Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

lundi 18 septembre 2017

Auray. Né il y a 250 ans qui était Gabriel Deshayes ?

Si les Alréens connaissent le nom de Gabriel Deshayes, porté par une association et une école de la ville, très peu savent vraiment qui était l'homme. Ordonné prêtre sous la Révolution française, à Jersey, le curé fondateur de plusieurs congrégations religieuses dont les Frères de Ploërmel et les soeurs de Saint-Gildas commencent son sacerdoce dans la clandestinité. Né à Beignon (35) en 1767, il est nommé curé d'Auray en 1805, il y officiera durant 15 ans et rachètera la Chartreuse de Brec'h, avant d'être élu supérieur des congrégations des Pères Montfortains et des Filles de la Sagesse. Il s'installe alors à Saint-Laurent-sur-Sèvre, en Vendée, où il meurt en 1841.

Bâtisseur audacieux

À Auray, il laisse un héritage important marqué par une oeuvre de charité et d'enseignement auprès des plus pauvres et notamment des prisonniers, des enfants et des sourds. Ce précurseur pourrait être un homme d'aujourd'hui et son influence auprès des populations défavorisées et des plus fragiles reste d'actualité. C'est sa personnalité d'exception qui a poussé les membres de l'association « Les amis de Gabriel Deshayes » à fêter cette année le 250e anniversaire de sa naissance. Demain, MgrRaymond Centène, l'évêque de Vannes, présidera une grand-messe, à 11 h, à la basilique Sainte-Anne-d'Auray en l'honneur de celui que certains baptisent « Le Vincent de Paul de la Bretagne ». Après un moment festif, un montage vidéo permettra, à 15 h, de découvrir sa vie et son oeuvre, dans la salle Kériolet.

Béatification ?

Par ailleurs, une demande de procès en béatification de Gabriel Deshayes devrait être déposée. « Nous avions commencé les démarches mais il faut un postulateur pour porter la demande à Rome or nous en avions un mais il a été nommé évêque. Il ne peut donc plus jouer ce rôle. Nous attendons de trouver un autre prêtre postulateur pour continuer », assure le père Adrien Collet, président de l'association. Article de Véronique Le Bagousse

Posté par jourstranquilles à 04:12 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 14 août 2017

Auray - Matinée musicale. L'orgue s'invite au marché

Dans le but de faire découvrir l'impressionnant orgue de Saint-Gildas d'Auray, les Amis de l'orgue ont mis en place les concerts de l'été chaque lundi du 17 juillet jusqu'au 14 août. Dernière chance d'en profiter ce lundi !

L'association Les Amis de l'orgue de Saint-Gildas d'Auray, créée en 2010, a pour but de faire vivre cette pièce patrimoniale en la faisant connaître au plus large public.

Dans cette démarche, les concerts de l'été ont repris le 17 juillet et se poursuivent tous les lundis matin, jusqu'au 14 août. Lundi dernier, Jean-François Haberer à l'orgue, accompagné de Céline Jacob à la flûte à bec et au cornet à bouquin, ont interprété des morceaux de la musique baroque italienne associant ces trois instruments.

Michel Jézo ce lundi 14

Une matinée musicale très appréciée des nombreuses personnes réunies dans l'église Saint-Gildas. Lundi 14 août, pour le dernier récital, Michel Jézo s'installera face au majestueux clavier. Cet organiste, titulaire de la cathédrale de Vannes et de la basilique de Sainte-Anne-d'Auray, interprétera Brahms, Schumann et Mendelssohn.

Pratique : Église Saint-Gildas, le lundi, de 11 h 15 à 12 h.

Posté par jourstranquilles à 08:11 - Film, Théâtre, Spectacle, TV, Clip, Court métrage - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 8 août 2017

Galerie Jean Jacques Rio à Auray

rio01

rio02

rio03

rio04

rio05

rio06

http://www.galerie-jjrio.com/

Posté par jourstranquilles à 07:04 - Expositions - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 7 août 2017

Concert ce matin à l'Eglise St Gildas d'Auray

gil1

gil2

gil3

Posté par jourstranquilles à 17:01 - Film, Théâtre, Spectacle, TV, Clip, Court métrage - Commentaires [0] - Permalien [#]

Au marché d'Auray (ce matin)

mar1

mar2

mar3

Posté par jourstranquilles à 10:01 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 3 août 2017

Clocher de l'Eglise St Gildas à Auray - morbihan

077

Posté par jourstranquilles à 07:38 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 12 juillet 2017

AURAY - Urgences. L'accueil d'été à l'hôpital du Pratel rouvre ce jeudi

auray hopital

Article de Guillaume Hubert - Source : Le Télégramme

Pour répondre aux besoins estivaux, les urgences de l'hôpital du Pratel ouvrent du 13 juillet au 18 août. Un service essentiel pour décharger les urgences de Vannes, selon Thomas Maréchal, directeur du site.

« Un service de proximité souvent décisif l'été ». Thomas Maréchal, directeur du centre hospitalier Bretagne Atlantique, développe : « si quelqu'un fait une crise cardiaque sur un territoire excentré, comme la presqu'île de Quiberon, gagner une demi-heure de transport par rapport aux urgences de Vannes, ça peut tout changer ». D'où l'importance d'un service d'urgences à Auray, sans lequel celles de Vannes seraient engorgées l'été. « Nous avons déjà eu un mois de juin particulièrement soutenu au centre hospitalier de Vannes, avec 250 patients par jour durant la Semaine du golfe, contre 170 en hiver », justifie le directeur.

Près de 40 patients par jour

À l'hôpital du Pratel, presque 40 patients ont été traités chaque jour l'été dernier. « Sauf après le 15 août, où on a constaté une fréquentation plus faible. C'est notamment pour ça que nous fermons le 18 août cette année », explique Thomas Maréchal. Le service ouvre cette année deux jours plus tard et ferme trois jours plus tôt. Il assure que ces cinq jours d'accueil estival en moins par rapport à 2016 ne sont pas dus à des coupes budgétaires, mais à « une adaptation plus juste par rapport aux besoins de la population ».

Dix postes dont deux médecins

Les patients seront pris en charge de 9 h à 20 h, sauf pour les urgences les plus graves, transférées sur Vannes. Le personnel provient d'effectifs détachés du site vannetais.

Un recrutement de plusieurs contractuels a eu lieu au printemps. Principalement sur des postes d'infirmières, d'aides-soignants et de personnel d'entretien. Cette ouverture estivale est aussi un moyen de tester de futurs salariés permanents, pour le directeur de l'hôpital : « nous recrutons également dans le cadre de mutations. Chaque année, nous prenons en CDI à Vannes des contractuels qui ont prouvé leur qualité durant l'été à Auray ». Une sorte de phase test.

Le Smur et la Maison Médicale en renfort

Deux urgentistes sont présents chaque jour de 9 h à 20 h. En dehors des horaires d'ouverture, le Service mobile d'urgence et de réanimation (Smur) du Pratel reste mobilisé et accessible via le 15, comme toute l'année.

Pour les soins courants, la maison médicale du 45 avenue Wilson sera ouverte en semaine de 20 h à minuit, le samedi de 12 h à minuit et le dimanche de 8 h à 22 h.

« La proximité permet des transferts. Le rôle premier des urgences, c'est l'intervention rapide et la bobologie, pas les maux de tête. La maison médicale est là pour ça ». Chacun son rôle !

Posté par jourstranquilles à 05:52 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 8 juillet 2017

Sénat. Michel Le Scouarnec laisse la place

auray

Michel Le Scouarnec va laisser son fauteuil de sénateur à la rentrée.

En septembre prochain les grands électeurs investis en fin de semaine dernière lors des conseils municipaux se prononceront sur les trois sénateurs à élire pour représenter le Morbihan. Michel Le Scouarnec n'en fera pas partie. Il s'apprête à laisser la place, après ce dernier mandat... On dira contrasté

C'est une grande page d'histoire locale qui va se tourner en septembre prochain. Michel Le Scouarnec, après 28 années ininterrompues de mandat, va se retrouver sans fonction électorale. « J'avais déjà dit qu'après 65 ans, il était évident que je ne devais plus me présenter », sourit l'ancien maire d'Auray et bientôt ancien sénateur. « Je n'ai pas vraiment réfléchi à la suite... Il y a la famille d'abord. Mais je vais certainement m'investir dans une ou plusieurs associations, certainement avec mon épouse... Il est temps qu'on puisse s'impliquer ensemble... ».

Difficiles débuts

Toujours aussi passionné par le combat politique au sens noble du terme et par la vie de la cité, Michel Le Scouarnec va quitter le Sénat avec quelques regrets teintés d'amertume. « Je me suis senti plus utile à la population comme maire qu'au Sénat », avoue-t-il sans qu'on le pousse. « On passe beaucoup trop de temps sur des sujets qui, au final, ne sont pas écoutés ». Pragmatique et à l'écoute des besoins de la population pendant sa période en mairie d'Auray, Michel Le Scouarnec a découvert un autre monde, dans les coursives et les bancs du Sénat. « Je me souviens d'un débat sur l'école maternelle avec Luc Chatel... Cela avait été très, très dur. C'était ma première vraie intervention dans l'hémicycle. À minuit. On va dire que je n'avais pas vraiment été préparé à ce qui m'attendait. La scolarisation des enfants de maternelle et de moins de 3 ans était évoquée. J'étais alors dans la Majorité de gauche. L'opposition n'était pas d'accord et affirmait que rien n'était budgété. Il y a eu une suspension de séance. C'était un vrai bazar. On ne savait pas si on allait reprendre. Il m'a été demandé de faire un rappel au règlement, quelque chose auquel personne ne m'avait préparé... Après, toutes mes interventions ont été faciles. C'est comme si j'avais commencé par un col dans le Tour de France avec une série de plats à suivre ».

« Qu'est-ce qu'on a vraiment fait bouger ? »

Au-delà des mots, on sent se dessiner chez Michel Le Scouarnec une déception après ces six années passées au coeur de ce rassemblement d'élus qui apprennent à se connaître, viennent d'environnements et de territoires différents, n'ont pas obligatoirement les mêmes objectifs et les mêmes attentes. « Cela a été très dur au départ. J'ai toujours apprécié les relations humaines et j'ai toujours pensé au territoire plus qu'au parti auquel j'adhérais. Il faut le dire : je ne suis pas un spécialiste du combat politique ». Les luttes de pouvoir et d'appareils, pas vraiment la tasse de thé de l'Alréen. Il préfère faire bouger les choses pour la population. Mais là aussi, frustration : « Qu'est-ce qu'on a fait évoluer pour la population pendant six ans ? Très peu de choses. Un document fort sur le dopage ? Oui, mais est-ce que cela a réglé le problème en France ? On peut en douter », soupire-t-il avec sa franchise habituelle, qu'on imagine désarmante dans certains cénacles parisiens. « L'impression de ne pas avoir été écouté par les différents ministres auxquels je posais des questions me restera ».

À y relire à deux fois, l'image d'un homme politique usé se dessine. Mais c'est bien mal connaître Michel Le Scouarnec. Car au moment de refermer son passage au Sénat, l'homme fort de la politique alréenne de ces 30 dernières années préfère conclure sur le positif : « Nous avons fait de belles choses sur le travail saisonnier notamment, sur nos propositions sur l'expérimentation dans les dents creuses, même si cela devra encore repasser dans les mois qui viennent au Sénat... De nombreux maires sont venus me remercier pour ce combat des dents creuses. J'ai fait des rapports sur la pêche, sur les gens du voyage. J'ai rencontré beaucoup de monde, j'ai reçu un millier de personnes durant ces six années, proposé 262 questions écrites et 18 orales pour les séances particulières... Même la réserve parlementaire, à laquelle j'étais plutôt hostile, car j'assimilais cela à du clientélisme, a servi la population en établissant des liens encore plus forts et en donnant un coup de pouce important à certaines petites communes... ». Michel Le Scouarnec va donc passer la main. Il restera un observateur attentif du paysage politique en cours de renouvellement. « Il ne faut pas que les mêmes partis dominent les deux assemblées pour que le débat démocratique demeure. J'espère que la gauche continuera à se faire entendre. On a besoin de ça ».

Posté par jourstranquilles à 06:40 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 29 juin 2017

Gare. Auray sur son 31 pour accueillir les premiers passagers de la LGV

Dimanche 2 juillet, les premiers voyageurs de la Ligne grande vitesse seront accueillis. Dégustations, animations musicales, jeu concours... tous les habitants sont invités à 16 h pour organiser une haie d'honneur et accueillir les passagers les #plusrapidedelouest !

Ses plages, sa presqu'île, ses monuments, ses mégalithes... La carte postale est connue de tous. Le pays d'Auray sait aussi recevoir et bénéficie d'un très bon niveau d'accueil. Pour le démontrer, la communauté de communes, le Pays d'Auray et l'office de tourisme en appellent aux habitants et aux associations pour participer, le dimanche 2 juillet à 16 h, à une grande haie d'honneur et accueillir, dans un esprit de fête et de partage, les premiers usagers de la Ligne grande vitesse (LGV). Qui devraient être de plus en plus nombreux dans les années qui viennent. « Avec l'arrivée de la Ligne à grande vitesse, la gare d'Auray n'est désormais plus qu'à 2 h 40 de Paris (contre 3 h 10 auparavant). Les études montrent que le nombre de voyageurs devrait augmenter de 93 % d'ici 2030 », rappelle Fabrice Robelet, premier vice-président d'Auray Quiberon Terre Atlantique.

Musique et dégustations

Ce jour, la gare fera le plein d'animations de 13 h 30 à 20 h 30. Des concerts sont programmés à partir de 13 h 30. Le parvis de la gare sera ainsi animé par Spontus (13 h 30 à 14 h 15 puis 15 h 30 à 16 h 30) et Zygomates (entre 17 h et 20 h).

En partenariat avec le groupement d'agriculteurs bio du Morbihan (Gab 56) et le comité régional de conchyliculture (CRC), les producteurs du pays d'Auray se mobiliseront et proposeront une dégustation d'huîtres, tisanes, cidres, jus, plantes aromatiques et autres produits locaux bio. L'occasion de valoriser les savoir-faire et les circuits courts à travers des échanges simples et un quiz.

De son côté, l'office de tourisme intercommunal distribuera à chaque voyageur le programme des grandes manifestations qui se dérouleront sur l'ensemble du territoire du 1 er au 17 juillet, ainsi que le guide « Nautisme en pays d'Auray » qui recense l'ensemble des clubs et associations nautiques du territoire.

Concours du #plusrapidedelouest

De plus, afin de souligner le gain de temps entre Paris et Auray, l'office de tourisme lancera le concours du #plusrapidedelouest, campagne de communication virale. En effet, le 2 juillet, des cartes postales représentant sept lieux emblématiques du territoire seront distribuées aux voyageurs qui descendent du train. Les deux premiers qui posteront une photo d'un de ces sept paysages assortie du hashtag #plusrapidedelouest se verront offrir un séjour en thalasso (Carnac ou Quiberon).

L'opération #plusrapidedelouest sera prolongée tout au long de l'été avec la désignation d'un gagnant par semaine et de nombreux autres lots à gagner dont des traversées pour les îles.

Le Tire-bouchon entre en gare

L'office de tourisme et ses partenaires organiseront également, chaque jour, des animations au sein même du Tire-bouchon assurant la liaison entre Auray et Quiberon : un moyen original de répondre aux questions de nos visiteurs et promouvoir les animations et activités estivales de notre destination.

À partir du 1 erjuillet, la région Bretagne et Gares & connexions montent, dans dix gares bretonnes, une boutique éphémère aux couleurs de la campagne d'attractivité « Passez à l'Ouest » pour valoriser les produits régionaux, dont La Trinitaine.

Pratique

Concours : plus d'infos sur bit.ly/PlusRapideDelOuestEnBaieDeQuiberon

 

Posté par jourstranquilles à 06:52 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 18 juin 2017

Port de Saint Goustan - Auray

saint goustan

igloo

igloo2

Posté par jourstranquilles à 17:05 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]