Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

vendredi 1 décembre 2017

L'actualité de la MEP

Cette fin d’année est l’occasion de découvrir à la Maison Européenne de la Photographie trois expositions qui font la part belle à l’art du portrait, avec les œuvres du photographe chinois Zhong Weixing, les photographies de Marlene Dietrich issues de l’imposante collection de Pierre Passebon et le travail singulier de Claude Mollard. La MEP présente également la série du lauréat 2016 du prix photo AFD/Polka, Pascal Maitre, récompensé pour son reportage traitant des difficultés d’accès à l’électricité en Afrique subsaharienne, le jeune duo d’artistes Brodbeck & de Barbuat et Piero Livio pour son projet Dustmuseum.

À partir du 17 janvier 2018, une grande exposition rétrospective couvrira plus de soixante ans de carrière du photographe italien Nino Migliori. Curieux et innovateur, cet artiste, dont la production hors-norme et sans cesse renouvelée, échappe à toute classification. Ce sera également l’occasion de découvrir l’engagement de la société Eurazeo en faveur de la photographie, qui se manifeste depuis quinze ans à travers l’acquisition d’œuvres originales et par la création d’un Grand Prix récompensant depuis 2010 le travail de photographes issus d’horizons variés. L’exposition présentera une sélection d’œuvres de cette collection ainsi que de lauréats du Grand Prix. Dans la Galerie des Donateurs sera dévoilé le travail du lauréat 2017 dont on connaîtra le nom le 16 janvier 2018.

Les photographies d’Eugénia Grandchamp des Raux, nous plongeront quant à elles au cœur du carnaval de Rio, en écho à l’événement qui se tient en février dans la ville brésilienne.

Ce nouveau cycle sera également marqué par la prolongation de l’exposition dédiée aux portraits de Marlene Dietrich.

Dans le prolongement de cette programmation, découvrez enfin nos projections du week-end et toutes les visites et activités proposées en cette fin d’année.

Jean-Luc Monterosso

Directeur de la Maison Européenne de la Photographie

Posté par jourstranquilles à 19:31 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 26 novembre 2017

Concorde Art Gallery (actuellement)

Kriss Art - Peintre

Directrice artistique et designer graphique, l’artiste numérique KRISS exerce sa créativité depuis 1986 dans différents secteurs de la communication visuelle et bénéficie d’une grande expérience au sein d’agences de communication parisiennes et toulousaines.

Cette artiste contemporaine diplômée des Beaux-Arts de Metz s’adonne également à la photographie, à l’illustration, au graphisme et très récemment à l’Art numérique digital dans lequel elle exprime la féminité.

C’est lors d’un séjour à NYC, qu’elle découvre cette ville avec amour et émotion, berceau du Street Art qu’elle affectionne énormément. Elle s’inspire de cette tendance pour représenter la sensualité féminine urbaine en réalisant une série d’oeuvres digitales intitulée KRISS ART and WOMEN POP ART DIGITAL.

Cette «Sensuality Underground» met en image des mannequins et stars dans un road trip urbain, chic, rock, plongeant dans un décor Street Art résolument sensuel et sexy !

krissart

krissart22

Posté par jourstranquilles à 10:09 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 25 novembre 2017

Les Arts Décoratifs - Exposition Dior

 

À PARTIR DU MARDI 26 DÉCEMBRE, L'EXPOSITION "CHRISTIAN DIOR, COUTURIER DU RÊVE" FERMERA TOUS LES SOIRS À 22H (fermeture des salles à 21h45 / fermeture des caisses à 21h15) © Les Arts Décoratifs, Paris / photo : @LucBoegly Exposition présentée jusqu'au 7 janvier 2018 : bit.ly/ChristianDior_AD Billetterie en ligne : bit.ly/billetterie_AD ------ #musée #musee #museum #Paris #instamuseum #muséedesartsdécoratifs #museedesartsdecoratifs #exposition #exhibition #mode #fashion #ChristianDior_AD #expos #dior #ChristianDior #lesartsdecoratifs #nathaliecriniere #lesartsdécoratifs #Dior #swarovski #LucBoegly @nathalie_criniere #nathaliecriniere #nathaliecrinière #scenographie #scénographie #scenography #expo @dior



2,073 Likes, 37 Comments - Les Arts Décoratifs (@lesartsdecoratifs) on Instagram: "À PARTIR DU MARDI 26 DÉCEMBRE, L'EXPOSITION "CHRISTIAN DIOR, COUTURIER DU RÊVE" FERMERA TOUS LES..."

 

Posté par jourstranquilles à 11:57 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 21 novembre 2017

Naked, le nouveau projet de Rankin

Kunsthuis Amsterdam présente Naked, une nouvelle exposition de photographies de nu par le photographe britannique Rankin.

Rankin est bien connu pour sa photographie de nu: en effet il a fait certains des nus les plus emblématiques des années quatre-vingt dix, ainsi que des nus coquins, dont ceux de mannequins comme Kate Moss et Helena Christensen. Plus récemment, le travail de Rankin a reçu une attention renouvelée grâce à la publication d'une série de nus personnels et intimes créés en collaboration avec Heidi Klum, dans son livre Heidi Klum. Naked est actuellement à l'affiche du Kunsthuis Amsterdam et présente un nouvelle exposition des oeuvres qu’il a créées dans les cinq dernières années.

Les images présentées dans Naked prennent une direction plus sombre, plus débridée et moins retenue que le travail précédent de Rankin, car elles explorent l’aspect obscur et érotique du nu, tout en gardant le côté humoristique propre à Rankin. Celui-ci déclare: « Je suis très heureux de mon travail récent, j’ai le sentiment qu’il possède autant de pureté que mes oeuvres des années quatre-vingt dix, quoiqu’il soit beaucoup plus sombre. Cette esthétique ne cesse pas de m’exalter, donc les prises de vue ont de l’élégance. Mais je n’ai pas fait de retouches ou d’améliorations en post-production. Ces nus représentent une expression brute de ma fascination pour l'érotisme et la mort. A mesure que je vieillis, ces deux concepts se confondent de plus en plus dans mon imagination. Je pense que cela a beaucoup à voir avec la façon don’t je contrôle mes instincts. Je pense que j’ai finalement réussi à les sublimer pour pouvoir créer un excellent travail. »

Par son utiisation du terme naked, moins noble que nude, le nu, cette exposition joue sur la notion d'expressions publiques et privées. Le nu est une tradition artistique bien établie, mais les images de Rankin explorent plutôt le plaisir et le tabou qui consistent à exposer la nudité privée et la sexualité. Ses photographies s’éloignent du nu traditionnel pour chercher quelque chose de plus insolent et de plus franc.

Rankin, Naked

Jusqu'au 17 décembre 2017

Kunsthuis Amsterdam

Amstelveenseweg 135

1075 VX Amsterdam

Pays-Bas

www.kunsthuisamsterdam.nl

ran1

ran2

ran3

ran4

ran5

ran6

ran7

ran8

ran9

ran10

ran11

ran12

ran13

Posté par jourstranquilles à 06:29 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 20 novembre 2017

Actuellement à l'Hôtel de Ville de Paris = DES AMÉRICAINS À PARIS, 1917-1939

Cette Génération perdue, c’est un groupe d’artistes, d’écrivains désabusés, déshumanisés par la violence d’une guerre mondiale qui vient seulement d’être enterrée. Ce sont des citoyens américains qui ne se reconnaissent pas dans l’« American Dream », et les années 20 « rugissantes » des Etats-Unis. Ces dix années synonymes de légèreté, de jeux et d’alcool à outrance – malgré la prohibition qui les plonge dans l’illégalité - peu avant la catastrophe du krach boursier de 1929. En tête de ce mouvement artistique trônent Hemingway et Fitzgerald, les figures charismatiques de la Génération perdue, qui dissèquent la société américaine dans leurs récits, en criant au déclin, à la désillusion aux amours impossibles, en dénonçant un Etat providence utopique. Fitzgerald nous transporte dans les fêtes grandioses de Gatsby, moquant la frivolité de la bourgeoisie new-yorkaise, son insouciance presque insultante, qui semble alors imperméable aux conflits extérieurs. S’opposent alors dans l’ouvrage la noirceur d’un monde violent, égoïste, et l’espoir d’un homme encore innocent. Ensemble, ces artistes « maudits » méprisent les Etats-Unis, et s’en vont vers la France et ses années folles, organisant des salons, des réunions d’artistes, développant cette génération en un réseau extraordinaire d’artistes : E. E. Cummings, Gertrude Stein, T. S. Eliot, Aldous Huxley… Et enfin, après plus de 25 ans de silence en France, les voix de ces artistes font résonner leurs mots à nouveau, au cœur de l’exposition.

The Lost Generation were artists who were scarred by the 1st World War. They wrote about the death of the American Dream, decay and hopeless love in the heart of the roaring twenties. Come learn more about Fitzgerald, Hemingway, Stein and many more.

 Le saviez-vous ?

Le nom de « Génération perdue » a été inventé par Gertrude Stein. Il est par la suite devenu populaire grâce à Ernest Hemingway, qui le cite dans son livre « Le soleil se lève aussi », écrivant que Stein, son amie et son mentor, est bien la créatrice du terme.

HÔTEL DE VILLE

Jusqu'au 15 janvier 2018

Place de l'Hôtel de Ville, 75004 Paris

Posté par jourstranquilles à 05:57 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Concorde Art Gallery

Malte Lehm - Sculpteur

Passionné depuis l'enfance par les moulages, le dessin, la sculpture, et l'harmonie des formes, Malté LEHM est un artiste né en 1947. Un corps est une harmonie de courbes créées par la nature, les stylistes essayent de se rapprocher de cette perfection naturelle. "La beauté peut tout se permettre, la beauté n'est jamais vulgaire". L'immortelle (1963) Alain ROBBE-GRILLET

Les sculptures en céramique RAKU Malte-LEHM sont la fidèle reproduction des modèles ayant été moulés. Lors du séchage et de la cuisson, la terre se rétracte d'environ 10%, les sculptures sont donc un peu plus "menues" que le modèle originel.  Tous les modèles ayant posé pour ces moulages sont majeurs.  Toutes les œuvres présentées sont conformes à cet engagement.

Expos antérieures Barcelone , Paris 16°, Chine, Cannes, Vallauris, Reims, Lyon

malte lehm (1)

malte lehm (2)

malte lehm (3)

malte lehm (4)

malte lehm (5)

Photos ci-dessus : J. Snap

Posté par jourstranquilles à 05:55 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

LA BELLE VIE NUMÉRIQUE ! - vu hier

expo

Jusqu'au18 mars 2018

Depuis la fin des années 1980, le « numérique » a transformé irrémédiablement nos vies mais également la démarche artistique à travers le monde. L’exposition proposée par La Fondation Groupe EDF et le commissaire Fabrice Bousteau, tente de capter un instantané de notre époque insaisissable et questionne la scène artistique actuelle.

Entrée libre du mardi au dimanche de 12h à 19h

Lieu

Espace Fondation EDF

6, rue Récamier 75007 Paris

Comment les artistes des dernières générations, ceux qui ont vu arriver la révolution numérique et ceux qui sont nés avec, ont-ils transformé leurs pratiques ? Comment reflètent-ils le changement de perception du monde ressenti par chacun d’entre nous ? Leurs outils de création ont-ils été influencés par les outils GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) ? Quels regards portent-ils sur ce nouveau monde dont on ne perçoit plus parfois les frontières entre réel et virtuel ?

A travers un parcours sensible, rassemblant les travaux d’une trentaine d’artistes aussi bien reconnus qu’émergeants comme Aram Bartholl, Lee Lee Nam, Lyes Hammadouche, Matteo Nasini, Amalia Ulman, Winshluss, Xavier Veillan, Julien Levesque, Encoreunestp, cette exposition peut surprendre car elle se détache volontairement de l’image technologique ou des clichés technoïdes que le mot « numérique » fait surgir dans l’imaginaire collectif.

L’exposition questionne plutôt le visiteur avec humour, dérision ou encore émerveillement, le renvoyant à son vécu, à ses sentiments, et l’invite à découvrir les délices, et les vices, de son devenir numérique.

Reportage photographique : J. Snap

IMG_3637

IMG_3638

IMG_3639

IMG_3640

IMG_3642

IMG_3643

IMG_3644

IMG_3645

IMG_3646

IMG_3647

IMG_3649

IMG_3650

IMG_3651

IMG_3652

IMG_3653

IMG_3654

IMG_3655

IMG_3656

IMG_3657

IMG_3658

IMG_3659

IMG_3660

Photos ci-dessus : J. Snap

LA BELLE VIE NUMÉRIQUE !

30 ARTISTES DE REMBRANDT À XAVIER VEILHAN

« Ceci n’est pas une exposition d’art numérique », mais plutôt une réflexion sur l'influence des avancées technologiques sur la création humaine. L’ordinateur, Internet, les réseaux sociaux et Google ont changé notre mode de vie et également influencé les pratiques artistiques. Pour certains, cet état de fait génère de l’angoisse : que peut l’artiste face à une machine comme Deep Dreamer, capable de réaliser de manière autonome des œuvres exposées en galerie d’une incroyable précision ? Il y a un an, Microsoft et deux musées hollandais ont utilisé un logiciel qui a été capable de créer un tableau inédit de Rembrandt, basé sur des algorithmes et une imprimante 3D. L’art mute, l’artiste s’agite, les reproductions mécaniques des œuvres se rapprochent de la perfection… Pourtant, derrière la crainte, ces nouvelles technologies sont de nouveaux média de création, qui ouvrent des possibles illimités ! Aussi, grâce à la viralité du partage sur le net, on observe de nouveaux artistes émerger, par des voies moins conventionnelles, ce qui peut être perçu comme un renouveau spontané du monde artistique de notre époque. Alors, Instagram et Facebook créent-ils les artistes de demain ? C’est toute la question que se pose la nouvelle exposition de la Fondation EDF.

La belle vie numérique ! is an exhibition organized by the EDF Foundation. It is a reflection about the influence of technological advances on human creation.

FONDATION EDF

Jusqu'au 18 mars 2018

6, rue Récamier, 75007 Paris

Posté par jourstranquilles à 05:26 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 19 novembre 2017

Actuellement à la Concorde Art Gallery

concorde

IMG_3573

Posté par jourstranquilles à 03:16 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 18 novembre 2017

Concorde Art Gallery - Wilfrid Souffir - Peintre (actuellement)

Wilfrid Souffir - Peintre

Né en 1966 dans les Hauts de Seine, je découvre la peinture dans la bibliothèque familiale. Lors de vacances en France et à l’étranger, je visite les musées et les galeries. De là nait mon goût pour l'architecture et une passion pour la peinture. Après avoir été apprenti charpentier chez les compagnons en Normandie, je reprends des petits boulots à Paris pour financer des études d'Architecte. J'obtiens mon diplôme à Paris La Villette en 1996. Après quelques années passées en Agence d'archi, BE, j'amorce en 1999 une nouvelle activité : la création d'accessoires de mode. Je conçois alors avec une amie des bijoux puis je lance ma marque de chaussures pour le Midec en 2001. Une innovation qui me conduit à participer à des salons. Mes premiers croquis s'inspirent des magazines érotiques, des pin up (Aslan, Elvgren, Gruau), de la BD (Loisel, Manara, Berardinis) puis des galeries d'art comme Les Larmes d'Eros à Paris. Sans oublier mon admiration pour les peintures du 13ème siècle à nos jours, de Botticelli, Bosch, L de Vinci, Tiepolo, Holbein, Ingres, Klimt, Gauguin, De Stael, Hopper, Freud, Bacon, Buffet, Lichtenstein, Haring, Basquiat, etc... En 2000, je fais la rencontre d'un photographe «Y.S» de Life, qui me transmet ses techniques sur le reportage communautaire «Ganesh, Juif, Catholique» et son décryptage des photos de Magnum ou de Sieff, Doisneau, Mapplethorpe, Batters, Newton, Berquet, etc... Cela me conduit alors à réunir la photo de nu à la peinture. Une large palette de techniques vient servir la diversité des thèmes abordés. Depuis 2001, en parallèle de mes activités dans l'immobilier et la grande distribution, j'expose mes tableaux au salon «Paris Bastille" et dans des clubs parisiens. L'univers de la femme et son érotisme transportent mon imaginaire vers des sphères inconnues. Des plans différents sont créés pour se plonger doucement dans cet univers où se répandent les couleurs et une atmosphère en appliquant une chromatique tel un parfum. Je cherche à partager les émotions de la femme sous des angles différents de sa séduction et de son mystère. Après Paris, Montpellier, Marseille, c'est à Avignon en 2016 que je décide de me consacrer à de nouveaux thèmes sans frontières, sans préjugés pour partager chaque jour.

wilfrid souffir (1)

wilfrid souffir (2)

wilfrid souffir (3)

wilfrid souffir22

wilfrid souffir23

Photos : J. Snap

Posté par jourstranquilles à 07:48 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Concorde art Gallery

Margo - Peintre

Margo, artiste peintre, mon nom est Sylvaine Laurent et je suis née à Paris...

Depuis l'enfance, le dessin s'est imposé à moi....mais la vie m'oriente d'abord vers une autre carrière.

Néanmoins, en 2004, je décide de suivre les cours d'Olivier Mérijon pendant 4 ans à Versailles.

Une première exposition personnelle en 2009 me conforte dans ma volonté d'artiste en devenir.

Je travaille à l'huile, j'y incorpore des collages, je gratte, je frotte, je salis... Un irrépressible besoin compulsif me pousse vers l'accident, celui qui laisse une cicatrice sur le parcours d'une vie. Je tiens alors mon sujet: dépeindre mes contemporains. L'inspiration d'un tableau est toujours une impulsion spontanée, instantanée, une manière de témoigner, souvent aussi une volonté de faire passer un message. La technique, les supports, les couleurs, les outils... ne conduisent à rien sans les sentiments, les émotions et les souvenirs qui s'imposent à l'âme. La réalité n'est qu’une affaire de point de vue….

margo (1)

margo (2)

margo (3)

Posté par jourstranquilles à 07:34 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]