Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

mardi 4 novembre 2014

BRETAGNE : Sauvetage en mer : le SOS du président de la SNSM

Xavier de la Gorce est très inquiet. Six départements ont supprimé leurs subventions à la Société nationale de sauvetage en mer. Quant à l’État, il fait le minimum pour ce service public assuré par des bénévoles.

« Je lance une fusée rouge pour alerter sur nos difficultés. En faisant disparaître la compétence générale, qui permettait aux départements de nous aider, la réforme territoriale nous met en grand danger » , avertit Xavier de la Gorce.« Six d’entre eux nous ont déjà fait savoir qu’ils ne pouvaient plus continuer à nous aider », sans que le président de la SNSM ne précise lesquels. Baisse des dotations de l’État, inflation des budgets des affaires sociales, les conseils généraux taillent dans les subventions.« Attention » , prévient le représentant de cette société de marins bénévoles de 150 ans d’âge :« Si je n’ai plus les moyens d’assurer leur fonctionnement en toute sécurité, pour les sauveteurs et les personnes que nous assistons, je pourrais être amené à suspendre l’activité de certaines stations de sauvetage. » On imagine le tollé sur la côte.« Certes, mais on ne peut pas dépenser l’argent que l’on n’a pas ! »

« Inégalité de traitement »

Les ressources de la SNSM sont majoritairement d’origine privée. Dons individuels, mécénats de grandes entreprises, legs et frais de remorquage en cas de sauvetage des personnes, représentent 75 % du budget de l’association.« 17 % sont versés par les collectivités locales » . L’État, lui, abonde de 2,3 millions d’euros, soit 8 % des revenus de la SNSM.« Estce raisonnable ? », interroge Xavier de la Gorce.« Le sauvetage en mer est une mission de service public » ,rappelle-t-il, espérant convaincre le Premier ministre, dont il va rencontrer le cabinet, la semaine prochaine, de doubler au moins sa mise.« Je suis inquiet de ce qui se prépare. On aurait pu imaginer qu’on nous associe aux réflexions » ,déplore le président de l’association.« Nous ne pourrons pas nous contenter de demi-mesures. » Du genre, compétence facultative rajoutée à la va-vite dans le cadre de la réforme territoriale.« Le risque est grand de voir se développer une inégalité de traitement du sauvetage en mer sur le littoral », selon qu’un conseil général décidera, ou non, de soutenir la SNSM.« Nous avons besoin de pérenniser nos investissements pour continuer à former nos équipages et investir dans des bateaux mieux adaptés. » La SNSM a déjà engagé un vaste plan de recalibrage de ses moyens.« On ne remplace pas forcément une vedette par une vedette selon les besoins de chaque station. » Mais les marges d’économies sont étroites. Un courrier vient d’être expédié à l’ensemble des parlementaires, députés et sénateurs, pour qu’ils prennent la mesure de l’urgence à trouver une solution.« On ne peut pas mener une politique de gribouille quand on parle de sécurité en mer ! » Cela ressemble à un coup de gueule, mais la cause est bonne. Article de Jean-Pierre BUISSON.

sod

Posté par jourstranquilles à 07:55 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 3 novembre 2014

Visite du pape : votez Sainte-Anne-d’Auray !

François se rendra en France en 2015. Une page Facebook invite à voter pour des lieux qui pourraient l’accueillir. Dont Sainte-Anne.

En octobre dernier, le Saint-Siège a annoncé une visite apostolique du pape François en France en 2015. Sans en préciser la date ni le programme.« Dîtes nous où vous souhaiteriez voir le Pape François s ’arrêter lors de sa visite en France en 2015 ! » Sur Facebook, la page « Visite du Pape François en France » invite les internautes à voter pour vingt sites religieux susceptibles de l’accueillir. Pour cela, il faut liker (cliquer j’aime) sur la photo de votre choix. Parmi ces lieux, on retrouve notamment la grotte de Marie Immaculée à Lourdes, la basilique Sainte Thérèse de Lisieux, le sanctuaire du Mont Saint-Michel. Mais aussi le sanctuaire de Sainte-Anne-d’Auray, qui accueille le plus grand pèlerinage de Bretagne, le 26 juillet.

Sainte-Anne neuvième

Les votes ont débuté le 24 octobre. Pour l’instant, le sanctuaire de Notre Dame de Rocamadour, la basilique Sainte Thérèse de Lisieux et la grotte de Marie Immaculée à Lourdes font la course en tête. Le sanctuaire de Sainte-Anne-d’Auray est en neuvième position. Cette page Facebook est réalisée en partenariat avec la Conférence des évêques de France. Les administrateurs s’engagent« à faire remonter les trois lieux les plus likés au secrétariat du Saint Père. » De quoi inciter les Bretons à voter pour Sainte Anne-d’Auray. Article de David DUPRÉ.

Posté par jourstranquilles à 07:53 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 2 novembre 2014

Erdeven : Les menhirs ont fait trembler les enfants

erdeven halloween

Vendredi, l’office du tourisme a organisé les Menhirs de Halloween, un événement désormais rituel qui a pris de l’ampleur :« Le comité des fêtes a participé pour la première fois à l’accueil des enfants et des parents, assure Pierrick Lofficial, président de l’office du tourisme. De nouveaux bénévoles se sont investis. Des parents ont joué le jeu en se déguisant. Ils ont vraiment tous assuré la réussite de l’événement. » Dans l’après-midi, les balades contées ont attiré une quarantaine d’enfants pour chacune des deux promenades. Et le chemin de l’horreur a vu défiler 90 bambins, accompagnés tout de même par des mamans :« Les enfants étaient rassurés par la présence des mamans, tandis que les papas, cachés dans le chemin, surgissaient pour leur faire peur » ,précise Pierrick Lofficial. 

Posté par jourstranquilles à 06:34 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 25 octobre 2014

Erdeven. Soirée magique pour 650 visiteurs aux menhirs illuminés

Vendredi soir, 650 personnes ont participé à la première Skedanoz (nuit scintillante), proposée dans les champs de mégalithes d'Erdeven (Morbihan). Skedanoz (nuit scintillante) a séduit vendredi soir environ 650 personnes, venues découvrir sous un autre jour les champs de mégalithes d'Erdeven. Placés au pied de chaque menhir, des "lugstones" (pierres de lumière) les éclairent au passage des visiteurs. Une idée initiée par quatre étudiants de l'école d'architecture de Nantes, avec Paysages de mégalithes. Cette installation géante éphémère est proposée gratuitement au public ce samedi soir également. Elle est complétée par l'intervention d'un conteur, Rémy Cochen, et d'un médiateur du musée de préhistoire de Carnac, Cyrille Chaigneau. Tous deux évoquent l'histoire de ces mégalithes.

Pratique. Skedanoz, alignements de Kerzerho, à Erdeven, ce samedi 25 octobre de 19 h à 23 h. Gratuit. Histoire des Géants de Kerzerho : quatre séances par soir. Il est conseillé de s'inscrire sur : contact@megalithes-morbihan.fr

erd01

erd02

soiree-magique-pour-650-visiteurs-aux-menhirs-illumines

Posté par jourstranquilles à 20:23 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sur la Barre d’Étel, leur bateau chavire et coule

etel barre

Ingouvernable, à la dérive, pris dans la houle, le bateau de trois pêcheurs plaisanciers a sombré dans les rouleaux de la barre. Une zone de hauts-fonds, aux courants puissants, qui était interdite de navigation hier.

« Nous avons appareillé vers 8 h pour une partie de pêche au bar », témoigne l’un des trois rescapés d’un chavirage qui aurait pu virer au drame hier à la barre d’Étel (Morbihan). Embarqués sur un pêche promenade de location, trois amis pêcheurs font route vers la barre. Le vent ne dépasse pas les 25 km/h, mais la houle est forte. Trop forte.« Une vague nous a soulevés, raconte l’un des pêcheurs.Nous avons tenté de contre-braquer. La barre s’est bloquée, le bateau est devenu ingouvernable. » L’embarcation part à la dérive en direction de la fameuse barre, alors que les signaux du sémaphore sont au rouge, interdisant l’accès à la zone.« Si nous avons franchi la barre, ce n’était pas intentionnel, nous respections la signalisation mais la situation en a décidé autrement. » Vers 9 h 30, pris dans l’étau de la houle, le bateau se retourne subitement, plongeant ses trois occupants à la mer.« Nous nous sommes accrochés à la coque avant qu’il ne coule. Par chance, j’ai réussi à composer le 18 de mon portable qui n’a miraculeusement pas pris l’eau. Et puis, assure le rescapé,nous portions nos gilets de sauvetage. De nombreux pêcheurs étaient aux alentours ».

Chaotique

Ce sont eux qui vont porter assistance aux trois naufragés, rejoints par une vedette SNSM, un semi-rigide des pompiers et l’hélicoptère de la sécurité civile. Souffrant d’hypothermie, l’un des pêcheurs a été transporté au centre hospitalier de Vannes. À Étel tôt hier matin, la SNSM était sur le pont.« La houle n’annonçait rien de bon, c’était chaotique », raconte Yvon Le Visage, patron de la vedette SNS 25 d’Etel, qui a récupéré le bateau dans l’après-midi.On sent les choses, et la barre d’Etel reste la barre d’Etel… Quand on a vu l’équipage partir vers la barre, on s’est dit que ce bateau-là ne tiendrait pas longtemps la mer. On avait raison. Une heure après il coulait dans la zone la plus dangereuse. Au milieu des rouleaux. Ils ont eu beaucoup de chance. Je ne crois pas que ces gars-là reprennent la mer de sitôt …» Article de Pierre WADOUX.

Posté par jourstranquilles à 08:29 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 23 octobre 2014

Erdeven : l’élite du kitesurf au championnat de France

Ouvert mardi, le championnat de France se poursuit à Erdeven jusqu’à dimanche. Les 60 compétiteurs doivent, comme au surf, se mesurer aux plus belles vagues, sur quatre catégories : junior, féminine, open et vétéran. On y attend notamment le Cap-verdien Mitu Monteiro, kitesurfeur professionnel. En marge des compétitions, des concerts, des tests de stand up paddle. Dimanche, le camping de Kerhillio accueille également des démonstrations de pilotage de cerf-volant. Les enfants pourront s’initier au cerf-volant lors d’un atelier de fabrication. Les plus grands, encadrés par des bénévoles diplômés, pourront s’essayer au pilotage de cerf-volant de traction.

Jusqu’à dimanche, championnat de France de kitesurf, plage de Kerhilio à Erdeven, chaque jour jusqu’à 18 h.

Posté par jourstranquilles à 07:41 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 22 octobre 2014

Combien de cantons dans le Pays d’Auray ?

j11

Repères

Combien de cantons dans le Pays d’Auray ?

En mars prochain, la réforme territoriale va entraîner une redéfinition de la carte des cantons. Dans le pays d’Auray, ils passeront de cinq à trois : les cantons de Belle-Ile et de Belz seront absorbés dans le canton de Quiberon. Ce dernier passera de sept à seize communes. Celui de Pluvigner débordera désormais dans le pays de Lorient. Il comptera onze communes contre cinq auparavant. Celui d’Auray est amputé du Bono et de Plougoumelen. Il sera désormais composé de sept communes.

Quels seront ces nouveaux cantons ?

Auray : Auray, Crac’h, Locmariaquer, Plumergat, Pluneret, Saint-Philibert, Sainte-Anne-d’Auray ;Pluvigner :Brandérion, Brec’h, Camors, Gâvres, Landaul, Landévant, Merlevenez, Nostang, Plouhinec, Pluvigner, Sainte-Hélène ;Quiberon : Bangor, Belz, Carnac, Erdeven, Etel, Hœdic, Île d’Houat, Locmaria, Locoal-Mendon, Le Palais, Ploemel, Plouharnel, Quiberon, Saint-Pierre-Quiberon, Sauzon, La Trinité-sur-Mer.

Quand auront lieu les élections ?

Elles se dérouleront les dimanches 22 et 29 mars 2015. Elles ne s’appelleront plus élections cantonales mais élections départementales. Les conseillers généraux élus en 2008 et en 2011 seront remplacés par des conseillers départementaux. Ils seront élus pour six ans.

Quel est le mode de scrutin ?

Pour chaque canton, un binôme (femme-homme) - qui compte aussi un binôme femme-homme en suppléant - est élu au scrutin uninominal majoritaire à deux tours. Pour être élu au premier tour, le binôme doit obtenir la majorité absolue des suffrages exprimés (plus de 50 %) et un nombre de suffrages égal à au moins 25 % des électeurs inscrits. Si aucun binôme n’est élu dès le premier tour, il est procédé à un second tour. Les deux binômes arrivés en tête au premier tour peuvent se maintenir. Les autres peuvent se maintenir seulement s’ils ont obtenu un nombre de suffrages au moins égal à 12,5 % des électeurs inscrits. Le binôme qui obtient le plus grand nombre de suffrages au second tour est élu.

Posté par jourstranquilles à 06:37 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

ERDEVEN : Le kite-surf à l’honneur pour une semaine festive

Les dates de compétition du championnat de France de kite-surf à Kerhillio sont confirmées.« Au vu des conditions météos, ça se déroulera du 21 au 24 octobre sur la plage de Kerhillio, affirme Etienne Lhote, champion de France en titre et organisateur.Un travail exceptionnel a été réalisé en partenariat avec la commune d’Erdeven et la Fédération française de vol libre pour préparer les manches du championnat de France kite-surf vague 2014. La compétition aura l’honneur d’accueillir sur le site jusqu’au 22 octobre, Mitu Monteiro, parrain du championnat, détenteur du titre de champion du monde et pro rider chez F-One » .

Douze féminines

L’événement promet puisqu’il recueille un nombre exceptionnel de compétiteurs.« Sur les 60 inscrits, nous avons la bonne surprise de voir 12 féminines et 10 juniors gars. Nous atteignons des chiffres records dans cette compétition pour un site superbe comme celui d’Erdeven » , se réjouit Etienne. Autour du championnat, des festivités sont au programme. Dès vendredi, des ateliers de cerf-volant et des initiations de pilotage attendent les jeunes des accueils de loisirs d’Erdeven et du secteur. Des animations qui se prolongeront tout le week-end, sur le site du camping municipal et la plage de Kehillio.« On organise un festival de cerf-volant, avec la présence de Thérèse Uguen et Long Duong. On pourra déambuler dans un village d’exposants, les enfants pourront participer à un lâcher de bonbons et à la fabrication de cerfs-volants. Les plus grands pourront s’initier au pilotage de cerf-volant ou faire leur baptême de char à voile » , relate Etienne. Il y aura aussi une série de trois concerts. Du reggae et du blues vendredi et samedi soir au Coota bar et dimanche les champions de Bretagne, le couple de sonneurs Fabrice Lothodé et Hubert Rault, clôtureront la première édition du An Avel Challenge.

Contact : anavelchallenge.com

90223606_o

Posté par jourstranquilles à 06:03 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 15 octobre 2014

BRETAGNE : La qualité de vie mesurée au plus près du terrain

Le sacro-saint produit intérieur brut n’est pas le seul indicateur de la performance économique et du progrès social. L’Insee Bretagne propose un autre baromètre.

Le fameux produit intérieur brut (PIB) ne mesure que le volume des échanges de biens et de services. Il ignore des apports non marchands, comme le bénévolat ou le travail domestique. Il néglige aussi les conséquences de l’activité économique ou des modes de vie sur l’environnement et les ressources naturelles. Pour que la mesure de la performance économique et du progrès social soit plus complète, Nicolas Sarkozy avait confié, en 2008, au prix Nobel américain Joseph Stiglitz, le soin d’imaginer d’autres approches qui ne soient plus simplement basées sur la seule production, ou le niveau des revenus sur un territoire. Dans cet esprit, la Région Bretagne souhaite se doter d’un « Index de la qualité de vie ». Un outil d’aménagement du territoire permettant de comparer les pays bretons entre eux et donc d’évaluer, dans le temps, l’influence (ou pas…) des politiques publiques.

Une batterie de 52 critères

L’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) Bretagne vient d’apporter une première pierre à la construction de cet index. Ses analystes ont compilé une batterie de 52 critères, du pourcentage de bacheliers au taux de chômage, du nombre de sites classés Seveso aux temps de trajet domicile travail, pour dresser une carte régionale du bien-être. Le mot bien-être, une notion évidemment très subjective, doit d’ailleurs être ici compris plus dans le sens « mode de vie » que « bonheur ». Pour fournir quelques éléments de comparaison, les statisticiens de l’Insee ont étendu leur étude aux départements les plus proches de la Bretagne. Deux critères majeurs, la densité de population et l’accessibilité à l’emploi déterminent les six « familles » de territoires ainsi formées. Six profils type assez contrastés. À un bout de l’échelle, les deux grandes métropoles régionales, Nantes et Rennes, caractérisées par une relative facilité d’accès au travail (un quart des emplois sont des emplois de cadres), des revenus plus élevés qu’ailleurs, mais aussi des inégalités sociales plus marquées et des tensions sur le logement. À l’opposé, trois territoires de l’Ouest en difficulté économique et à faible attractivité, le Centre-ouest Bretagne, le Cotentin et le Saumurois. La population y est peu diplômée. Le taux de chômage de 11 % (au lieu de 9 % en moyenne) et 23 % des jeunes ne sont pas insérés (18 % en moyenne). Article de J.-L.B.

bretagne

Posté par jourstranquilles à 07:23 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 14 octobre 2014

BRETAGNE : Accord Alstom-DCNS sur l’éolien flottant

L’objectif est de réaliser, dès 2017, une éolienne de 6 MW sur flotteur. Tout bon pour Brest, Lorient et Saint-Nazaire.

« Ce partenariat va permettre l’émergence d’une filière de l’éolien flottant créatrice d’emplois en France, dans les zones littorales où des fermes seront installées » , souligne Thierry Kalanquin, directeur de la division énergies et infrastructures marines du groupe de constructions navales DCNS. On pense notamment au site au large de l’île de Groix, qui va faire l’objet d’une signature de convention, aujourd’hui, entre DCNS et la Région Bretagne, dans le cadre de la Sea Tech Week de Brest. D’autres zones au large des côtes bretonnes, mais aussi méditerranéennes, sont à l’étude avant le lancement du troisième appel d’offres pour l’éolien offshore. La future machine sera composée d’un système flottant semi-submersible développé par DCNS et de la turbine éolienne offshore Haliade 150 qui sera produite par Alstom, à Saint-Nazaire, et déjà utilisée dans l’éolien offshore posé. Ce projet, baptisé Sea reed , a reçu le soutien de l’Ademe (6 millions d’euros) dans le cadre des Investissements d’avenir.« La conception des systèmes flottants et leur installation simplifiée grâce à un assemblage à quai permettront à l’éolien offshore flottant d’atteindre un coût de l’énergie compétitif » , espèrent DCNS et Alstom. Pour DCNS, les équipes de développement de l’éolien flottant se situent principalement à Lorient et Brest. Ce dernier port a été choisi pour déployer des éoliennes flottantes dans un rayon de 400 km. Article de J.-P. B.

eolien-flottant

Posté par jourstranquilles à 07:33 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]