturalisés américains, ils ont vécu à New York dans le quartier de SoHo.

Incredible! The Floating Piers by Christo #iseo #lake #italy #sulzano #beautiful #thefloatingpiers

Une photo publiée par United States of Paris (@usofparis) le 27 Juin 2016 à 12h33 PDT

Posté par jourstranquilles à 03:31 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]