Partager sur Face Book

Jours tranquilles à Paris

... n'en déplaise à Henry Miller. « Ce pourquoi les autres te critiquent là se trouve ce que tu dois cultiver »

jeudi 14 août 2014

Découvrez le MORBIHAN

Posté par jourstranquilles à 09:20 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

QUIBERON : Sur la plage de Kerné, le land art n’a pas sa place

Baptiste Sinot, garde du littoral de la presqu’île pour le Syndicat mixte Gâvres-Quiberon, explique :« Depuis deux semaines, des gens ont eu l’idée de réaliser du land art sur la plage de Kerné. Il s’agit d’utiliser les éléments naturels pour faire des œuvres d’art. C’est assez joli, mais le problème c’est qu’ils enlèvent les pierres pour les assembler et cela détruit le cordon de galets qui protège la dune. Lors des grandes marées comme en ce moment, on peut avoir un phénomène de surcote, de dépassement « anormal » du niveau de la marée haute. Les vagues viennent frapper la dune et comme le cordon de galets n’est plus là, la côte risque d’être dégradée plus rapidement. Comme on est sur un espace protégé, on essaie de maintenir le site. Et je vais devoir les détruire …»

quiberon-land-art-controverse-a-port-kerne_2030750

Photo : Laurence Forin

Posté par jourstranquilles à 08:27 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

PLEYBEN : le calvaire

DSC_0251

DSC_0256

DSC_0258

DSC_0259

DSC_0260

DSC_0261

DSC_0262

DSC_0263

Reportage photographique : Jacques Snap

Posté par jourstranquilles à 08:06 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 13 août 2014

Pont Aven

q2

q3

q4

Posté par jourstranquilles à 09:47 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 12 août 2014

Sous les Halles - Marché d'Auray

q9

q10

Posté par jourstranquilles à 08:00 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 11 août 2014

Blanches à rayures bleues et non l’inverse !

Pourquoi les marins portent-ils des marinières ? Une chronique à suivre aussi sur France Info .

Vous savez ce qu’on appelle une marinière : ce polo blanc rayé de bleu, qui sied aux matelots… et au ministre Arnaud Montebourg, qui avait posé avec pour vanter les productions made in France . En dépit de leur allure moderne façon sweat-shirt, les marinières sont apparues dès le XVIIe siècle, comme en attestent des tableaux anglais et hollandais représentant des batailles navales. La marinière a également intégré le vestiaire français. Jusqu’au Second Empire, seuls les uniformes des officiers sont définis et réglementés. Les matelots, eux, embarquent avec leurs propres vêtements. Le décret du 27 mars 1858 introduit la marinière dans l’uniforme officiel des quartiers-maîtres et des matelots de la marine nationale. Il fixe précisément ses caractéristiques : les rayures bleu indigo sont au nombre de vingt sur le torse et le dos, et de quatorze sur les manches. Elles doivent être larges de 10 millimètres et espacées de 20. Et non l’inverse, cela a son importance. Patience. Puis, la marinière a quitté le domaine de la marine pour entrer dans celui de la mode. C’est Coco Chanel en personne qui l’a utilisée la première, suivie par bien d’autres comme Karl Lagerfeld et Jean-Paul Gaultier. Jusqu’à l’équipe de France de football, qui choisit cette nouvelle parure en 2011, en délaissant le sponsor Adidas au profit de Nike. Ce qui ne nous dit toujours pas pourquoi les marins l’ont adoptée… La première difficulté quand un homme tombe à la mer, avant même de le remonter à bord, consiste à l’apercevoir dans les flots agités. Or, la marinière rend son repérage plus facile, à cause des rayures. Surtout si elle est claire. C’est pourquoi la marinière est blanche à rayures bleues, et non bleue à rayures blanches. Le fluo n’existait pas sous Napoléon III. Et les requins se fichent de la mode. Jusqu’à preuve du contraire… Article de Philippe VANDEL.

Posté par jourstranquilles à 06:43 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 10 août 2014

Kermesse dans le parc du Château de Keravéon - Erdeven (vu aujourd'hui)

DSC_0380

DSC_0381

DSC_0383

DSC_0384

DSC_0385

DSC_0386

DSC_0390

Posté par jourstranquilles à 22:24 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Fête du Thon - Aujourd'hui à Etel

DSC_0351

DSC_0355

DSC_0356

DSC_0367

DSC_0368

DSC_0373

Posté par jourstranquilles à 21:51 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Attention grandes marées !

Elles débutent aujourd’hui avec des coefficients de 101 attendus dans la soirée, 106 et 110 lundi et, 112 et 113 mardi. Attention au risque de surcote, le littoral du Finistère, la baie de SaintMalo et le Cotentin étant plus exposés. Les conditions s’annoncent parfois dangereuses, pour la baignade et la pêche. La houle sera forte et les vagues pourront atteindre 2 à 3 mètres.

Posté par jourstranquilles à 11:41 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Plouharnel - Office du Tourisme (on en parle dans la presse)

Trois questions à…

Madelaine  Juberay , directrice de l’office du tourisme et initiatrice de l’événement « Des melons, des oignons et des chapeaux ronds ».

loffice-de-tourisme-entre-dans-lere-numerique

Quel est le bilan de cette troisième édition ?

La recette a merveilleusement bien fonctionné. Il y a trois ingrédients sans lesquels cet événement n’aurait pas eu le même charme. Le premier, c’est la simplicité. Les touristes qui ont participé à l’événement ont apprécié les rapports directs avec les producteurs. Le deuxième ingrédient, c’est bien sûr la convivialité. Dans la partie randonnée certes, mais surtout lors des veillées nocturnes qui ont beaucoup de succès. Puis, on pourrait ajouter un dernier ingrédient : le côté festif. Les groupes de musique ont fait l’unanimité. Lors de la veillée nocturne chez Roger, le couple de sonneurs qui jouait de la musique bretonne a été très apprécié. Tandis, que lors du feu de camp, l’esprit musical était différent; il s’agissait d’un style plus jazzy, mais les musiciens ont également fait l’unanimité.

Quel était le profil des randonneurs, étaient-ils nombreux ?

On a reçu environ 800 personnes. Bien plus que l’an passé. Les randonnées à poney ont remporté un franc succès à tel point que je reçois encore des appels de personne désireuse de poursuivre l’aventure, alors que c’est terminé. Les gens venaient des quatre coins de l’Hexagone, de Normandie, de Marseille, de Paris…

Qu’en pensent les partenaires locaux ? Est-ce que l’aventure sera reconduite ?

Il y a un partenariat très fort entre l’office du tourisme et les partenaires locaux. Sans ces producteurs, l’événement n’existerait pas. Lors de la saison estivale, ils donnent de leur personne en offrant bénévolement leur temps, en participant avec passion aux activités. L’événement sera bien évidemment reconduit l’an prochain avec peut-être une évolution, des projets sont à mûrir. Article de Floriane LE MELINAIRE.

Voir mon reportage sur le Mur de l'Atlantique (site du Bégo)

Posté par jourstranquilles à 10:59 - Bretagne - Commentaires [0] - Permalien [#]