Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

dimanche 29 novembre 2015

Exposition : ROY STUART

Pour célébrer son anniversaire, Mayday Mayday Mayday est très heureux de vous inviter à l'exposition de Roy Stuart, photographe/réalisateur américain majeur.

L'exposition rétrospective s'axe sur les années 90, décennie de l'âge d'or où l'internet n'avait pas encore faussé les cartes de ce milieu.

La série de Roy Stuart (1991-2001) de 25 photos sera présentée au sous-sol de la galerie avec projection des DVD Glimpse et ambiance sonore et musicale par Roy, himself. Nous présenterons également une installation de lettres de fans que Roy Stuart reçoit régulièrement. Un fanzine en quantité très limitée sera édité pour l'occasion. Les tirages signés seront disponibles à la vente en 3 tailles.

Côté concept-store, nous avons donné carte blanche à Florence Abelin, fondatrice de Mise en Cage, pour réaliser une sélection pointue de lingerie et d'accesoires.

Pour l'occasion, Mayday Mayday Mayday a réalisé un imperméable inspiré des codes de l’exhibitionniste, cette pièce sobre et élégante une fois fermée, révèle une toute autre personnalité lorsque l’on joue avec sa doublure, illustrée par Samuel Eckert.

Au rez-de-chaussée, nous vous proposons une retrospective de l'année passée. L'occasion de re-découvrir les séries photos de Lionel Macor, Alain Bizos, Gil Rigoulet et Romain Quirot ainsi que nos créations prêt à porter et accessoires.

Mayday Mayday Mayday, 45 rue de l'Arbre Sec, 75001 Paris

roy01

roy02

roy03

roy04

https://www.facebook.com/roystuartphotograpy

http://www.roystuart.net/#!photos/c7h8

Voir mes précédents billets sur Roy Stuart :

Roy Stuart      21/11/2015

Roy Stuart      18/11/2015

Les filles de Roy Stuart         22/03/2014

Save the date : 21 janvier = Roy Stuart        11/01/2014

Roy Stuart (photographe)      26/12/2013

Roy Stuart (photographe)      24/12/2013

Roy Stuart (photographe)      21/10/2013

Ce soir sur ARTE....Documentaire sur Roy...           12/10/2013

Sur ARTE ce soir : Fantasmes ! Sexe,...        12/10/2013

Roy Stuart      25/09/2013

Roy Stuart (photographe)      02/01/2013

Roy Stuart (photographe)      31/12/2012

Roy Stuart (photographe)      03/12/2010

Roy Stuart ce soir à la librairie...        10/10/2008

Pour y accéder (après avoir noté les différentes dates) voir l'historique en cliquant sur le lien suivant : http://jourstranquilles.canalblog.com/archives/index.html 

http://www.roystuart.net/

http://www.amazon.fr/Glympstorys-Roy-Stuart/dp/303766651X

http://www.roystuart.net/booksf.html

roy

Posté par jourstranquilles à 09:37 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

COP21 : PLANS DE MOBILISATIONS PRÉVUES POUR LE 29 NOVEMBRE À PARIS

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Dimanche 29 novembre, la journée sera placée sous le signe du climat aussi à Paris.

Suite à l’interdiction de la marche mondiale pour le climat et au regard des délais serrés, la mobilisation citoyenne se construira à travers une diversité d’initiatives. Celles-ci sont à l’initiative d’organisations membres de la Coalition climat 21, qui sert de caisse de résonance à cette mobilisation citoyenne.  

March4me.org : à l’initiative de FNE, la Fondation Nicolas Hulot, WWF et Greenpeace, un outil inédit a été mis en ligne pour permettre à tous ceux qui ne peuvent pas marcher ce jour-là, de Beyrouth  à Bamako en passant par Paris, de se faire représenter par tous ceux qui marcheront en Amérique, en Afrique, en Asie, en Europe. Ces derniers représenteront les marcheurs « empêchés » en arborant leurs photos et prénoms dans les défilés.

Pour en savoir plus: http://www.march4me.org/

Nos chaussures marcheront pour nous : à l’initiative d’Avaaz, la place de la République sera recouverte de chaussures qui symboliseront les pas des personnes qui devaient participer à la marche pour le climat à Paris. Ces chaussures sont collectées chaque jour à différents points dans Paris.

Pour en savoir plus : http://bit.ly/1jilG7R

Une chaîne humaine pour un climat de paix : A l’initiative d’Alternatiba et d’Attac, une chaîne humaine sera formée de 11h30 à 13h sur les trottoirs entre l'arrêt de métro Oberkampf et Nation, sur le boulevard Voltaire. Ce sera l’occasion de mettre en visibilité les messages et visuels prévus initialement pour la marche mondiale pour le climat. Pour en savoir plus

Action #EyesonParis #ClimateChange : à partir du 29 novembre, Oxfam proposera aux citoyens de poster sur les réseaux sociaux des photos de leur regard accompagné de messages pour défendre la justice climatique. L’objectif ? Montrer aux décideurs que les citoyens ne les quitteront pas des yeux et seront attentifs à leurs engagements pour le climat. Les photos circuleront sur Twitter, Facebook ou Instagram avec les hashtags #EyesOnParis #ClimateChange !

Pour en savoir plus : http://bit.ly/1QGC9Bh

Une grande clameur pour la rue ! La "Grande Clameur pour le climat" propose d’exprimer de manière sonore et sensible l’engagement des citoyens dans la lutte contre le dérèglement climatique. Suite aux récents événements tragiques et à l'interdiction de la marche pour le climat à Paris, nous ne pouvons plus nous mobiliser en marchant dans la rue. Mais nous pouvons faire entendre notre voix en faisant du son, et même de la musique !

Pour en savoir plus : http://thegreatclamor.org/

Un symbole commun pour le climat ! En terrasses de café, dans les boulangeries, les coins de rue, les balcons et les fenêtres, et même sur les vêtements, un symbole commun sera proposé par les artistes qui soutiennent la Coalition climat 21 pour exprimer son engagement pour le climat. Il sera mis en ligne dans les jours qui viennent et distribué le 29 novembre.

Ensemble pour le climat : affichons-nous !

A l’initiative d’Agir pour l’Environnement, des affichettes sont proposées pour que chaque citoyen puisse les disposer là où bon lui semble : moyen de locomotion, lieu de travail ou à la maison, ou encore sur un panneau d’affichage associatif. Par ces affiches, les citoyens sont invités à porter un message pour le climat, la fraternité et la paix à l’ouverture de la COP21.

Pour en savoir plus : http://bit.ly/1lgeFpn

Posté par jourstranquilles à 09:20 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Anonymous

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fluox%C3%A9tine

DSC_3397

Posté par jourstranquilles à 09:13 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]

Bettina Rheims : «Toute photo est politique»

Interview : Bettina Rheims revient sur 35 ans d’activisme esthétique. Sous la taxidermie des corps offerts transpire la quête du lien humain.

Paris frissonne sous la menace des attentats, la porte bleue de l’atelier de Bettina Rheims reste ouverte. En trente-cinq ans d’activisme artistique, la photographe a essuyé de tumultueuses controverses. «Chambre close (1990-1992) a choqué les féministes, INRI (1999) les intégristes et les puritains. Il y a toujours des cibles. Mais, ici, l’enjeu me dépasse totalement. Même si toute photo est politique.»

Une somptueuse monographie chez Taschen redécouvre la cohérence d’une œuvre aussi clignotante qu’une vitrine de Noël. «Du rock’n’roll sur le plafond de la chapelle Sixtine», résumait l’écrivain Patrick Besson. Sous les étincelles des vamps couve une lave qui délave le regard.

Qu’elle ressuscite un animal empaillé, flirte avec la pub chez Dior ou Vuitton, fouille la chair des stars, de Jacques Chirac ou des anonymes, cette serial lover, 62 ans, se focalise sur un objectif unique. «Je suis en flux tendu sur ce moment entre vie et mort, rire et larmes, ce passage qui ne se reproduira plus jamais. Je marche en permanence sur les crêtes.» Seuls les archétypes masculins résistent à cette briseuse de tabous. «Au fond, face à eux, je redeviens une femme. Dans mes pauvres manœuvres de séduction, je perds ma force artistique, je deviens hésitante, ennuyeuse. J’ai trop aimé les hommes pour m’en servir!»

A vos débuts, vous dressez la liste de vos envies: Grace Kelly, etc. Originaire de la haute bourgeoisie, ça aidait?

J’étais naïve, c’était mignon, mais je n’ai pas été favorisée! J’ai dû fouiller, écrire jusqu’à Marlon Brando. Personne n’a répondu, sauf Charlotte Rampling. Le culot est venu ensuite.

«Elle photographie les vierges comme si elles étaient des prostituées, les divas comme des martyrs», note Catherine Millet. Vrai?

Ça renvoie à une idée de mon complice romancier, Serge Bramly, qui m’avait écrit un scénario: moi, jeune fille timide, qui ne fréquentais pas les cafés ou les endroits de ce genre, je me mettais dans la peau de monsieur X (ndlr: Qui aboutit au livre «Chambre close», 1990-1992) . Je draguais les filles sous son imperméable. C’était compliqué pour une femme de demander à une autre de se déshabiller. Ce rôle filtrait la rencontre, intermédiaire aussi nécessaire que l’appareil photographique lui-même. Je voyais dans leurs yeux qui amorcer. Peu des passantes abordées dans la rue ont refusé de monter dans mes hôtels borgnes et minables.

Votre audace ne faillit pas, mais les époques changent.

Oui et non, il y a toujours des cibles. Dans l’après-Mai 68, soi-disant libertin, ma première expo à la Galerie Maeght, qui alors ne montrait que de la peinture sérieuse, a déclenché des controverses inouïes! Déjà que je ne pratiquais plus le noir et blanc, synonyme de photo artistique… Moi, je transgressais sans faire exprès. Puis, avec INRI, Serge Bramly et moi en avons pris plein la figure. Et maintenant il ne se passe pas une semaine où ces photos ne sont pas demandées pour illustrer un catéchisme. Elles seront bientôt accrochées dans la plus vieille église de Luca, en Toscane! Je venais sans doute trop tôt. Désormais, je suis un classique. Les réticences se sont éteintes, il ne reste que le travail.

Même par ces temps troublés?

J’entends souvent: «Peux-tu montrer ceci? Faut-il aller si fort?» Si je m’en étais préoccupée, je n’aurais rien bousculé. Il faut parfois lacer ses bottines de guerre, aller au combat. Et, de temps à autre, se mettre à l’abri, attendre que cela passe. Moi, ma vie est faite. Bon… je refuse de vivre dans le regret, ce serait trop vieillir. Surtout, il me semble que l’art sera toujours utile. Voyez les artistes, un Picasso par exemple, qui produit des chefs-d’œuvre absolus pendant la guerre d’Espagne. Aujourd’hui, il faut continuer malgré ceux qui dénient notre manière de vivre.

Quel poids a eu votre mentor des débuts, Helmut Newton?

Avec les années, j’ai compris ses critiques sévères. Je sortais en larmes de chez lui, étourdie par ses maquettes, impuissante face au monument. A tort, les gens le citent comme influence. Je fonctionne en total inverse. Il allait vers la femme-objet, sculptait avec luxuriance une statuaire. Mes modèles gardent leurs mots à dire. C’est une danse que nous dansons ensemble.

Le peintre Lucien Freud regrettait que ses modèles ne l’aiment pas. Vous, c’est le contraire?

Dans ces séances, j’ai vécu de grandes histoires d’amour qui ne duraient que trois heures. J’ai photographié les plus belles femmes du monde sans jamais les objectifier ou instrumentaliser. Elles peuvent se montrer craintives, c’est mon job de les apprivoiser. En rentrant dans mon studio, elles connaissent les règles du jeu.

Comment définir cette stratégie?

Le but ne consiste pas à être belle, au sens glamour, publicitaire, du terme. Et les femmes qui acceptent d’être mes modèles, le savent. Elles risquent la laideur mais dans cette fragilité, cette douleur même, émerge parfois une icône. Comme si tous les petits moments d’une journée mis ensemble – ces émotions dont nous parlions, peur, tristesse, joie, etc. – se trouvaient condensés en une image. (24 heures)

b1

b2

b3

b4

http://www.jedroot.com/photographers/bettina-rheims/portfolio-175/5620fbcf-eb2c-49dc-98dd-0fdb0a771fd0

Posté par jourstranquilles à 09:10 - Photographe - Photographie - Commentaires [0] - Permalien [#]

COP21

cob21

cop01

Posté par jourstranquilles à 08:56 - Visites - Salons - Reportages - Tourisme - Commentaires [0] - Permalien [#]

Extrait d'un shooting - salopette

DSCN3564

Posté par jourstranquilles à 08:56 - MES SHOOTINGS - Commentaires [0] - Permalien [#]

"T'inquiète ! Je me relève !"

Bonjour,

Je m'appelle Cyril Leclercq et je suis l'auteur de ce dessin.

Merci à ceux qui l'ont partagé. Je ne m'attendais pas à ce qu'il soit autant apprécié et qu'il ait pu toucher beaucoup de gens.

Je souhaitais juste préciser que cette Marianne à terre, molestée mais combative est un symbole d'une France piétinée mais qui se relève pour défendre des valeurs humaines de LIBERTÉ, d'ÉGALITÉ et de FRATERNITÉ.

Je ne souhaite pas qu'on utilise ce dessin à des fins politiques ou idéologiques... mais comme un témoignage, un soutien ou un hommage aux victimes de la barbarie.

Je ne doute pas que ce dessin sera récupéré et utilisé par des gens dont je ne partage pas les idées. C'est une chose que je ne peux pas contrôler. Mais au moins, ici, mes intentions seront claires.

12250029_10208473223334353_7511461724426540047_n

Vu sur Facebook

Posté par jourstranquilles à 08:54 - Attentat - Terrorisme - Commentaires [0] - Permalien [#]

Paul Anselin - ancien maire de Ploërmel

anselin

anselin01

anselin02

anselin03

anselin04

Article extrait du Télégramme

Voir mes précédents billets sur Ploërmel :

Une copie de la statue ploërmelaise du...      05/11/2014

Ploërmel : La Libre pensée contre la...          05/07/2014

Canonisation de Jean-Paul II 28/04/2014

Pour y accéder (après avoir noté les différentes dates) voir l'historique en cliquant sur le lien suivant : http://jourstranquilles.canalblog.com/archives/index.html 

Posté par jourstranquilles à 08:50 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Extrait d'un shooting - lingerie

lingerie (53)

Posté par jourstranquilles à 06:57 - MES SHOOTINGS - Commentaires [0] - Permalien [#]

Boulevard St Michel - pleine lune

DSCN0806

DSCN0808

DSCN0809

Posté par jourstranquilles à 04:56 - Divers - Commentaires [0] - Permalien [#]