Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

mardi 20 février 2018

Simone Veil entrera au Panthéon le 1er juillet

simone55

Lors de l’hommage national aux Invalides le 5 juillet 2017, Emmanuel Macron avait annoncé que l’ancienne ministre de la santé et rescapée de la Shoah reposerait au Panthéon avec son époux.

Simone Veil entrera au Panthéon le 1er juillet, a annoncé l’Elysée, lundi 19 février. Elle sera alors la cinquième femme à reposer au Panthéon et elle reposera au côté de son époux Antoine, disparu en 2013. L’ancienne ministre de la santé et ex-présidente du Parlement européen est morte le 30 juin 2017, à l’âge de 89 ans.

Rescapée de la Shoah, elle fut l’une des rares femmes engagées en politique dans les années 1970, qui la virent œuvrer à la légalisation de l’avortement en France. Membre du Conseil constitutionnel puis de l’Académie française, Simone Veil a inspiré le respect de la classe politique, jusque chez ses adversaires.

« Remerciement du peuple français »

L’annonce de son entrée au Panthéon avait été faite, le 5 juillet, par Emmanuel Macron en conclusion de son éloge funèbre à Mme Veil, lors de l’hommage national qui s’était tenu dans la cour d’honneur des Invalides. Une décision prise, « en accord avec sa famille », afin de témoigner de « l’immense remerciement du peuple français à l’un de ses enfants tant aimés, dont l’exemple, lui, ne nous quittera jamais », avait alors déclaré le chef de l’Etat.

M. Macron avait notamment salué les « combats du siècle » dernier menés par Simone Veil, dont la « bataille » en faveur de la loi sur l’interruption volontaire de grossesse en 1974 ou encore son « combat pour l’Europe », « elle qui fut la première présidente du Parlement européen ».

Une personnalité qui entre au Panthéon se doit d’être exemplaire et d’incarner les idéaux de la République.

Féminiser le Panthéon

A plusieurs égards, le profil de cette femme politique, qui a marqué l’histoire de la deuxième moitié du XXe siècle, correspond aux valeurs prônées par le président Emmanuel Macron : « Simone Veil n’est ni de droite ni de gauche, puisqu’elle a été ministre centriste, c’est une européenne convaincue, une ancienne déportée et une combattante pour l’IVG, qui marque une étape dans le droit des femmes. Alors qu’on se rapproche de la commémoration de la loi Neuwirth de 1967 sur la contraception, on peut imaginer une continuité avec le mariage pour tous et la procréation médicalement assistée », estimait l’historien Patrick Garcia.

Parmi les 80 « panthéonisés » figurent des politiques, des écrivains, des scientifiques, quelques religieux et beaucoup de militaires. Si quatre femmes y reposent pour l’instant, un rapport public de 2013 préconise de féminiser le Panthéon.

Sophie Berthelot, distinguée « en hommage à sa vertu conjugale », y est enterrée avec son mari le chimiste et homme politique Marcelin Berthelot en 1907, car le couple ne souhaitait pas être séparé dans la mort. Les cendres de Marie Curie y ont été transférées en 1995 avec celles de son époux Pierre, avec qui elle partage le prix Nobel de physique. En 2015, elles ont été rejointes par Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz.

L’écrivain Michel Déon va être inhumé à Paris. La maire de Paris Anne Hidalgo (PS) a informé, lundi 19 février, la famille de M. Déon qu’elle avait demandé aux services municipaux de « trouver une sépulture parisienne » pour « ce grand écrivain ». Un texte signé par une centaine d’écrivains et d’éditeurs, parmi lesquels Antoine Gallimard, Michel Houellebecq ou Amélie Nothomb demandait à la Ville de donner à l’auteur d’Un taxi mauve, membre de l’Académie française, cette sépulture. L’inhumation à Paris, comme le demandait la famille de l’écrivain mort en Irlande fin décembre 2016 à l’âge de 97 ans, a fait polémique ces derniers jours, la mairie invoquant les « règles fixées par le code général des collectivités territoriales » pour ne pas pouvoir l’accorder. Michel Déon, n’étant ni domicilié, ni électeur ni décédé dans la capitale, ne remplissait pas les conditions pour y être inhumé.

Posté par jourstranquilles à 07:19 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

#satturodrigues

pigalle1

pigalle2

https://www.facebook.com/sattuilustras/

Posté par jourstranquilles à 06:59 - Divers - Commentaires [2] - Permalien [#]

Palais de Tokyo

IMG_5269

IMG_5314Photos : J. Snap

 

Posté par jourstranquilles à 06:58 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 19 février 2018

Simone Veil entrera au Panthéon le 1er juillet

Simone Veil, morte à l'âge de 89 ans le 30 juin 2017, entrera au Panthéon le 1er juillet 2018, a appris franceinfo lundi 19 février auprès de l'Élysée. Emmanuel Macron avait annoncé le 5 juillet 2017, en conclusion de son éloge funèbre dans la cour des Invalides, que Simone Veil y reposerait "avec son époux", Antoine Veil, en "accord avec sa famille". Ce sera la première fois qu'un homme fera son entrée au Panthéon en tant qu'époux.

Le Panthéon, où Simone Veil sera la cinquième femme à faire son entrée, est depuis plus de cent ans la nécropole laïque des "grands Hommes", dont la "patrie reconnaissante" veut honorer la mémoire.

Simone Veil, rescapée de la Shoah et symbole du combat pour l'émancipation féminine, reposera au Panthéon pour lui témoigner "l'immense remerciement du peuple français à l'un des ses enfants tant aimés", avait annoncé le président Emmanuel Macron.

Posté par jourstranquilles à 19:33 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Catherine Deneuve et David Bailey...

deneuve bailey

1965. L'actrice Catherine Deneuve vient d'épouser le célèbre photographe Anglais David Bailey à la mairie de Saint Pancras à Londres.

Posté par jourstranquilles à 07:58 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vu sur internet - j'aime beaucoup

jaime53

jaime55

Posté par jourstranquilles à 07:56 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Extrait d'un shooting - nu

DSC_5762

Posté par jourstranquilles à 07:55 - MES SHOOTINGS - Commentaires [0] - Permalien [#]

VOGUE Italia

italia1

italia2

italia6

italia7

italia10

Posté par jourstranquilles à 07:54 - Presse - Commentaires [0] - Permalien [#]

« 3 Billboards » triomphe à la cérémonie des Bafta

La soirée de récompenses du cinéma britannique a également été marquée par la mobilisation contre les abus sexuels.

Cinq prix, dont « meilleur film », « meilleur scénario » et « meilleure actrice ». Le long-métrage de Martin McDonagh, 3 Billboards, Les panneaux de la vengeance, a triomphé, dimanche 18 février, lors de la cérémonie des Bafta, les récompenses du cinéma britannique. Une soirée marquée également par la mobilisation contre les abus sexuels, alors que l’industrie du cinéma a été secouée par plusieurs scandales au cours des derniers mois.

« Je suis solidaire de mes sœurs de lutte », a ainsi déclaré l’Américaine Frances McDormand, en référence aux campagnes #metoo et Time’s Up, lorsqu’elle a reçu le Bafta de la « meilleure actrice ». Comme un symbole, elle incarne dans 3 Billboards une mère qui se bat pour obtenir justice. « Ce film est à la fois plein d’espoir et de colère », a souligné, de son côté, le cinéaste britannique Martin McDonagh.

« Comme on l’a vu ces derniers temps, la colère est parfois le seul moyen de se faire entendre et d’obtenir un changement. »

Hommages

Le film fantastique La forme de l’eau, qui totalisait douze nominations, est reparti avec trois distinctions, dont celle de « meilleur réalisateur » pour le Mexicain Guillermo del Toro. Il a rendu hommage à la « culture anglaise », une « source d’inspiration », et en particulier à Charlie Chaplin et Stan Laurel, « qui savaient faire tellement avec tellement peu », ainsi qu’à l’auteure Mary Shelley, mentionnant son roman Frankenstein ou le Prométhée moderne.

Déjà primé aux Golden Globes de la presse étrangère à Hollywood, Gary Oldman reçu pour la première fois de sa carrière le Bafta du « meilleur acteur », pour son interprétation de Winston Churchill dans Les Heures sombres. Il a salué l’homme d’Etat britannique dans son discours de remerciement.

« En 1940, il a su maintenir les valeurs d’honneur, d’intégrité et de liberté pour cette nation et le monde. »

Le film a également remporté le prix du « meilleur maquillage » : la transformation physique opérée sur Gary Oldman nécessitait pas moins de quatre heures de travail quotidien.

Le réalisateur anglais Ridley Scott a, lui, reçu la plus haute distinction de l’académie britannique du cinéma, venant récompenser l’ensemble de sa carrière.

« Une année difficile »

La question du harcèlement sexuel a été abordée dès les premières minutes de la soirée. « Notre industrie a traversé une année difficile. De courageuses révélations de harcèlement et d’abus sexuels se sont succédé », a reconnu Jane Lush, la directrice de l’Académie, dans son discours d’ouverture. Elle a espéré que la mobilisation actuelle, et la publication récente d’une charte, serait un « catalyseur pour un changement durable ».

La maîtresse de cérémonie, l’actrice Joanna Lumley, a elle fait le rapprochement entre le combat mené par les Suffragettes il y a un siècle pour obtenir le droit de vote, et la campagne Time’s Up, y voyant la même « détermination pour éradiquer les abus dont sont victimes les femmes ». De nombreuses stars, dont Angelina Jolie, Salma Hayek ou Margot Robbie, s’étaient présentées vêtues de noir, répondant ainsi à l’appel lancé dans le cadre de ce mouvement contre les violences sexuelles.

Dans la journée, près de 200 femmes, parmi lesquelles Keira Knightley, Naomie Harris ou Jodie Whittaker avaient publié une tribune et lancé un fonds visant à financer des campagnes d’information et soutenir des actions en justice contre les comportements de harcèlement.

« Dans un passé récent, nous vivions dans un monde où le harcèlement sexuel constituait (…) un aspect inévitable et pénible de la vie d’une femme », écrivent-elles. « On ne pouvait pas en parler. Mais en 2018, nous nous réveillons dans un monde prêt pour le changement. »

Le palmarès de la cérémonie des Bafta

Meilleur film : 3 Billboards, Les panneaux de la vengeance

Meilleur réalisateur : Guillermo del Toro (La forme de l’eau)

Meilleure actrice : Frances McDormand (3 Billboards, Les panneaux de la vengeance)

Meilleur acteur : Gary Oldman (Les heures sombres)

Meilleur actrice dans un second rôle féminin : Allison Janney (Moi, Tonya)

Meilleur acteur dans un second rôle masculin : Sam Rockwell (3 Billboards : les panneaux de la vengeance)

Star montante : Daniel Kaluuya (Get Out)

Meilleur scénario original : 3 Billboards, Les panneaux de la vengeance, de Martin McDonagh

Meilleur scénario adapté : Call Me by Your Name, de Luca Guadagnino, écrit par James Ivory, d’après le roman d’André Aciman

Meilleur documentaire : I am not Your Negro, de Raoul Peck

Meilleur film d’animation : Coco, de Lee Unkrich

Meilleur film britannique : 3 Billboards, Les panneaux de la vengeance, de Martin McDonagh

Meilleur film en langue étrangère : Mademoiselle, de Park Chan-wook

Meilleur musique originale : La forme de l’eau, réalisé par Guillermo Del Toro, musique d’Alexandre Desplat

Posté par jourstranquilles à 07:53 - Film, Théâtre, Spectacle, TV, Clip, Court métrage - Commentaires [0] - Permalien [#]

In Palais de Tokyo...

DSCN7273

DSCN7274

Posté par jourstranquilles à 07:51 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]