Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

vendredi 28 avril 2017

Concorde Art Gallery - save the date

concorde art gallery

Posté par jourstranquilles à 19:00 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 24 mars 2017

Patrick Le Hec’h, Women’s light - jusqu'au 25 avril

concorde expo (1)

concorde expo (2)

concorde expo (3)

concorde expo (4)

concorde expo (5)

Parmi les systèmes artistiques qui déplacent les frontières invisibles de la pensée, en voici un où l’on trouvera l’une des sources de sens les plus révolutionnaires et les plus profondes de notre temps. Cet art méta réaliste, au croisement entre la photographie, l’informatique et la peinture, livre à notre sixième sens une nouvelle expérience du réel, bouleversante, où l’Univers entier, né dans l’ombre claire de la main d’une femme, entame sous nos yeux son expansion irréversible.

Un thème domine l’imaginaire de Patrick Le Hec’h : celui de la création. Création de la première étincelle de réalité. Création du monde. L’histoire merveilleuse à laquelle nous invite cet artiste bienveillant, donneur d’amour et de savoir, se passe donc avant la naissance de l’Univers physique. Avant le Big Bang. A cette époque inimaginable, où l’énergie n’existait pas encore, régnait en silence l’Information primordiale, rayonnement du sens cristallisé dans la topologie sphérique. C’est en cheminant sur le fil lumineux de son intuition que Patrick Le Hec’h nous donne à contempler la fabuleuse conjecture formulée par le mathématicien Poincaré il y a plus de cent ans : la forme fondamentale dans l’espace à trois dimensions à la rondeur simple et close de la sphère. Dotée de sa charge topologique invariante, elle concentre au-dessus de l’imago féminin le secret de l’Etre. La force créatrice et transcendante, celle qui a mis le feu aux équations, a donc la silhouette Platonicienne d’une femme.

Des milliards d’années plus tard, nous voici donc face à un nouveau courant de pensée, miroir de l’aube des temps. En fixant les œuvres de Patrick Le Hec’h, on y contemple des traversées d’éclairs radieux et des soleils d’ombres méditatives. Nous apparaît alors un art radicalement autre, porté très haut par la métaphysique et la poésie. L’image informatisée – informée – y devient centre de narration et symbole de la singularité initiale. Origine du secret de la vie. Dans le sillage technomancien du métaréalisme, le mouvement e-magiste est né. Patrick Le Hec’h, premier créateur d’e-mages, en écrit le manifeste en lettres de lumière.

Igor et Grichka Bogdanoff

Igor et Grichka Bogdanoff sont des animateurs et producteurs de télévision et essayistes français, adeptes de la vulgarisation scientifique et de la science-fiction.

Patrick Le Hec’h, Women’s light

Jusqu'au 25 avril 2017

Concorde Art Gallery

179 Boulevard Lefebvre

75015 Paris

France

http://www.concorde-art-gallery.com/expositions.html

concorde expo (6)

concorde expo (7)

concorde expo (8)

concorde

Posté par jourstranquilles à 06:19 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 20 mars 2017

Exposition à la Concorde Art Gallery

concorde expo (1)

concorde expo (2)

concorde expo (3)

concorde expo (4)

concorde expo (5)

concorde expo (6)

concorde expo (7)

concorde expo (8)

Patrick Le Hec’h, Women’s light

Jusqu'au 25 avril 2017

Concorde Art Gallery

179 Boulevard Lefebvre

75015 Paris

Posté par jourstranquilles à 07:39 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 12 mars 2017

Concorde Art Gallery - Exposition Patrick Le Hec'h - jusqu'au 25 avril 2017

patrick mirrors (1)

patrick mirrors (2)

patrick mirrors (3)

patrick mirrors (4)

patrick mirrors (5)

patrick mirrors (6)

Ci-dessus : Série "Mirrors"

Biographie

Patrick Le Hec'h débute sa formation académique à l'École d'Art Graphique Corvisart de Paris. A sa sortie il travaille quelque temps comme illustrateur et graphiste designer avant d’accepter la direction artistique d’une agence de communication. Inspiré par le romantisme et les surréalistes, on décèle dans ses premières créations l'ambiance des peintres visionnaires que sont : de Chirico, Tanguy, Bocklin, Delvaux et Magritte. Invité à présenter ses peintures dans des galeries parisiennes de renom : Avenue Matignon, rue du fg St Honoré, au Grand Palais, ainsi qu’à Monte Carlo, Cannes, Palm Beach, Chicago ou New York, son travail désormais reconnu, qui figure dans nombre de collections privées, lui vaudra des distinctions à l’occasion de manifestations artistiques majeures.

Dès ses débuts il pratique en parallèle la photographie, développant les infinies possibilités qu’offrent les nouvelles technologies en matière de graphisme et les instruments de création visuelle. Dès lors, son expérience artistique de peintre conjuguée à ses talents de photographe connaîtra un tournant décisif dans le développement de son œuvre.

Plusieurs thèmes dominent ses premières œuvres photographiques :

L'univers et sa création, le commencement des temps, le Big Bang -  série "Before the beginning" 

Le réchauffement climatique et ses conséquences - série  " Water World " -

Les prisons psychologiques, addictions et obsessions de nos contemporains -  série "Virtual Prisons" -

Les fenêtres sur le monde, dont la lumière vient éclairer subtilement des femmes lassives et voluptueuses- série "Light in shadow"

Sa mise en scène axée sur la lumière en alliance avec une recherche esthétique aboutie fait naître une « ambiance » envoûtante, immergeant le spectateur dans un univers « merveilleux » à forte puissance symbolique.

Fenêtre grande ouverte ou imaginaire et réel se confondent, le questionnement existentialiste s’impose d’emblée. Animées d’un souffle spirituel, les créations de Patrick Le Hec’h nous renvoient aux mystères de la mémoire première, au labyrinthe du danger des beautés illusoires et leur devenir vers des réalités absolues…

patrick virtual prisons (1)

patrick virtual prisons (2)

patrick virtual prisons (3)

Ci-dessus : Série "Virtual prisons"

http://artspace.typepad.fr/

 

http://www.concorde-art-gallery.com/galerie.html

Posté par jourstranquilles à 12:36 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 10 mars 2017

Concorde Art Gallery - vernissage ce soir

A concorde art gallery ce soir ! #exposition #arterotique #erotique #eropopart #popart #vectorart #paris #concordeartgallery

Une publication partagée par Thomas B. (@rockartwork) le 9 Mars 2017 à 23h34 PST

Posté par jourstranquilles à 20:09 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 9 mars 2017

Concorde Art Gallery

Posté par jourstranquilles à 20:56 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 4 mars 2017

Concorde Art Gallery - derniers jours exposition

Posté par jourstranquilles à 07:47 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 27 février 2017

Derniers jours - Concorde Art Gallery

http://jourstranquilles.canalblog.com/tag/art%20gallery

http://www.concorde-art-gallery.com/expositions.html

Posté par jourstranquilles à 19:42 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 18 février 2017

Actuellement à la Concorde Art Gallery

16583920_168260373677019_1987634491480342528_n

Posté par jourstranquilles à 09:34 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 1 février 2017

Actuellement à la Concorde Art Gallery : Adrienne Agosta et Marc Montezin

Adrienne Agosta (1)

Adrienne Agosta (2)

Adrienne Agosta (3)

Adrienne Agosta (4)

Adrienne Agosta et Marc Montezin

Photographe

C'est mon premier autoportrait, prise avec un déclencheur, celui qui a tout déclenché finalement, qui m'a donné envie par la suite de travailler sur des images de moi prises soit par des photographe ou par moi même en autoportrait.

Je ne suis pas narcissique mais je crois que quand on aime l'image, en étant soit même photographe, le plus simple est de se prendre comme modèle, de travailler autour, et de progresser. C'est ce que j'ai voulu faire. Je connais, je pense, mon corps et son expression mieux que personne et de le mettre sous la lumière est un jeu qui m'amuse.

Je fais de moi donc volontairement ma propre muse. Ce n'est pas facile d'oser, de me mettre à moitié nue, dans les deux sens. Mais dans en premier temps, je propose un travail autour d'Adrienne en collaboration, avec un autre photographe, ce qui est plus facile pour moi.

Posté par jourstranquilles à 07:42 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]