Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

mercredi 4 décembre 2013

Extrait d'un shooting - lingerie

DSC_4293

DSC_4306

DSC_4312

DSC_4318

Photos prises dans mon studio - Paris 15

Extraits de mes shootings

Posté par jourstranquilles à 01:16 - MES SHOOTINGS - Commentaires [0] - Permalien [#]

A découvrir...Emilie Jouvet (photographe)

LE LIVRE

Le premier livre d’Emilie Jouvet, photographe mondialement connue, proposera une sélection d’œuvres photographiques mettant en scène la pluralité des féminités sous l’angle de la représentation du corps, entre force et fragilité.

Une monographie sous forme de journal intime et militant en images, accompagnée de textes. Une balade dans le temps de 1995 (avant le pacs) à 2013, des photographies prises dans des lieux mythiques comme le Pulp, des soirées Butch-Fems, des ateliers Drag-King, des sexparties Queer Berlinoises, des portraits d’artistes de la scène LGBT, queer et féministe européenne, mais aussi et surtout des nus, des couples de femmes…

Les images d’Emilie interrogent le champ politique de la sensibilité, l’expression de l’intime, le clivage social entre corps et cérébralité, ce faisant, elle met en valeur le désir, à la fois langage du corps et de l’être. Ce parcours en images mettra en lumière le premier objectif d’Emilie : rendre visibles les aventures collectives de la vie des femmes, des lesbiennes, des féministes dans l’espace public, donner à voir leur mobilisation pour leur libération et leurs combats encore inachevés.

 

Beau-livre de 164 pages, format A4, couleur & NB, FR/ENGL.

Sortie le 25 novembre 2013.

39.90 € - ISBN : 9791090286115

Le site d’Emilie Jouvet www.emiliejouvet.com

jouvet

L'ARTISTE

Présentation par Clémentine Feuillet (Galerie Joseph Antonin, Arles)

Emilie Jouvet expérimente une approche à la fois documentaire et intimiste du milieu queer, féministe, artistique et lesbien, livrant un regard à la fois sauvage et sensible sur les questions de la représentation du féminin dans la perspective éclatée et subversive du genre.

S’approchant de manière complice et sensible de ses modèles, à la fois amies, amantes, compagnes, rencontres, « sœurs », la jeune photographe nous livre sa vision sous le signe d’un érotisme revendiqué, fort et positif.

La qualité particulière de ces photographies tient également à la douceur et la bienveillance de ce regard, jouant à rendre la puissance même de la vie, au-delà des stéréotypes d’une beauté lisse ou normée.

Rejetant la coupure entre masculin et féminin, entre corps et intellect, la photographie d’Emilie Jouvet ouvre à une universalité totale et réelle, au-delà de la question sexuelle.

Un regard où s’exerce un foyer d’énergie guerrière, un espace incomparable de jouissance, une révolution des mentalités incontournable.

Les images d’Emilie interrogent le champ politique de la sensibilité, l’expression de l’intime, le clivage social entre corps et cérébralité, ce faisant, elle met en valeur le désir, à la fois langage du corps et de l’être.

Revisitant les références culturelles (archétypes de la représentation, dispositif classique du nu et du regard) l’acte photographique d’Emilie s’entend comme acte de résistance, comme nécessité et revendication d’une intégrité à la fois corporelle, intuitive et sociale.

BIO :

Issue des Beaux Arts et de l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie, Emilie Jouvet est réalisatrice et photographe. Elle vit et travaille entre Paris et Berlin.

En 2005, elle réalise le premier long métrage queer porn lesbien et transgenre français : One Night Stand.

En 2009, elle monte une troupe éphémère de performeuses, pour une tournée européenne unique, afin de tourner son deuxième long-métrage Too Much Pussy! Feminist Sluts in the Queer X Show, un road-movie documentaire féministe sex-positif sorti dans les salles de cinéma en Europe en 2011.

Ancien membre de la Queer Factory, elle co-fonde différents collectifs d’artistes : TTMF, La Fem Menace, Les Productions Contraires. Elle fait partie des collectifs Oui Oui Oui Egalité, de L’AJL Association des journalistes LGBT, et de SAFE LGBT Association de lutte contre les violences en milieu LGBT. Depuis 2012 ses films sont au catalogue du CJC Collectif jeune Cinéma.

jouvet01

jouvet02

jouvet03

Posté par jourstranquilles à 00:46 - Photographe - Photographie - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 3 décembre 2013

Gospel Dream : ce soir à l'Eglise de la Madeleine

Créée en 1990 par son chef de choeur Michel M'Passy, la formation est aujourd'hui la plus active d'un chant liturgique en plein essor depuis la fin des années 90. Ensemble mixte et cosmopolite de chanteurs et musiciens noirs, Gospel Dream réunit cinq ténors, six voix féminines, soprano et contralto, deux chanteurs dans le registre basse, ainsi qu'un pianiste et un trompettiste. Les uns sont d'origine africaine, les autres viennent des Antilles et des Etats-Unis. Sur scène, ils respirent la joie de vivre, avec des voix qui parcourent toutes les nuances, des murmures aux vocalises improvisées, leur concert est conçu pour permettre au public de participer, de témoigner et partager un hymne à l'amour.

madeleine02

madeleine03

Posté par jourstranquilles à 22:02 - Film, Théâtre, Spectacle, TV, Clip, Court métrage - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les Halles - Paris

Posté par jourstranquilles à 19:38 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lindsey Wixson pose pour Terry Richardson

92002411_o

92002418

92002420

92002422

92002424

92002440

Modèle : Lindsey Wixson

Photographe : Terry Richardson

Posté par jourstranquilles à 17:15 - Photographe - Photographie - Commentaires [0] - Permalien [#]

La Maison de la Photographie de Lille expose Helmut Newton & Alice Springs du 12 décembre au 25 janvier 2014

Helmut Newton est aujourd’hui reconnu comme l’un des plus grands auteurs de la photographie du XXème siècle. Ses photographies de mode sophistiquées, ses portraits de célébrités et ses nus audacieux, bouleversent le monde des magazines dans les années 1960, avant de se retrouver sur les cimaises des musées quelques décennies plus tard.

Il sera accompagné pendant toute sa carrière par celle qui fut son épouse pendant 56 ans, de leur mariage en 1948 jusqu’à la disparition de Newton en 2004. Celle-ci est devenue une formidable portraitiste sous le nom d’Alice Springs. Ces deux artistes formaient un couple fusionnel où chacun respectait et admirait le travail de l’autre.

« Je perçois la vérité et la simplicité des portraits d’Alice Springs. Quant à moi je reconnais la part de manipulation et de parti pris qui existe dans mes images” disait Newton.

L’exposition présente les plus célèbres photos de mode réalisées par Helmut Newton dans les années 1960 à 1980, ainsi qu’une large sélection de portraits réalisés par les deux artistes. L’ensemble des tirages provient de la collection de la Maison Européenne de la Photographie à Paris.

Exposition du 12 décembre au 25 janvier 2014

Entrée libre du lundi au vendredi de 10h à 18h et le le samedi de 14h à 18h

Maison de la Photographie

28 rue Pierre Legrand

59000 Lille

Posté par jourstranquilles à 10:12 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Métro, Boulot, Dodo...

148142_144060085646955_1875817_n

Posté par jourstranquilles à 07:49 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

EMILY RATAJKOWSKI IN “LIKE IT HOT” BY TONY DURAN

Tony Duran captures Emily Ratajkowski in a modern reimagining of Marilyn Monroe’s “The Last Sitting”.

Posté par jourstranquilles à 07:47 - Film, Théâtre, Spectacle, TV, Clip, Court métrage - Commentaires [0] - Permalien [#]

Kate Moss en petit lapin de Playboy...

Moss for Playboy – Following up a preview last month, Kate Moss’ 60th Anniversary cover for Playboy has finally been released courtesy of E Online. The British supermodel poses for renowned fashion photographers Mert Alas and Marcus Piggott in the sultry image where she takes on the iconic bunny outfit. Compare to Kate’s recent Interview cover also shot by Mert & Marcus. See more previews of the shoot below.

768x1024xkate-moss-playboy-cover

752x960xkate-playboy-60th-anniversary3

800x1035xkate-playboy-60th-anniversary2

800xNxkate-moss-playboy-800x439

05

09

04

02

Posté par jourstranquilles à 03:53 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Paris => Barcelone en TGV

La coopération entre Renfe et la SNCF sur l’axe franco-espagnol à grande vitesse, débutera le 15 décembre. 5 trains relieront 17 villes des deux pays, dont Paris-Barcelone en 6h25.

Un million. C'est le nombre de passagers qu'entend transporter en 2014 le couple Renfe-SNCF sur l'axe franco-espagnol à grande vitesse, une coopération qui fera ses grands débuts le 15 décembre prochain avec notamment deux allers-retours par jour entre Paris et Barcelone. S'ajouteront également une rotation quotidienne entre Lyon et Barcelone, une autre entre Toulouse et Barcelone et une dernière entre Marseille et Madrid (en passant par Barcelone). Avec les différentes villes sur ces différents trajets (Valence, Nîmes, Béziers, Avigon, Carcassonne, Figueras..),17 villes grandes villes des deux côtés de la frontière seront desservies chaque jour par ces trains. Ils seront, dans un premier temps, au nombre de cinq, à la fois des TGV Duplex Saye de la SNCF (rames à deux étages de 510 sièges) et des AVE-100 de Renfe (rames à un niveau de 347 sièges). La flotte TGV Duplex Dasye sera progressivement remplacée en 2014 par les nouvelles rames TGV Euroduple en cours de livraison. Les deux entreprises ferroviaires ont obtenu l'homologation de leurs trains respectifs pour leur permettre de circuler sur les deux réseaux ferroviaires.

Paris-Barcelone en 6h25

Courant 2014, de nouvelles fréquences seront mises en place pour la demande saisonnière. Paris sera relié à Barcelone en 6h25 contre 6h40 actuellement avec un changement de train à Figueras, près de la frontière française. "Autrefois il fallait prendre un train de nuit, il s'arrêtait à Limoges. Il fallait 11H30", s'est félicité le président français François Hollande, rappelant qu'il avait "fallu 20 ans" pour que cette ligne devienne une réalité.

Paris-Barcelone à partir de 59 euros l'aller simple

Un temps de parcours qui aura néanmoins du mal à porter un coup aux compagnies aériennes, très présentes sur cet axe avec plus de 20 vols (allers-retours) par jour assurés par les low-cost Vueling, Easyjet et Air France. "Ce sera très difficile", reconnaissait récemment Pierre Messulam, directeur de la stratégie et de la régulation à la SNCF, précisant qu'entre Paris et Genève, Easyjet mettait la pression sur les prix. Ceux du couple SNCF-Renfe débuteront à 59 euros l'aller simple en deuxième classe (tarif Prem's).

L'objectif final est de relier Paris à Barcelone en cinq heures et 35 minutes, mais pour cela il faudra que le tronçon entre Perpignan et Nîmes passe à grande vitesse, ce qui est prévu pour 2021 pour l'instant, selon Renfe. La liaison entre Lyon et Barcelone durera 4H55, 3h02 entre Toulouse et Barcelone, 4h17ainsi Marseille et Barcelone.

Posté par jourstranquilles à 01:08 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]