Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

mardi 9 janvier 2018

Souvenir d'enfance.... Photo prise à Auray - Morbihan

vous pouvez tous crever

Posté par jourstranquilles à 06:53 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 6 décembre 2017

Port de Saint Goustan - Auray

sat goustan

Posté par jourstranquilles à 08:02 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 1 novembre 2017

Auray - Pavillon d'en-bas. Un lieu d'exposition

IMG_1067

En le restaurant dans les années 1970, les époux Lemonnier avaient donné au Pavillon d'en-bas, ancien relais de poste, une nouvelle mission : permettre aux artistes et aux créateurs d'y exposer et de faire ainsi connaître leurs oeuvres. Après une pause au décès de son mari, Michèle Lemonnier a continué ce projet. Ce superbe bâtiment à colombages du XVIesiècle est aujourd'hui divisé en trois parties.

Le premier espace, côté rue du Château, est loué par la dentellière Sylvie Le Coz, qui fabrique notamment de petits rideaux bretons. Chez elle, on trouve aussi toute l'année les marines de Michel Alips et les céramiques de Christine Millard. « L'hiver, c'est très calme. J'en profite pour refaire mes stocks et participer aux marchés du terroir ».

Le second est occupé par un atelier-boutique « Ta vie en couleurs ». « La tortue papivore », Sylvie Serrain, innove autour du papier mâché et roulé tandis que Geneviève Rio, surnommée Melle Gigi, fabrique des doudous. « En projet pour cet hiver, des ateliers pour apprendre nos techniques aux adultes comme aux enfants ».

Cinq artistes l'été

Enfin, le dernier est loué pendant les six mois d'été à cinq artistes. Pendant encore quelques jours, jusqu'au 31 octobre, il est encore possible d'aller voir, au 26, rue Philippe-Vannier, le travail de la photographe Laurette Delplanque, des peintres Pascal Kestler, Isabelle Perronneau et Marie-Catherine Puget, et les empreintes de poissons réalisées sur soie avec des encres à huile par Marc Porrini.

« C'était la première fois que j'exposais à Auray, dans ce local parrainé par l'association Auray Pays d'Artiste (Apa). Il y a eu moins de ventes qu'espérées, mais pas mal de visites, surtout le week-end, et aucune remarque désagréable. Mais pas facile d'assurer une permanence. L'expérience a été positive, ça a été l'occasion de prendre des contacts avec les futurs clients, histoire de constituer un réseau », estime Pascal Kestler, dit Kelt.

« Nous avions déjà loué ce local à Michèle Lemonnier en 2013 et 2014. Ses fils nous ont proposé cet été une location saisonnière. Cela permet aux artistes de partager les frais », conclut Lucie Claire, présidente de l'Apa.

Posté par jourstranquilles à 07:51 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 18 septembre 2017

Auray. Né il y a 250 ans qui était Gabriel Deshayes ?

Si les Alréens connaissent le nom de Gabriel Deshayes, porté par une association et une école de la ville, très peu savent vraiment qui était l'homme. Ordonné prêtre sous la Révolution française, à Jersey, le curé fondateur de plusieurs congrégations religieuses dont les Frères de Ploërmel et les soeurs de Saint-Gildas commencent son sacerdoce dans la clandestinité. Né à Beignon (35) en 1767, il est nommé curé d'Auray en 1805, il y officiera durant 15 ans et rachètera la Chartreuse de Brec'h, avant d'être élu supérieur des congrégations des Pères Montfortains et des Filles de la Sagesse. Il s'installe alors à Saint-Laurent-sur-Sèvre, en Vendée, où il meurt en 1841.

Bâtisseur audacieux

À Auray, il laisse un héritage important marqué par une oeuvre de charité et d'enseignement auprès des plus pauvres et notamment des prisonniers, des enfants et des sourds. Ce précurseur pourrait être un homme d'aujourd'hui et son influence auprès des populations défavorisées et des plus fragiles reste d'actualité. C'est sa personnalité d'exception qui a poussé les membres de l'association « Les amis de Gabriel Deshayes » à fêter cette année le 250e anniversaire de sa naissance. Demain, MgrRaymond Centène, l'évêque de Vannes, présidera une grand-messe, à 11 h, à la basilique Sainte-Anne-d'Auray en l'honneur de celui que certains baptisent « Le Vincent de Paul de la Bretagne ». Après un moment festif, un montage vidéo permettra, à 15 h, de découvrir sa vie et son oeuvre, dans la salle Kériolet.

Béatification ?

Par ailleurs, une demande de procès en béatification de Gabriel Deshayes devrait être déposée. « Nous avions commencé les démarches mais il faut un postulateur pour porter la demande à Rome or nous en avions un mais il a été nommé évêque. Il ne peut donc plus jouer ce rôle. Nous attendons de trouver un autre prêtre postulateur pour continuer », assure le père Adrien Collet, président de l'association. Article de Véronique Le Bagousse

Posté par jourstranquilles à 04:12 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 14 août 2017

Auray - Matinée musicale. L'orgue s'invite au marché

Dans le but de faire découvrir l'impressionnant orgue de Saint-Gildas d'Auray, les Amis de l'orgue ont mis en place les concerts de l'été chaque lundi du 17 juillet jusqu'au 14 août. Dernière chance d'en profiter ce lundi !

L'association Les Amis de l'orgue de Saint-Gildas d'Auray, créée en 2010, a pour but de faire vivre cette pièce patrimoniale en la faisant connaître au plus large public.

Dans cette démarche, les concerts de l'été ont repris le 17 juillet et se poursuivent tous les lundis matin, jusqu'au 14 août. Lundi dernier, Jean-François Haberer à l'orgue, accompagné de Céline Jacob à la flûte à bec et au cornet à bouquin, ont interprété des morceaux de la musique baroque italienne associant ces trois instruments.

Michel Jézo ce lundi 14

Une matinée musicale très appréciée des nombreuses personnes réunies dans l'église Saint-Gildas. Lundi 14 août, pour le dernier récital, Michel Jézo s'installera face au majestueux clavier. Cet organiste, titulaire de la cathédrale de Vannes et de la basilique de Sainte-Anne-d'Auray, interprétera Brahms, Schumann et Mendelssohn.

Pratique : Église Saint-Gildas, le lundi, de 11 h 15 à 12 h.

Posté par jourstranquilles à 08:11 - Film, Théâtre, Spectacle, TV, Clip, Court métrage - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 8 août 2017

Galerie Jean Jacques Rio à Auray

rio01

rio02

rio03

rio04

rio05

rio06

http://www.galerie-jjrio.com/

Posté par jourstranquilles à 07:04 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 7 août 2017

Concert ce matin à l'Eglise St Gildas d'Auray

gil1

gil2

gil3

Posté par jourstranquilles à 17:01 - Film, Théâtre, Spectacle, TV, Clip, Court métrage - Commentaires [0] - Permalien [#]

Au marché d'Auray (ce matin)

mar1

mar2

mar3

Posté par jourstranquilles à 10:01 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 3 août 2017

Clocher de l'Eglise St Gildas à Auray - morbihan

077

Posté par jourstranquilles à 07:38 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 12 juillet 2017

AURAY - Urgences. L'accueil d'été à l'hôpital du Pratel rouvre ce jeudi

auray hopital

Article de Guillaume Hubert - Source : Le Télégramme

Pour répondre aux besoins estivaux, les urgences de l'hôpital du Pratel ouvrent du 13 juillet au 18 août. Un service essentiel pour décharger les urgences de Vannes, selon Thomas Maréchal, directeur du site.

« Un service de proximité souvent décisif l'été ». Thomas Maréchal, directeur du centre hospitalier Bretagne Atlantique, développe : « si quelqu'un fait une crise cardiaque sur un territoire excentré, comme la presqu'île de Quiberon, gagner une demi-heure de transport par rapport aux urgences de Vannes, ça peut tout changer ». D'où l'importance d'un service d'urgences à Auray, sans lequel celles de Vannes seraient engorgées l'été. « Nous avons déjà eu un mois de juin particulièrement soutenu au centre hospitalier de Vannes, avec 250 patients par jour durant la Semaine du golfe, contre 170 en hiver », justifie le directeur.

Près de 40 patients par jour

À l'hôpital du Pratel, presque 40 patients ont été traités chaque jour l'été dernier. « Sauf après le 15 août, où on a constaté une fréquentation plus faible. C'est notamment pour ça que nous fermons le 18 août cette année », explique Thomas Maréchal. Le service ouvre cette année deux jours plus tard et ferme trois jours plus tôt. Il assure que ces cinq jours d'accueil estival en moins par rapport à 2016 ne sont pas dus à des coupes budgétaires, mais à « une adaptation plus juste par rapport aux besoins de la population ».

Dix postes dont deux médecins

Les patients seront pris en charge de 9 h à 20 h, sauf pour les urgences les plus graves, transférées sur Vannes. Le personnel provient d'effectifs détachés du site vannetais.

Un recrutement de plusieurs contractuels a eu lieu au printemps. Principalement sur des postes d'infirmières, d'aides-soignants et de personnel d'entretien. Cette ouverture estivale est aussi un moyen de tester de futurs salariés permanents, pour le directeur de l'hôpital : « nous recrutons également dans le cadre de mutations. Chaque année, nous prenons en CDI à Vannes des contractuels qui ont prouvé leur qualité durant l'été à Auray ». Une sorte de phase test.

Le Smur et la Maison Médicale en renfort

Deux urgentistes sont présents chaque jour de 9 h à 20 h. En dehors des horaires d'ouverture, le Service mobile d'urgence et de réanimation (Smur) du Pratel reste mobilisé et accessible via le 15, comme toute l'année.

Pour les soins courants, la maison médicale du 45 avenue Wilson sera ouverte en semaine de 20 h à minuit, le samedi de 12 h à minuit et le dimanche de 8 h à 22 h.

« La proximité permet des transferts. Le rôle premier des urgences, c'est l'intervention rapide et la bobologie, pas les maux de tête. La maison médicale est là pour ça ». Chacun son rôle !

Posté par jourstranquilles à 05:52 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]