Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

dimanche 21 mai 2017

Belle bibliothèque...

18382487_436561666724281_4942834353500585984_n

Posté par jourstranquilles à 03:54 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Gloups....

10449143_1523087194661511_2077971224_n

Posté par jourstranquilles à 00:44 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 20 mai 2017

Le Président de la République - Emmanuel Macron - au Mali avec nos forces armées

Posté par jourstranquilles à 18:12 - Politique - Commentaires [0] - Permalien [#]

Réflexion

reflexion (1)

Posté par jourstranquilles à 10:23 - Réflexion - Commentaires [0] - Permalien [#]

Publicité

publicite

Posté par jourstranquilles à 10:13 - Publicité - Commentaires [0] - Permalien [#]

Une inquiétante menace de mort vise Emmanuel Macron

Un message reçu par un commissariat situé près de l'Elysée vise directement le nouveau président de la République et laisse entendre qu'une action aura lieu "dans moins de 64 jours".

C'est un message pris très au sérieux. Le Point révèle vendredi que le commissariat du 8e arrondissement, près du palais de l'Élysée, a reçu au lendemain de la passation des pouvoirs un message menaçant de mort le nouveau président de la République, Emmanuel Macron. 

A l'intérieur du courrier reçu se trouvait un portrait du chef de l'Etat avec un trou au milieu du front et accompagné d'un message en arabe : "L'heure de l'action dans moins de 64 jours". Si ce n'est pas la première fois qu'Emmanuel Macron est la cible de menaces, cette dernière a toutefois de quoi inquiéter.

Plusieurs personnes radicalisées repérées près de l'Elysée

"En un mois, au moins trois personnes fichées S pour leurs liens avec la mouvance islamiste radicale ont été repérées près de l'Élysée. Dernière en date, le 15  mai", rapporte le magazine d'information. A l'Elysée, l'entourage du président n'a pas souhaité commenter cette information auprès du Point.

Durant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait déjà reçu un mail menaçant de la part d'un corbeau sur sa boîte personnelle, rappelle de son côté Closer.fr.

Posté par jourstranquilles à 10:11 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Save the date...

rolling stones

Posté par jourstranquilles à 09:42 - Film, Théâtre, Spectacle, TV, Clip, Court métrage - Commentaires [0] - Permalien [#]

"Scènes de la vie conjugale" - prolongations au Théâtre de l'Oeuvre

theatre (1)

theatre (2)

theatre (3)

Posté par jourstranquilles à 09:40 - Film, Théâtre, Spectacle, TV, Clip, Court métrage - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les Macron ou la République en Match !

Par Philippe Ridet

Dans sa chronique, Philippe Ridet, grand reporter au « Monde », estime que L’hebdomadaire a trouvé, avec le couple présidentiel, ses Kennedy made in France.

Coup du chapeau ou hat-trick pour le couple présidentiel. Brigitte et Emanuel Macron sont de nouveau en une de Paris Match cette semaine.

Après Le pari réussi au lendemain du premier tour, L’espoir a gagné après le second, l’hebdomadaire du poids des mots et du choc des photos présente le troisième volet de la saga présidentielle : Premier jour à l’Elysée. Vingt-six pages spéciales (plus quatre pour le premier ministre Edouard Philippe), tout en couleurs, un blockbuster quinquennal réservé au nouveau président de la République en Match !

A coup sûr il s’agit d’un collector, un numéro de garde – comme les bons vins – bien dans la manière de l’hebdomadaire – révérencieuse et exclusive. On en retrouvera peut-être, dans vingt ans, un exemplaire tout gaufré, craquelant et poussiéreux au fond d’une armoire. Nos petits enfants nous demanderont sans doute pourquoi les familles Macron et Trogneux avaient décidé d’organiser une fiesta ce jour-là. Mais n’anticipons pas.

Sept couv’ en un an, un record

Cependant Paris Match aurait décidé de marquer une pause. La passe de quatre ce sera pour une autre fois. Pour créer un état de manque chez ses lecteurs ? Semer la panique dans les salons de coiffure de Romorantin ? En solidarité avec les journalistes écartés des déplacements présidentiels ? Qui sait. Le compteur reste pour l’instant bloqué à sept couv’ en un peu plus d’un an. Un record qui sera difficile à battre.

Pourtant l’affaire marche du feu de Dieu pour le plus grand bonheur des parties concernées. Entre elles, tout commence le 14 avril 2016. Une photo d’archives en Une (déjà sur un tapis rouge), des confidences de Brigitte Macron à l’intérieur et c’est parti ! Cette semaine-là, le journal rate la vente de 50 000 exemplaires en kiosque faute d’un tirage suffisant.

La leçon sera retenue. La couverture du mois d’août où Brigitte et Emmanuel Macron arpentent la plage de Biarritz en maillot de bain fait un carton (800 000 ventes). Le candidat, lui, grappille des points dans les sondages.

La chance sourit aux Macron

Initialement, c’est Nicolas Sarkozy qui, un peu comme tous les étés, devait faire la une. Il a préféré Valeurs Actuelles… On l’a connu mieux avisé.

Une nouvelle aubaine se présente en janvier 2017. La photo des Macron, main dans la main en plein Paris, est choisie au dernier moment par la direction de la rédaction de l’hebdo. Cette semaine-là, c’est François et Penelope Fillon qui devaient figurer en première page. Mais l’épouse de l’ancien premier ministre, dévastée par les premières révélations du Penelopegate, a refusé de prendre la pose. Décidément la chance sourit aux Macron.

L’hebdomadaire a trouvé ses Monaco, ses Kennedy made in France, pour le plus grand bonheur de ses lecteurs. A l’heure où les grandes stars de notre cinéma national (Belmondo et Delon) ne font plus rêver, où les vedettes de la télévision vieillissent ou se font virer, ils ne restent qu’eux : les Macron, toujours au pluriel car comme on dit dans les couloirs du groupe Lagardère, propriétaire de Match, « c’est elle qui fait vendre ».

Seule Sophie Marceau, Celine Dion et les enfants du Prince de Galles et de Kate Middleton font aussi bien. C’est rageant. Encore un effort.

Posté par jourstranquilles à 08:39 - Presse - Commentaires [0] - Permalien [#]