Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

samedi 23 janvier 2016

Mireille Darc expose ses photos à Paris

mireille_darc_photographe_2016a

Depuis jeudi, et jusqu'au 30 janvier, l'actrice et réalisatrice Mireille Darc présente ses travaux photographiques à Paris, chez Artcurial. L'exposition "Un après-midi à Saint-Germain-des-Prés" est un regard intimiste porté sur un mannequin, Chloé, choisi par Mireille Darc.

L'exposition regroupe quelque vingt-six clichés en noir et blanc, sensibles, sensuels, qui dépeignent un moment dans la vie de Chloé, avec la collaboration du directeur artistique Olivier de Larue Dargère. Les photos ont été prises durant l'été 2015 dans un appartement que l'époux de Mireille Darc, Pascal Desprès, architecte et décorateur d'intérieur, venait de restaurer. "J'ai voulu rendre hommage à son travail en jouant sur les lignes et les courbes. En réalité, c'est un double jeu. C'est un flirt avec lui", explique-t-elle dans Le Figaro.

Mireille Darc se réjouit de cette opportunité de présenter son travail photograhique : "C’est une grande première pour moi et je suis ravie d’être accueillie dans un lieu aussi prestigieux qu’Artcurial", explique-t-elle dans le communiqué de presse. "La série de photos que vous découvrirez montre une autre vision de mon travail ; aux côtés des femmes depuis toujours, j’ai voulu montrer dans ces images la force et la fragilité qu’une femme porte en elle."

Les vingt-six tirages photos signés et numérotés par Mireille Darc, dont 23 tirés à 7 exemplaires au format 32,5 cm x 48 cm et 4 tirages en 7 exemplaires format 40 cm x 60 cm encadrés grâce au soutien de la maison Canon, sont en vente depuis l’ouverture de l’exposition.

Après Paris, l'exposition sera présentée à Bruxelles du 5 au 12 février.

"Un après-midi à Saint-Germain-des-Prés"

21-30 janvier 2016

De 11h à 19h

7, Rond-Point des Champs-Elysées

75008 Paris

mireille_darc_photographe_2016

 

Posté par jourstranquilles à 12:10 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 22 janvier 2016

Les plus belles femmes du monde, photographiées par Bettina Rheims - Save the date

Cent quatre-vingts portraits sensuels et iconiques seront exposés à la Maison Européenne de la photographie du 28 janvier au 27 mars 2016. On y retrouve les plus belles photographies de Bettina Rheims, en quarante ans de carrière.

5d39d7c4d457106de2681263e1b4608c

Tout a commencé avec un cadeau de son mari, Serge Bramly. Un Rolleiflex. Bettina Rheims est alors mannequin, et galeriste. Avec cet appareil photo, elle se découvre photographe et s’offre en quelques années une carrière prestigieuse

17-620x414

Dès sa première exposition, un an après son premier Rolleiflex, Bettina Rheims propose une vision intime et personnelle du corps des femmes. Elle développe son univers, coloré et sensible. Devant son objectif, les plus belles femmes du monde se succèdent. Catherine Deneuve, Vanessa Paradis, Monica Belluci, Michaela Bercu, Sophie Marceau, et toutes les autres. Les clichés de Bettina Rheims sont saturés de sensualité, de beauté, de tout ce qu’il y a de plus féminin. Et le succès est impressionnant.

35

Aujourd’hui, la Maison Européenne de la Photographie revient sur les photos qui ont fait sa gloire. Une galerie de portraits à voir, ou à revoir.

Infos pratiques

Exposition du 28 janvier au 27 mars 2016

Maison européenne de la photographie

5-7, rue de Fourcy, Paris 4ème

Entrée : 8€ (tarif réduit : 4,50€)

Attention, la MEP a supprimé la gratuité du mercredi.

Plus de détails sur le site de la Maison européenne de la photographie.

Posté par jourstranquilles à 07:59 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 21 janvier 2016

Louis Vuitton au Grand Palais

louis-vuitton-volez-voguez-voyagez--WOLV_Grand_Palais_Exhibition_FR_DI1

louis vuitton

Posté par jourstranquilles à 15:12 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

A voir à Bercy Village...

Posté par jourstranquilles à 07:00 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ai Weiwei au Bon Marché jusqu'au 20 février...

12552830_10153876252635908_6740429750212366201_n

Des créations de l'artiste engagé chinois Ai Weiwei, dont des cerfs-volants, sont exposées pour la première fois en France, au Bon Marché à Paris,  jusqu’au 20 février, annonce le grand magasin de la rive gauche sur son site internet. Pour cette exposition baptisée «Er Xi» («Air de jeux»), Ai Weiwei a investi les lieux avec plusieurs installations monumentales autour du thème de l'enfance (structures en bambou, dragons en trois dimensions ou cerfs-volants).

«Exposer au Bon Marché, c'est utiliser un nouveau médium, un grand magasin, pour rencontrer un nouveau public, aussi large que celui d'un musée, mais qui, en principe, ne vient pas pour voir de l'art», a expliqué l'artiste, qui réside à Berlin. «Cette expérience me permet de concevoir une exposition d'une autre manière, avec des contraintes différentes de celles d'un musée ou d'une galerie», a ajouté l'artiste qui fut longtemps la bête noire du régime de Pékin.

Posté par jourstranquilles à 06:44 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

EXPOSITION // VOYAGE À NUE YORK AVEC ERICA SIMONE

C'est sans artifices qu'Erica Simone arpente les rues de New York… nue au milieu de la foule à Times Square, Chinatow ou Central Park, elle livre une série drôle et provocante. "Nue York" est exposée à la Castle Fitzjohns Gallery de New York jusqu'au 14 février, et sort aux éditions Damiani.

Avec son trépied et pour seul costume sa tenue d'Eve, Erica Simone a arpenté les quartiers new yorkais de 2009 à 2014. Qu'elle voyage en métro ou qu'elle hèle un taxi, qu'elle jogge, qu'elle fasse une expo ou du shopping, au fast-food ou à la banque, Erica Simone vit sa journée typique, nue.

Cette série nommée "Nue York", l'artiste l'a nourrie d'une vraie réflexion sur la place du vêtement et de la mode dans la société. "La mode est comme un langage silencieux nous permettant de décrire qui nous sommes ou voulons être, suggérant une impression au monde extérieur – quoi que cela puisse être. La mode tend à nous ségréguer de même que nous adapter à diverses catégories sociales, nous aidant également à communiquer nos humeurs. Cet outil d’expression est assez précieux à la société civile et comme la plupart des gens, j’utilise organiquement les vêtements comme une manière de décrire ma propre image."

Quel meilleur terrain de jeu que la ville de New York où l'industrie de la mode a un tel impact sur les gens ? Face à l'omniprésence des questions d'apparence et du matérialisme, Erica Simone s'est questionnée sur la nature du monde si nous ne disposions pas des vêtements, sur la nature humaine si "tout ce que nous avions étaient nos corps". Avec humour et sans pudeur, elle aborde ces réflexions dans des mises en scènes quasi improvisées.

"Nue York" d'Erica Simone
Jusqu'au 14 février.
Castle Fitzjohns Gallery, 98 Orchard Street NY, NY 10002, États-Unis.

03cb75bd3c9ae6c9f859f9563ccf6e4fca2c8e6b

818aed342a3def6c485cf02e5b6ea4bedad59ece

c7a47b9571f46a16d68228df5652a19a47b52806

dc6df60283f80c8cbb7519a7caf21b69350e9b98

e268ffb7984b45465713ca68900ee4ca1078dcf7

Posté par jourstranquilles à 06:10 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 20 janvier 2016

EXPOSITION à Berlin : Dans la tête de Mario Testino

« Dans ta gueule » : c’est bien le titre choisi par Mario Testino himself pour cette rétrospective qui lui est consacrée au kulturforum de Berlin, du 20 janvier au 26 juillet prochain.

« Dans ta gueule » (« In your face en anglais », ndlr), explique l’artiste qui a photographié —parmi bien d’autres sujets— toutes les plus belles femmes de la planète, « est sans doute la plus libre des expressions. Je crois que nous sommes la composante de nombreux aspects tous différents et qu’il ne nous est pas toujours permis de les montrer… Ne parlons même pas de les faire coexister comme c’est le cas dans cette exposition. Cette façon particulière de les montrer permet à tous ces différents aspects de ma curiosité de communiquer entre eux… »

carmen-kass-635x454

claudia-schiffer-testino-635x818

kate-moss-testino-635x420

meghan-douglas-testino-635x807

http://jourstranquilles.canalblog.com/tag/mario%20testino

Posté par jourstranquilles à 07:33 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Exposition Louis Vuitton au Grand Palais

DSCN1261

DSCN1240

DSCN1241

DSCN1245

DSCN1248

DSCN1251

DSCN1255

DSCN1268

DSCN1276

DSCN1278

Reportage photographique : Jacques Snap

Posté par jourstranquilles à 06:58 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Exposition Louis Vuitton au Grand Palais

DSCN1309

Posté par jourstranquilles à 04:11 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ai Weiwei est au Bon Marché - exposition

Paris - Des animaux légendaires en bambou suspendus dans l'atrium, des figures mythologiques installées dans les vitrines: le Chinois Ai Weiwei expose ses œuvres au Bon Marché à Paris, une première dans un grand magasin pour l'artiste engagé qui souhaite ainsi rencontrer "un autre public".

Exposer dans un grand magasin, "c'est user d'un autre média pour aller à la rencontre d'un autre public, aussi large que celui d'un musée, mais qui ne vient pas a priori pour l'art", explique Ai Weiwei.

"Cette expérience me permet de concevoir une exposition d'une autre manière, avec des contraintes différentes de celles d'un musée ou d'une galerie", ajoute l'artiste, qui fut longtemps la bête noire du régime de Pékin.

Détenu en 2011 pendant 81 jours, il est un critique féroce du gouvernement chinois, même si le climat est à l'apaisement ces derniers temps.

Pour cette exposition baptisée "Er Xi" ("Air de jeux" - jusqu'au 20 février), il s'est inspiré du Shanhaijing, le livre des Monts et des Mers, ensemble de récits populaires imaginés dans l'antiquité chinoise et remontant à plus de deux mille ans. 

"On m'a raconté ces contes, comme à tous les enfants du pays, quelles que soient les périodes politiques, car c'est d'abord une tradition orale", dit l'artiste, qui réside à Berlin.

Si la thématique de l'exposition est inspirée des contes et légendes, la technique est elle empruntée à celle des cerfs-volants traditionnels chinois: des tiges de bambou tressées donne sa forme à la structure qui est ensuite habillée d'un papier de soie blanc pour la plupart des oeuvres.

- "Référence à la censure" -

"Le cerf-volant est le premier objet que j'ai fabriqué quand j'avais 10 ans, avec du bambou arraché de nuit aux volets des fenêtres", se souvient Ai Weiwei qui, à 58 ans, a gardé son âme d'enfant comme en témoigne le mur de selfies, souvent humoristiques, qu'il expose également au Bon Marché.

Résultat: des créatures mythologiques, oiseaux ou dragons à plusieurs têtes, flottent sur trois niveaux sous la verrière centrale du célèbre magasin de la rive gauche.

Mais nul besoin d'entrer pour voir certaines des oeuvres, une dizaine d'entre elles étant exposées dans des vitrines donnant sur la rue de Sèvres.

L'une d'elles ("With passport"), également en bambou, présente plusieurs symboles liés à la liberté d'expression, comme le crabe de rivière "he xie", largement utilisé sur internet en référence à la censure.

Artiste polyvalent, peintre, sculpteur et plasticien, Ai Weiwei, a notamment aidé à la conception du "Nid d'oiseau", le spectaculaire stade de Pékin construit pour les jeux Olympiques de 2008.

"Cette exposition est un hommage à la Chine et à son patrimoine culturel", a commenté Patrice Wagner, PDG du groupe Le Bon Marché. 

"C'est une oeuvre poétique et patrimoniale, à la fois esthétique et conceptuelle, qui touche tous les publics", a-t-il ajouté.

Pour l'enseigne, qui n'en est pas à sa première collaboration avec des artistes - elle avait notamment accueilli les clichés du photographe britannique Martin Parr l'été dernier - l'opération est un moyen d'"offrir une expérience unique" à ses clients. Sans forcément, assure-t-elle, qu'ils passent par l'acte d'achat, même si le grand magasin ne cache pas son souhait de les voir revenir.

Posté par jourstranquilles à 02:15 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]