Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

lundi 19 mars 2018

In memorem : Anne de Bretagne - son cœur à Nantes

DSCN6602

DSCN6603

DSCN6604

DSCN6605

Photos ci-dessus J. Snap - Photos prises au Musée Dobrée à Nantes

Avant son décès, Anne de Bretagne avait émis le souhait que son coeur soit enterré à Nantes, « en son pays et duché de Bretagne ». Cette partition du corps n'a rien d'exceptionnel à l'époque chez les princes. Il permet au contraire de multiplier les pratiques funéraires et donc, de rehausser le prestige du défunt. Pour accueillir la relique royale, deux orfèvres de Blois, Pierre Mangot et François Jacques réalisent un petit chef-d’œuvre artistique en moins de quinze jours. Ce « vaisseau d'or » constitue encore aujourd'hui l'une des pièces principales des collections du musée Dobrée à Nantes.

Escorté par Philippe de Montauban, fidèle parmi les fidèles de la duchesse Anne et chancelier de Bretagne, le cœur arrive à Nantes par bateau, le 13 mars. Plusieurs cérémonies sont organisées dans la capitale du duché, sans le faste de celles de Paris et Saint-Denis. Puis le cœur est placé dans le tombeau des parents d'Anne, François II et Marguerite de Foix, l'un des plus beaux monuments de la Renaissance bretonne, aujourd'hui visible dans la cathédrale de Nantes.

Posté par jourstranquilles à 06:00 - In memorem - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire