Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

jeudi 22 février 2018

Extrait d'un shooting - la salopette

sexy

DSC_4237

DSC_4241

DSC_4255

DSC_4541

DSC_4542

DSC_4548

Posté par jourstranquilles à 03:18 - MES SHOOTINGS - Commentaires [0] - Permalien [#]

Fashion Week - Welcome to Gucci Hospital of Milan ...

gucci91

gucci92

gucci93

gucci94

gucci96

gucci97

gucci98

gucci99

gucci100

Le superbe décor du défilé @gucci à Milan #Milan #mfw #guccifw18

C’était un peu inquiétant.... Où la prochaine saison? Non dans la morgue j'espère....


 

Posté par jourstranquilles à 02:47 - Fashion Week - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 21 février 2018

Palais de Tokyo

DSCN7275

DSCN7282

Photos : J. Snap

Posté par jourstranquilles à 19:09 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le parler faux de Wauquiez - Article de Laurent Joffrin

Laurent Wauquiez, donc, assume. Il préfère la persistance à la pénitence, la confirmation à la contrition. Son pari n’est pas forcément perdu, tant il est de bon ton de dénigrer la «bien-pensance». Mais il mesure aussi la dégradation subie par le débat public en France. A y regarder d’un peu plus près, son intervention sur BFM, présentée à l’enseigne de la franchise décapante, est un modèle de mauvaise foi insidieuse.

Sur BFM, il veut rompre avec le «bullshit», pratiqué par les autres responsables politiques. Les autres jouent la comédie, lui parle vrai et cru. L’ennui, c’est que devant ses étudiants, il ne désignait pas les autres… mais lui-même. Rappelons sa phrase exacte : pas de fuites, dit-il aux étudiants, «parce que sinon, […] ce que je vais vous sortir sera juste le bullshit que je peux sortir sur un plateau médiatique». On ne saurait être plus clair. Devant les étudiants, il dit la vérité, à la télé, il ment. Mais mardi soir, la version a changé : ce sont les autres qui font du «bullshit». Drôle de manière «d’assumer». Laurent Joffrin - Libération

Posté par jourstranquilles à 19:08 - Politique - Commentaires [0] - Permalien [#]

Priscilla au Casino de Paris

priscilla

Posté par jourstranquilles à 19:05 - Film, Théâtre, Spectacle, TV, Clip, Court métrage - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pauline Moulettes photographiée par Nicolas Guérin

nicolas guerin

Posté par jourstranquilles à 19:04 - Photographe - Photographie - Commentaires [0] - Permalien [#]

Nicolas Sarkozy a "pulvérisé" Laurent Wauquiez au téléphone

Ce mercredi 21 février, le "Canard enchaîné" dévoile le contenu d'une conversation téléphonique entre l'ancien président de la République et le président du parti Les Républicains.

"Nicolas Sarkozy en était arrivé au point où il contrôlait les téléphones portables de ceux qui rentraient en Conseil des ministres. Il les mettait sur écoute pour pomper tous les mails, tous les textos… Et vérifiait ce que chacun de ses ministres disait au moment où on entrait en Conseil des ministres." Le 16 février dernier, Quotidien dévoilait un enregistrement exclusif dans lequel Laurent Wauquiez s'en prenait, tour à tour et sans langue de bois, à ses confrères (de Nicolas Sarkozy à Emmanuel Macron, en passant par Angela Merkel et Gérald Darmanin) devant des étudiants de l'EM Lyon. Quelques heures plus tard, Laurent Wauquiez téléphonait à Nicolas Sarkozy pour s'excuser. Un vif échange sur lequel revient le Canard enchaîné ce mercredi 21 février. Selon l'hebdomadaire, l'ancien président de la République aurait expliqué à ses proches avoir "pulvérisé" le président du parti Les Républicains qui lui aurait, de son côté, "présenté ses excuses, piteux". Ainsi, Nicolas Sarkozy aurait attaqué lourdement Laurent Wauquiez : "Beaucoup de monde me disait que tu n’étais qu'une grosse merde. Aujourd’hui, je n’ai d’autre choix que de penser comme eux. Il paraît que tu as des ambitions présidentielles. Si j’étais toi, je trouverais un autre métier. [...] Tu prétends que Darmanin n’a plus d’avenir politique, mais, toi, quand je vois que, sitôt à la tête du parti, tu commences comme ça, je me dis que tu n’iras pas loin. L’électorat des Républicains va t’en vouloir, et, sans lui, tu ne pèses pas grand-chose."

repub

Posté par jourstranquilles à 19:01 - Politique - Commentaires [0] - Permalien [#]

Street Art

streeet55

street587

street588

Posté par jourstranquilles à 14:20 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Abus sexuels: le co-fondateur de Guess suspendu

Le co-fondateur de la marque de prêt-à-porter Guess, Paul Marciano, a été écarté de toute responsabilité opérationnelle en attendant les résultats d’une enquête sur des accusations de harcèlement sexuel contre lui, a indiqué mardi la société.

Le conseil d’administration de Guess a formé «un comité spécial comprenant deux directeurs indépendants pour superviser l’enquête en cours sur les accusations de conduite inappropriée» de M. Marciano, a précisé la société dans un communiqué.

«Le conseil d’administration et M. Marciano ont convenu que M. Marciano n’assumerait plus ses responsabilités opérationnelles (...) en attendant la fin de l’enquête, a ajouté la société, soulignant «prendre très au sérieux toute accusation de comportement sexuel inapproprié».

«Je me suis engagé auprès de la société à coopérer pleinement», a indiqué de son côté M. Marciano, 65 ans, cité lui aussi dans le communiqué.

L’action Guess cotée à la Bourse de New York perdait quelque 4% mardi, à 14,92 dollars, peu avant 12H00 locales (17H00 GMT) après cette annonce.

Paul Marciano a été publiquement accusé de harcèlement et d’abus sexuels par la mannequin Kate Upton.

Dans une interview publiée début février par le magazine Time, Upton a accusé l’homme d’affaires franco-marocain de l’avoir harcelée et de l’avoir forcée à des attouchements à plusieurs reprises alors qu’elle posait pour des photos pour la marque en 2010.

M. Marciano a qualifié ces accusations d'«absolument fausses» et «absurdes», et assuré n’avoir jamais touchée Kate Upton «de façon inadéquate».

Le monde de la mode est lui aussi pris dans la tempête du mouvement anti-harcèlement #MeToo, qui a vu de nombreux hommes de pouvoir accusés de harcèlement ou d’abus sexuels dans la foulée de l’affaire Weinstein.

Plusieurs photographes de mode ultra-célèbres ont été écartés, comme Terry Richardson, Bruce Weber ou Mario Testino. Vendredi, après avoir interrogé quelque 50 mannequins, le Boston Globe a publié une grande enquête mettant en cause le comportement d’au moins 25 photographes - dont le Français Patrick Demarchelier - stylistes, directeurs de casting et autres professionnels du secteur. AFP

Posté par jourstranquilles à 14:12 - Société et toute sa complexité - Commentaires [0] - Permalien [#]

Extrait d'un shooting - mode

DSC_4565

DSC_4568

DSC_4572

DSC_4573

Posté par jourstranquilles à 06:35 - MES SHOOTINGS - Commentaires [0] - Permalien [#]