Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

lundi 20 novembre 2017

Extrait d'un shooting - portrait

DSC_2566-ANIMATION

Posté par jourstranquilles à 06:36 - MES SHOOTINGS - Commentaires [0] - Permalien [#]

Extrait d'un shooting

DSC_2340-COLLAGE

Posté par jourstranquilles à 06:12 - MES SHOOTINGS - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 18 novembre 2017

Extrait d'un shooting - fétichisme

DSC_0039

DSC_0144

DSC_0153

DSC_0156

Posté par jourstranquilles à 08:07 - MES SHOOTINGS - Commentaires [0] - Permalien [#]

Extrait d'un shooting - lingerie (gif animé)

DSC_2510-ANIMATION

Posté par jourstranquilles à 07:36 - MES SHOOTINGS - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 17 novembre 2017

Extrait d'un shooting - nu assis

DSC_2652

DSC_2653

DSC_2656

DSC_2659

Posté par jourstranquilles à 07:36 - MES SHOOTINGS - Commentaires [0] - Permalien [#]

Extrait d'un shooting - prisonnier (gif animé)

DSC_2823-ANIMATION

Posté par jourstranquilles à 07:15 - MES SHOOTINGS - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 16 novembre 2017

Extrait d'un shooting - GIF animé

DSC_2390-ANIMATION

DSC_2427-ANIMATION

Posté par jourstranquilles à 06:05 - MES SHOOTINGS - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 15 novembre 2017

Extrait d'un shooting - dionysos

DSC_2003

Posté par jourstranquilles à 07:37 - MES SHOOTINGS - Commentaires [0] - Permalien [#]

Extrait d'un shooting - fétichisme

DSC_0077

DSC_0179

Posté par jourstranquilles à 00:31 - MES SHOOTINGS - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 12 novembre 2017

Extrait d'un shooting - transgenre - « Zone Interdite » Ceux et celles qui ont - ou qui veulent - changer de sexe...

DSC_0935

DSC_0941

DSC_0992

DSC_0995

DSC_0996

DSC_0999

DSC_1001

M6. Zone Interdite change de genre

Claire Steinlen - le Monde

« Zone Interdite » consacre ce soir (12 novembre) son magazine à ceux et celles qui ont - ou qui veulent - changer de sexe, en tout cas de genre. Un phénomène de plus en plus médiatisé, traité ici avec des témoignages, sans pathos.

« Quand je suis née, j'étais déjà une femme », explique Laura. Cette brune de 25 ans, qui vit près de Rennes dans un petit village, a fait sa transition (c'est le terme consacré pour passer d'un sexe à l'autre), après un parcours pas si compliqué. « Je dirais même que mon parcours fut aisé et véloce, mais j'ai conscience d'être très chanceuse », explique la jeune femme, qui a cependant dû se battre contre les préjugés, contre sa famille... Elle a lancé une chaîne YouTube, pour expliquer le processus : aller voir un psychiatre, prendre des hormones, se lancer ou non dans une opération, ou annoncer la nouvelle avec l'homme qui partage sa vie depuis six ans... Aujourd'hui, elle a changé son prénom sur ses papiers d'identité, mais pas encore de genre. « J'attends avec impatience le petit F comme femme sur ma carte d'identité », raconte Laura, qui a toujours peur, en donnant son passeport « qu'on pense que j'ai volé celui de quelqu'un »...

Légèreté

M6 consacre ce soir son magazine de « Zone Interdite » (1), produit par Bernard de la Villardière, à ce phénomène qui concerne environ 15.000 individus en France. Mais en confiant les rênes de ce documentaire à la journaliste Clarisse Verrier, qui s'est spécialisée dans les sujets de société, la chaîne s'assure que le thème sera traité avec doigté.

« L'idée n'est pas de tomber dans la compassion dégoulinante et de dire que c'est dur, mais d'apporter un peu de légèreté et d'être du côté de la vie. On a croisé beaucoup de destins, de parcours, on nous a beaucoup demandé si c'était une mode, d'être transgenre », commente la journaliste. « Mais on s'est dit que le regard de la société pouvait aussi changer grâce à ce type de reportages. Beaucoup de médecins sont à l'écoute, et la France change réellement sur le sujet. On a réussi aussi à casser quelques clichés ».

Je suis mon corps

Témoin, Arnaud, 37 ans, « transitionné » qui a un fils de 3 ans, Arthur, et travaille dans la police. Son père, pédopsychiatre, a toujours refusé qu'il devienne un garçon, malgré la souffrance de l'enfant. « C'est la police qui m'a servi de famille », explique-t-il. « Pour la première fois, un reportage nous permet d'expliquer que je ne suis pas né dans le mauvais corps comme on l'entend souvent. C'est que je SUIS mon corps, si vous voyez la différence ».

Isaac, 14 ans, est lui très soutenu par sa famille, ce qui est rarement le cas. « Je compte les gens qui m'appellent Isaac plutôt que par mon ancien prénom, ça veut dire que la personne me soutient », dit le jeune garçon. Enfin, Cédric, qui vit comme Laura dans la campagne bretonne, n'ose pas en parler avec ses parents « de peur de les décevoir ». Il vit aujourd'hui dans un foyer.

Les mentalités changent

Les mentalités évoluent. Aujourd'hui, on ne parle plus de transsexuels, mais de transgenres, et de nombreuses séries ont changé le regard des plus jeunes, comme « Transparent », ou « Hit and Miss ». Même TF 1 a franchi le pas avec « Louis(e) » qui n'était pas une réussite de finesse mais avait l'avantage d'aborder le sujet de front et avec un public plus large que des séries plus justes mais souvent confidentielles.

Les institutions évoluent aussi. Depuis 2016, plus besoin de passer devant un juge pour le changement de sexe, la mairie est la seule à trancher pour le nouveau prénom et très souvent elle dit oui.

Pour Cédric, la fac de Rennes a validé sans hésiter son inscription sous le prénom qu'il s'est choisi. Dans l'Éducation nationale, cela reste du cas par cas. Mais tout bouge : de nombreux pays - la Norvège, Malte... - se sont positionnés pour laisser ouverte l'autodétermination des personnes.

(1) Magazine « Zone Interdite » : « Être fille ou garçon, le dilemme des transgenres. » Ce soir à 21 h sur M6.

Posté par jourstranquilles à 07:52 - MES SHOOTINGS - Commentaires [0] - Permalien [#]